Autres journaux :



vendredi 24 septembre 2021 à 06:20

Metalliance-TSI aux Mecateameetings

Une entreprise ancrée sur le territoire communautaire



 



 

 

Pour cette 5e édition des Mecateameetings, de nombreuses entreprises oeuvrant dans le secteur ferroviaire ont parfois fait le voyage de loin. Et d’autres qui connaissent le vieil adage « nul n’est prophète en son pays » se donnent les moyens au contraire d’avoir davantage de visibilité et de mieux se faire connaître sur leur propre territoire.

C’est le cas de l’entreprise Metalliance-TSI, présente au stand 11. L’entreprise est présente à Génelard et à Saint Vallier.

Spécialisée dans la chaudronnerie fine, Metalliance-TSI est née en 1923. Dans les années 2000, l’entreprise a vu la fusion de plusieurs autres entreprises : Cothenet, Aillot MPI, Franex Nofem.

 

Elle est présente aux Mecateameetings car elle travaille à la conception de véhicules rails-routes et dans la logistique dans les tunnels. L’entreprise est clairement positionnée sur une niche globale.

 

Par exemple, l’entreprise creuse beaucoup de tunnels actuellement pour Paris. Et le Grand Londres pourrait bien aussi être intéressé par l’expertise de l’entreprise.

Ce sont ainsi près de 80% du travail de l’entreprise qui est réalisé à l’international (Europe, Australie, Canada, Etats-Unis, Japon).

L’entreprise expédie des véhicules pour le Japon actuellement.

L’Amérique latine et l’Asie constituent des axes de développement grâce à l’installation d’infrastructures pour le métro et le train dans ces régions du globe.

 

Une entreprise locale avec un savoir-faire exceptionnel

 

Metalliance est concepteur et constructeur d’engins, de machines et d’outillages, et propose une palette de solutions standard et sur mesure pour des applications ciblées :

  • La réalisation d’ensembles soudés et usinés à l’unité et en série.
  • La conception et la fabrication d’engins spéciaux et d’équipements prototypes.
  • Des gammes adaptées de biens d’équipement spécialisés pour les grands travaux et réseaux.
  • Ces productions font appel à un même socle de compétences et de savoir-faire.

 

Ses dirigeants sont Jean-Claude Cothenet (Pdg) et Patrick Dubreuille (DGA). Aujourd’hui l’entreprise compte 145 salariés sur deux sites pour une superficie de 20 000 m² sur les deux sites.

 

Pour l’entreprise : « On produit une technologie qu’on ne voit pas ailleurs. On est aussi sur une innovation technologique en Australie avec une adaptation aux très fortes pentes. Cela nous a demandé une réadaptation avec une plateforme qui se maintient à l’horizontale quel que soit le niveau de la pente. »

 

L’entreprise comporte trois bureaux d’études : mécanique, hydraulique et électrique.

 

Une entreprise soucieuse de son environnement

 

Dans les tunnels, les machines utilisées fonctionnent avec des moteurs thermiques. Dans un espace confiné, cela pollue rapidement l’air ambiant. Aussi l’entreprise travaille-t-elle sur des solutions plus écologiques avec des moteurs électriques permettant de développer la même puissance que les moteurs thermiques tout en polluant moins. Par ailleurs, cela correspond aussi à la demande de clients qui demandent de plus en plus de sécurité, des véhicules électriques autonomes.

On peut imaginer dans un futur des machines qui n’auraient pas de conducteurs et qui seraient commandées par un tunnelier resté à la surface. Celui-ci commanderait les machines dont il a besoin à distance. Pour l’instant ce n’est pas encore d’actualité.

 

Devant un engin exposé au cours de ces Mecateameetings, on découvre aussi la capacité de l’entreprise de s’appuyer sur l’expertise de partenaires tels Eneria (pour la motorisation) et Novium (tuyautage hydraulique) ; un engin conçu pour les clients TSO et Eiffage rail.

Le véhicule rail-route exposé comprend une cabine de pilotage de chaque côté. Il s’agit d’un véhicule multi-service proposant une grue de dépose, une plateforme pour travailler au niveau des caténaires.

 

L’ampleur de l’engin est juste très impressionnante.

Grâce à la recherche et développement, l’entreprise tient à maintenir une longueur d’avance pour continuer à être au plus près de ses clients.

L’entreprise locale n’a donc rien à envier aux plus grands !

 

EM

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer