Autres journaux



lundi 18 mars 2024 à 06:26

Saint-Vallier : le mois du polar

Projection du film « Le silence des agneaux » et débat



 

Dans le cadre du mois du polar, la médiathèque a proposé la projection du film « Le silence des agneaux » suivi d’un débat avec la criminologue Sacha Erbel et l’auteur de romans policier, Christophe Royer. 

 

Le Silence des agneaux, film sorti en 1991 est un thriller policier américain réalisé par Jonathan Demme, adapté du roman de Thomas Harris, publié en 1988 écrite qui met en scène le personnage fictif d’ Hannibal Lecter, un ancien éminent psychiatre psychopathe et cannibale. Jodie Foster tient le rôle de Clarice Starling, un jeune agent analyste du FBI.

Synopsis : Pour enquêter sur une affaire de tueur en série, Clarice Starling du FBI est chargée d’interroger l’ex-psychiatre Hannibal Lecter. Psychopathe redoutablement intelligent et porté sur le cannibalisme, Lecter n’accepte de l’aider qu’en échange d’informations sur la vie privée de la jeune femme.

 

« Le film marche toujours. La mécanique fonctionne. Un livre qu’on aurait aimé écrire », confie Christophe Royer à l’issue de la projection.

 

Sacha Erbel est fonctionnaire de police depuis 1993. Elle a exercé pendant 10 ans à la BAC 75 nuit pendant 10 ans puis à la protection des hautes personnalités.

Elle est passionnée par le comportement des tueurs. En 2014, elle entreprend des études de criminologie, de psychiatrie criminelle.

« ça me sert pour l’écriture », explique Sacha Erbel. En effet, elle écrit également  écrit des polars.

 

Elle a apporté des informations, des précisions sur la psychiatrie des serial killers, névroses, psychoses, troubles du comportement, afin de saisir les responsabilités ou pas  lors du passage à l’acte.

 

Qu’en et-il des profilers en France par rapport aux USA ?

« En 1970, le FBI a créé le département du comportement. Cela  a permis de réduire le nombre de victimes par ricochet ? En France, la police nationale est plus en retard que la gendarmerie qui a un service des sciences du comportement. Le profilage n’est pas la panacée, mais c’est un bon outil. »

 

Naît-on tueur en série ou le devient-on ?  Il n’y a pas de gêne du crime. On est plutôt sur quelque chose de sociétal.  Sacha Erbel fait cependant référence à la triade des symptômes établie par Mac Donald dans les années 80.

D’autres questions ont porté sur la crédibilité de voir un psychiatre devenir criminel, sur l’intelligence de ces individus, sur la parité en terme de tueur en série, …

 

 

J.L Pradines

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer