Autres journaux :



vendredi 22 avril 2022 à 06:10

Saint-Vallier : à l’Espace Culturel Louis Aragon

« Les Médusés de Gorgopolitis » Après l’apocalypse ne reste que l’Espoir



 

 



« Les Médusés de Gorgopolitis » ont pris place dans la salle de spectacle de l’ECLA, complètement transformée pour l’occasion, jusqu’au 30 avril prochain.


Ce mercredi 20 avril, c’était la première lecture immersive, l’occasion de vivre une expérience étrange, unique. Un projet, initié par Cédric Touzé sculpteur et lecteur de la Cie « Les Enclumés », mis en musique par Mona Kazu, Priscille Roy et Franck Lafay, producteurs en direct de sons et de musiques intemporels.

Le spectateur franchit les portes de la salle de spectacle et se retrouve plongé dans l’univers des Médusés, dans le désert du Gorgopolitis et découvrent des personnages figés, les restes statufiés d’une civilisation ensevelie.

C’est une installation plastique muséographique sculpturale, sonore et poétique où les Médusés, ces êtres presque surnaturels sont figés dans un futur post-apocalyptique, un univers d’anticipation qui propose un arrêt sur image d’une autre époque, un futur qui raconte notre époque d’aujourd’hui : une sorte de Pompéi moderne.

Faut-il y voir un espace de reconstruction, de résistance sur les ruines du présent ?

 

Voilà quelques uns de ces mots reçus, digérés, redirigés et les sentiments suscités…

« Creuse, creuse, ta mémoire, tu es amnésique… La dérive d’un monde pourtant si beau ! L’événement fatal, le grand solstice a tout anéanti…
Tu es comme un renouveau-né… face à une tâche essentielle, une reconstruction mémorielle qui t’oblige à retracer l’histoire qui a conduit au grand solstice … Tu te figes, tu te méduses, tu t’empêtres, …

L’indifférence dominait, des milliers de SDF, ces êtres invisibles, une pénurie alimentaire, mêlée à la banalité du quotidien, happé par le bitume du trottoir.

Quel héritage pour les générations futures ?

 

Nous sommes des énigmes pour nous-mêmes, nous avons tout oublié…

On creuse, on s’invente des histoires… La survie est liée au désir de vivre mais s’il n’y a plus de désir, alors que faire ?

Où chacun se place-t-il ? Se sentir humain ou dépossédé ?

 

Les survivants de demain c’est toi, c’est nous qui sommes face à face, la face contre le mur à la recherche d’un fragment, d’une passerelle, d’une parcelle d’humanité, quelque chose de précieux, teintée de rêves !

Se retrouver enfin et rêver, l’Utopie au bout des bras… »

 

→ Du 18 au 30 avril : visite gratuite du Gorgomuseum de 9h 00 à 12h 00 et de 14h 00 à 17h 00 pour un public familial.

Une balade comme dans un musée, suivie d’un atelier de création artistique les mardis et jeudis de 16h 00 à 17h 30 pour créer son médusé.

 

→ mercredi 27 avril : à 15h 00 et à 20h 30, lecture immersive au casque, avec la participation des Mona Kazu pour une plongée dans l’univers des Médusés de Gorgopolitis.

J.L Pradines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer