Autres journaux :



samedi 23 novembre 2019 à 08:22

Subvention de la Communauté urbaine Creusot-Montceau

Pôle de compétitivité Nuclear Valley : plus de 28 000 € de subvention accordée à SCGI pour soutenir le projet COMPO



 



 

 

 

Le pôle de compétitivité Nuclear Valley est aujourd’hui le seul pôle de compétitivité dédié au nucléaire civil en France labellisé par l’Etat. L’une des principales missions du pôle est d’accompagner les entreprises dans leur capacité à innover et à faire émerger des projets collaboratifs stratégiques de R&D.

En s’impliquant dans la politique du pôle, la communauté urbaine Creusot Montceau cherche à créer des liens entre la recherche et l’industrie, à favoriser la croissance de l’économie et à contribuer au développement des entreprises et de l’emploi.

 

La politique de la communauté urbaine en matière d’innovation passe par le soutien aux projets collaboratifs labellisés par le pôle Nuclear Valley. Le soutien du projet COMPO (Conception pour la métallurgie des poudres de containers innovants) s’inscrit dans cette stratégie.

 

Répondre aux enjeux industriels de demain impose d’allier innovation, agilité, efficience et création de valeur. Pour cela, un consortium de 6 partenaires a été constitué apportant des compétences clés sur toute la chaîne de valeur, de la recherche à l’industrialisation, pour permettre de concevoir un démonstrateur industriel innovant.

 

Située au Breuil, l’entreprise Société de Chaudronnerie Générale Inoxydable (SCGI) fait partie du consortium en charge du projet. Adhérente du pôle Nuclear Valley, elle est spécialisée dans la conception et la fabrication de pièces et sous-ensembles mécanosoudés de haute technicité. Membre du consortium, elle participe à ce projet afin de prendre place sur le marché associé à la métallurgie des poudres et d’acquérir une compétence nouvelle pour le remplissage de conteneurs.

 

Le projet COMPO est un des projets de développement autour des technologies dites des « poudres », en particulier autour de la compaction isostatique à chaud (CIC). Il s’agit d’aller vers la fabrication de pièces de grandes dimensions à performances améliorées.

 

Il a pour objectifs de :

 

mettre en place une filière industrielle pour la fabrication de pièces par métallurgie des poudres (CIC),

 

concevoir et mettre en œuvre des conteneurs innovants utilisant les technologies additives,

 

élaborer des lubrifiants permettant de décoquiller plus facilement la pièce de son conteneur après utilisation de la CIC (opération qui permettra de limiter les temps pour les opérations de parachèvement des produits issus de la technologie des poudres),

 

créer une chaîne numérique intégrée qui englobe les étapes de conception, modélisation et fabrication des pièces ainsi que la suppression du conteneur,

 

établir une étude technico-économique (qualification des pièces, analyses des coûts et du cycle de vie) pour la fabrication de pièces et des conteneurs associés.

 

Ce projet plurisectoriel servira tous les domaines industriels, comme l’aéronautique, le nucléaire, l’énergie, la pétrochimie, l’automobile, l’« oil & gas » et la défense, fabriquant ce type de pièces ou d’assemblages.

 

Ces politiques sont relayées sur le territoire par le pôle de compétitivité Nuclear Valley qui soutient explicitement le projet : celui-ci s’inscrit dans le domaine d’activité stratégique n°1 qui porte les thématiques « Métallurgie et Mécanique », et soutient les projets travaillant sur les matériaux et les procédés de fabrication permettant de répondre à des problématiques de performance, durabilité et sécurité.

 

COMPO s’inscrit également dans les thématiques du Centre Excalibure, (Centre d’excellence en métallurgie des poudres en Bourgogne-Franche-Comté), dont les technologies de la métallurgie des poudres sont classées par l’Etat parmi les technologies innovantes en émergence. Son objectif est d’organiser une filière complète autour de la métallurgie des poudres par compaction isostatique à chaud et par fabrication additive (FA) en passant par l’étude des poudres. Cette organisation structurante de moyens industriels et de personnels dédiés en métallurgie des poudres est mise à disposition des entreprises désireuses d’orienter la façon de fabriquer leurs produits via cette nouvelle voie.

 

La filière des poudres connaît depuis les années 2000 une croissance mondiale de l’ordre de 6 %, que le consensus des prévisionnistes voit persister pour les quinze prochaines années. En effet, cette filière présente de tels intérêts économiques, technologiques et environnementaux que certains y voient la métallurgie du futur.

 

Dans le cadre de ce projet, la société SCGI va bénéficier d’un financement de 25% de la part du Fonds unique interministériel, soit 18 817 €. Le financement du solde, soit 56 452 €, revient aux collectivités.

 

A ce titre, en complément de l’aide apportée par la Région Bourgogne-Franche-Comté, la communauté urbaine Creusot Montceau accorde une subvention de 28 226 € à la société SCGI afin de soutenir le projet COMPO.

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer