Autres journaux :



jeudi 7 avril 2011 à 10:21

Signature d’une convention de revitalisation entre l’état et Fiat Powertrain Technologies (Bourbon-Lancy)

Première réunion du comité de pilotage et suivi territorial, ce mercredi 6 avril 2011




François Philizot, préfet de Saône-et-Loire et l’entreprise FPT ont signé une convention de revitalisation le lundi 14 février 2011 ; convention intervenue à la suite de la suppression de 86 emplois de l’établissement FPT de Bourbon-Lancy dans le cadre d’un plan de départs volontaires. FPT s’engage, sur une période de deux ans, à compter de la date de la signature, a recréer autant d’emplois. Pour mémoire, Fiat Powertrain Technologies (FPT) est composé de trois établissements dont un situé à Bourbon-Lancy, en Saône-et-Loire, pour la production de moteurs diesel pour des véhicules industriels, des autocars et autobus, des engins de travaux publics et des matériels agricoles.


Le préfet de Saône-et-Loire a donc réuni pour la première fois le comité de pilotage et de suivi territorial le mercredi 6 avril 2011 à Bourbon-Lancy afin d’assurer la mise en œuvre rapide et effective de cette convention en y associant les représentants des collectivités territoriales et les salariés de l’entreprise.
Le comité est composé du représentant de l’unité territoriale de Saône-et-Loire de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation du travail et l’emploi, de deux représentants de la société FPT, des présidents du conseil régional et du conseil général (ou leurs représentants), le représentant du pays, le maire de la commune de Bourbon-Lancy, les chambres consulaires et les représentants des organisations syndicales d’employeurs et de salariés.

Son périmètre d’intervention concerne l’arrondissement de Charolles ainsi que les territoires situés dans un rayon de 25 km autour du site de Bourbon-Lancy, notamment en ce qui concerne les projets de créations d’entreprises portés par les ex-salariés de FPT.

La contribution de l’entreprise dans le cadre de la revitalisation a été arrêtée à 346 701€. Elle permettra d’apporter des aides aux projets de développement et d’implantation d’entreprises, de soutenir les projets de création et de reprise d’entreprises. Un financement des actions de formation pour les ex-salariés de FPT est également prévu. Le cabinet BPI a été mandaté par FPT pour animer cette démarche.

Cette convention de revitalisation traduit la volonté de l’Etat et de l’établissement FPT d’accompagner les mutations économiques dans cette partie de la Saône-et-Loire et sa durée maximale ne pourra excéder 36 mois.



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer