Autres journaux :



mardi 27 avril 2021 à 06:40

Saint-Vallier : Konecranes

Les deux derniers stackers quittent l’usine de la Saule



 



 

Ce lundi soir, les deux derniers stackers produits à l’usine Konecranes de la Saule ont quitté le site en convoi exceptionnel.

 

 

Suite à la signature du PSE en juillet 2020, l’usine devait arrêter la production et libérer les ateliers au 30 avril 2021.

Désormais, il restera 25 personnes aux services après-vente et pièces de rechange.

 

Ce lundi soir, les deux derniers reach stackers produits à la Saule ont quitté le site.

 

La der des der, la machine n° de chassis 181036 est partie en un colis (sans démontage), destination Bénin Terminal à Cotonou au Bénin. Un chargement de 32 mètres de long et de plus de 100 tonnes.

 

La deuxième machine, n° de chassis 181033 prendra la direction de la Russie (en Sibérie) dans les mines d’or de Kupol de la société Kinross.

 

Le convoi a pris la direction de la Belgique  pour le port d’Anvers vers 19h 00.

 

 

J.L Pradines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Saint-Vallier : Konecranes”

  1. nono71 dit :

    Retraité 42 ans dans cette bel entreprise PPM quand je vois ces photo cela fait très mal.

  2. Gerard13 dit :

    C’est la fin d’une belle entreprise qui a toujours connue des hauts et des bas mais qui jusqu’à présent avait toujours su rebondir.
    Il est dommage que dans notre système économique actuel il n’y ai pas de place pour les petits et que la seule chance de survie a long terme soit de croiser les doigts dans ce monopli mondial et espèrer ne pas etre celui qui passe à la trappe lors des fusions/acquisitions régulières ou les gros achètent les plus faibles pour mieux les faire disparaitre .
    Ceux qui tirent les ficelles aujourd hui n’ont aucune admiration pour les produits finis, ils ne jurent que par les actions et communications qui impactent le cours de la bourse.
    La meilleur preuve c’est que lorsqu’un groupe annonce un plan de licenciement ou fermeture d’usine, généralement le cours de son action augmente.

  3. Cepafo dit :

    Encore un entreprise qui ferme ses portes…
    Quand est-ce que la Municipalité de Montceau va-t-elle réagir face à tout cela ?
    A part Webhelp pour “les vieux” et les jeunes ou Mac Donald ou Burger King pour les personnes qui sont en dessous de 30 ans, il n’y a rien d’attrayant pour construire sa vie dans cette ville…
    Même si l’on a un cursus exemplaire…