Autres journaux :



lundi 3 mai 2021 à 05:12

Saint-Vallier : Bouki rappe et sort son EP

« 7 milliards » pour un EP !



 



 

Nous avons rencontré Oriane Boukhitine, « Bouki », une jeune femme originaire de Saint-Vallier qui est tombée dans le rap. Elle sort un EP au titre évocateur de « 7 milliards ».

Naïf, je lui ai demandé si 7 milliards, c’est ce qu’elle avait sur son compte ? Ou bien si c’était le nombre de connections neuronales à la seconde quand elle rappe ? Il semble que ce ne soit rien de tout cela !

 

Simplement 7 milliards de têtes, d’hommes et de femmes… dont on fait partie, des êtres humains qui ne demandent qu’à exister pleinement !

 

Bouki porte cet EP de 5 titres et délivre un flow dynamique, contrasté et frais, en confectionnant un puzzle musical original, les fondations d’un univers bien personnel.

 

→ 7 milliards, autant de névrosés car finalement on a tous un petit grain !
→ 365, « aucune idée du comment, je suis une éponge, je ne fais qu’absorber… », avec un lalala envoûtant !
→ Donnez-moi : feat avec Richi.
→ Définition, comme le titre l’indique
→ Inna, intro spanish orientale, « papa m’appelle l’électron libre, j’ai la charmeuse et le serpent, … »

 

Qui es-tu ? D’où viens-tu ?

Oriane Boukhitine, 21 ans, a passé son enfance à Saint-Vallier.

Cursus classique dans les établissements scolaires de la ville, puis lycée à Montceau-les-Mines. Après le bac, direction Lyon et c’est là, on peut le dire, que tout a commencé ou tout s’est accéléré et a pris corps.

 

Comment es-tu tombée dans la musique ? Et plus particulièrement le rap ?

« J’avais suivi des cours de piano à l’école municipale de musique, je chantais dans une chorale et j’ai toujours écouté beaucoup de musique. Très jeune, j’écrivais : j’écrivais des histoires sur ma vie ou de pures fictions, des poèmes, des lettres que je n’envoyais jamais, …
Et quand je suis arrivée à Lyon, il y a trois ans déjà, pour suivre des études de philo à la fac, puis de sciences de l’éducation, parallèlement, j’ai découvert le milieu du rap.

Et là, grosse calotte… en effet, j’ai fait des rencontres, j’ai montré ce que j’écrivais, puis petit à petit, j’ai appris et j’ai franchi le pas. Je suis passée de leur côté et j’ai commencé à rapper. Depuis, je construis et je façonne mon univers tranquillement. »

 

De quoi tu parles ?

J’écris beaucoup. J’aime me concentrer sur mes textes dans lesquels je parle de moi, de la vie que je saupoudre de roman. Je n’ai pas de thème privilégié. Je continue à romancer ma vie ou à dépeindre des possibles.

 

Tes références ? Tes influences ? Qui t’inspire ?

Au départ, ce furent des rappeurs, style Grand Corps Malade, Nekfeu et Orelsan. Des textes que je chantais chez moi…
Et en ce moment Shay, Laylow, … Des filles avec des univers très personnels.

 

La place des filles dans le milieu du rap ?

C’est vrai que le milieu est très masculin. Aujourd’hui, sur les réseaux, on voit plus de filles qu’avant et qui sont parfois très inspirantes : 070 Shake, Little Simz, Asuncion, Amalia, F2thewee,…

Mais sur le terrain, sur la scène, lors des jams ou des open mics, elles ne sont pas nombreuses, ce n’est pas encore gagné !

Un souvenir : j’étais la seule fille quand j’ai participé à mon premier battle. Le micro n’arrivait pas jusqu’à moi. J’étais invisible. J’ai dû prendre mon tour en m’imposant. La lumière fut et le public m’a suivie. Depuis, je fais mon petit bonhomme de chemin à mon rythme et ça se passe plutôt bien.

 

Quels sont tes projets ? La scène ?

Je vais assurer la sortie de ce premier EP. On va le chérir et le faire partager à un maximum de personnes,sur les réseaux et sur scène dès que cela sera possible. (Je vise 7 milliards de vues !)
Je travaille sur différents projets en parallèle (singles, featurings, freestyles, clips…).

 

Penses-tu venir te produire dans la région ?

Oui, j’adorerais. Dès que cela sera possible, je veux bien participer à la prochaine scène ouverte du FJEP des Bois Francs à Saint-Vallier.

Retrouvez Bouki sur Facebook, Instagram, YouTube, Twitter et TikTok.

 

→ Lien du clip sur youtube : https://youtu.be/NwXKoXizV6U

→ Lien pour écouter mon EP sur les plateformes : https://open.spotify.com/album/1xOco6VbWFA6boqPN0jD75?si=hrIglTS_RGSzURsM3QHl6A

→ « Donnez-moi » titre de l’EP sur lequel un clip a été tourné, a donné l’occasion d’un feat avec Richi : https://www.youtube.com/watch?v=NwXKoXizV6U

 

J.L Pradines

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Saint-Vallier : Bouki rappe et sort son EP”

  1. schtroumpf grognon dit :

    Vu que j’aime m’informer sur ce que je ne connais pas , j’ai visionné le clip !
    Bon … pour dire la vérité , je ne suis pas très fan de ce genre de musique !
    Mais il faut quand même admettre que c’est “stylé” … comme disent les jeunes !
    De plus , la demoiselle est jolie et parait très heureuse de sa vie !
    Gros bémol cependant ! A l’heure où la moindre image montrant une “clope” ou un “canon de rouge” est formellement interdite , je m’étonne que l’on tolère des manipulations totalement gratuites de “flingues” à longueur de chanson !!
    Autres temps … autres mœurs … mais drôle d’époque tout de même ! Non ?

  2. josiane49 dit :

    c’est affreux cette musique ! on n’en comprend pas un mot ! bon, ok, je suis de la génération 68… amors, je n’aime pas !