Autres journaux



mercredi 6 décembre 2023 à 04:59

CUCM : Colloque métallurgie des poudres et matériaux frittés

  3 jours de conférences au Creusot



 

Ce mardi soir, le Pavillon de l’industrie du Creusot a accueilli l’inauguration du colloque « métallurgie des poudres et matériaux frittés », lequel se déroulera durant 3 jours.

Il s’agit de 3 jours de conférences par et pour les chercheurs et doctorants spécialisés dans le domaine des métaux, en particulier de la métallurgie des poudres.

Il est organisé par le laboratoire de recherche ICB laboratoire interdisciplinaire Carnot de Bourgogne (labellisé CNRS) qui possède une antenne au Creusot (en complément de Dijon, Belfort et Chalon-sur-Saône).

 

Le chercheur en charge de l’organisation du Colloque est Frédéric Bernard, acteur majeur de la métallurgie des poudres en Bourgogne Franche-Comté.

 

Ce colloque s’inscrit dans la série des colloques nationaux qui se déroulent tous les deux ans en France. C’est une première au Creusot.

 

Ce colloque traite l’ensemble des thèmes allant de la poudre au massif jusqu’aux pièces en service, tant sur les aspects expérimentaux et technologiques que sur les aspects de modélisation :

  • la production et la caractérisation des poudres
  • la mise en forme des poudres
  • la fabrication des pièces,
  • les relations microstructures-propriétés, les applications, la caractérisation des matériaux frittés et la maîtrise de l’ambiance liée à l’emploi des poudres.

 

En quelques chiffres

 

  • 32 orateurs/chercheurs spécialisés de la filière
  • 5 partenaires industriels : Fritsch, Tekna, Neyco, EPMA et Ribori (fabricants d’instruments industriels et de recherche, fournisseurs de matériaux etc.)
  • 7 doctorants dont 1 creusotin.

 

Un contexte industriel favorable au Creusot

 

David Marti, Maire du Creusot et Président de la CUCM, a prononcé quelques mots d’accueil pour les personnes présentes dont plusieurs représentants de l’Université de Bourgogne. Il a rappelé le contexte industriel plus favorable après la période de désindustrialisation des années 1980. « On a continué à parler industrie même après la crise des années 1980. On a été le modèle de réindustrialisation. Avec le nucléaire, cela prend une dimension plus forte » a-t-il déclaré.

 

Il a rappelé la structuration du territoire par filière : filière ferroviaire avec le Mecateamcluster, puis la métallurgie des poudres. La métallurgie des poudres n’est pas une nouveauté au Creusot, puisque l’entreprise Evamet est installée depuis les années 50-60 sur la commune.

 

Le territoire reste mobilisé sur cette filière avec l’installation d’un centre d’excellence à côté de l’IUT du Creusot a annoncé le Président de la CUCM.

« Le berceau de l’industrie pour les Schneider, le redevient au niveau national et international » a conclu David Marti.

 

C’est ensuite Jean-Luc Gisclon, Président de l’Académie François Bourdon, qui a pris la parole et rappelé son parcours universitaire en tant que physicien et son rôle majeur dans l’ouverture de l’IUT du Creusot, qui fait de cette ville une ville industrielle et universitaire.

 

Il a rappelé pour les personnes présentes et de manière brève l’histoire du territoire du Creusot : la cristallerie royale, le rachat par les Schneider, le développement de leur activité, puis le dépôt de bilan de Creusot Loire et la création de l’Académie François Bourdon en 1985 dans le but de préserver les archives de l’industrie locale.

 

L’académie a plusieurs missions :

  • la conservation et la valorisation des archives (6,5 km d’archives, 5000 ouvrages et 1200 objets) ;
  • la diffusion de la culture scientifique et technique (cycle de conférences, musée de l’industrie, service éducatif),
  • accompagnement de la recherche et accueil de chercheurs chaque semaine.

 

C’est aussi l’attribution d’un prix d’histoire financé par la fondation des Arts et des Métiers et une aide pour des travaux de thèse ou de master. En outre, l’académie est dotée d’un conseil scientifique.

 

A l’issue de ce discours, c’est un ancien ingénieur de l’INSA et membre administrateur de l’académie qui a poursuivi les propos introductifs du colloque par une présentation historique de l’activité métallurgique et sidérurgique au Creusot. Certaines ont disparu alors que d’autres sont restées en se modernisant.

 

La soirée s’est achevé autour d’un pot de l’amitié.

 

EM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer