Autres journaux



mardi 22 février 2011 à 19:31

Le « Charolais » à la carte des restaurants Mc Do, ce mercredi

Un sandwich qui fait la promotion d'un terroir et d'une production



Quel meilleur endroit que Vitry-en-Charollais pour présenter son premier sandwich comportant un steak haché de viande charolaise d’origine française ? Mc Do France n’a pas hésité une seconde et c’est dans le restaurant de Pascal Rames que ce lancement a eu lieu devant la presse.


C’est donc au coeur de la région de production que l’enseigne de restauration rapide a donc lancé ce « Charolais » : un sandwich composé d’un steak haché de charolais d’origine française, d’une tranche
d’emmental français, d’une feuille de salade Iceberg dans un pain Ciabatta, le tout relevé d’une sauce au poivre.




Carole Augé, responsable des achats-qualité au service Logistique Mc Do France, entourée de plusieurs responsables du groupe, a précisé les enjeux représentés par ce nouveau « produit » : 1 500 tonnes de viande dès la première année de commercialisation (la moitié du tonnage de la viande utilisée pour les cheeseburgers), 288 éleveurs bourguignons concernés pour fournir les carcasses, des bovins abattus chez Bigard à Cuiseaux, Sicavyl (Yonne), Migennes : la proximité a été privilégiée même s’il va être fait appel à l’abattoir également de Charal Metz.



« Le petit Charolais » de Mc Do présenté à Vitry en Charollais
envoyé par montceaunews. – Regardez les dernières vidéos d’actu.



Pour Carole Augé cette démarche est simple : « mettre le savoir faire de l’enseigne au service d’ingrédients emblématiques du territoire français en adéquation avec les goûts des consommateurs ».Et, interrogée sur l’aspect soutien à la production par les prix (particulièrement d’actualité), elle est catégorique : « nous achetons la viande 15 à 20% au dessus des cours du marché d’où le fait que nous serons obligés de commercialiser ce sandwich au prix de 1,95 euro au lieu de 1,75 euro ».





« Depuis 2005, nous testons la contractualisation : pommes de terre, salade, poulet et là nous allons chercher des partenaires (pourquoi pas la grande distribution) car pour le steak haché nous n’utilisons qu’une soixantaine de kilos de viande provenant des avants. Il faut trouver un débouché pour le reste des carcasses » précise-telle encore. A noter que les quelques 1 200 restaurants de l’enseigne passent 12% de la viande hachée consommée en France.


Autre volonté du groupe : « nous voulons offrir un sécurité aux éleveurs (rapport gagnant-gagnant) et si en 2010 nous avions 10 000 animaux sous contrat, nous espérons en avoir 25 000 d’ici 2 ans ».





Un concept : le « Charolais », qui pourrait être « exporté » car les Belges ont déjà manifesté leur intérêt pour le produit alors on peut rêver : pourquoi pas un « Charolais » dans les Mc Do américains un jour !


Plus sérieux Carole Augé a encore annoncé que le même travail se faisait sur la vache Normande : le groupe voulant vraiment mettre en avant, en valeur, les terroirs français.


A noter que vous ne pourrez déguster ce nouveau sandwich qu’à partir de demain mercredi  et cela dans tous les Mc Do de France.


Quelques chiffres évocateurs

 





A gauche le Charolais (avec une forme spéciale), à droite le steak normal pour que le personnel ne se trompe pas





Les cuisines de Vitry en plein boum





Déjà savoureux à l’oeil, le « Charolais »






Pascal Rames, patron des Mc Do de Vitry, Montceau, Le Creusot et Autun, présente le produit fini




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer