Autres journaux



mardi 16 janvier 2024 à 03:36

Montceau : Soldes d’hiver

Les ventes privées ont largement détrôné les soldes qui patinent au démarrage



 

Qu’est-ce qui a commencé le mercredi 10 janvier 2024 et qui se terminera le mardi 6 février 2024 ? Seuls ceux qui vivent sur une autre planète ne trouveront pas la réponse ! Quant aux autres, même s’ils répondent en chœur « Les Soldes », peu d’entre eux (ou d’entre elles) se sont précipités dès le début des opérations…

Comme l’indique le responsable de cette enseigne vendant des vêtements masculins, la plupart des clients ont fait leurs achats lors de la vente privée de l’enseigne. « C’est un peu des soldes avant les soldes » sourit-il. Ajoutant : « Pour les soldes proprement dits, cela a mal débuté, puisque nous avons eu de la neige qui s’est invitée, n’incitant pas les gens à se rendre dans les magasins ». Complétant son propos ainsi : « Toutefois, on a très bien travaillé tout le mois de décembre ».

A Grain de Malice

Véronique Godart, la responsable de Grain de Malice, récemment implanté à Montceau, confirme exactement les propos de la boutique précédente. A savoir que les ventes privées ont remporté la palme, mais que les soldes patinent au démarrage.

Comme elle le rappelle si justement : « Les soldes de maintenant n’ont plus rien à voir avec ceux d’il y a quelques années ». Fini les clients qui attendaient l’ouverture des magasins, sacs et cabas prêts à l’attaque, et les « crêpages de chignon » entre ces dames qui se bagarraient pour cette si mignonne petite culotte en dentelle à trois francs six sous…

D’ailleurs la petite culotte en question où la petite jupe-crayon finissaient souvent en effiloché, suite à la bagarre…Résultats des courses : personne n’en avait profité, mais la rancœur était tenace ! Depuis bien longtemps, les soldes sont plutôt mornes.

A Vib’s

« Hier vendredi, nous avons eu un peu de monde, mais rien de transcendant. Par contre, les ventes privées ont bien fonctionné » indique la vendeuse de la marque. Dans le magasin, peu de monde et des clients pas vraiment motivés par ces soldes…

A ETAM

Ici, le magasin a enregistré de belles ventes, dès le début des soldes. Et là encore, beau succès des ventes privées… Décidément…

A Okaïdi

L’enseigne, qui était dans les locaux des Galeries, a plié bagage et depuis le 15 décembre 2023, a ouvert un superbe magasin au 7 rue Carnot, à la place de la boutique « Jennyfer ».

La responsable Amélie Alloin nous confie que les ventes privées (encore elles !) ont bien marché, avec des réductions allant jusqu’à 50%.

Par contre, pour les soldes, les gens ne font plus le plein de la garde-robe de leurs enfants. Ils n’achètent vraiment que ce dont ils ont besoin, mais pas plus.

En ce samedi 13 janvier, quelques personnes choisissent deux ou trois articles en solde, sans faire de folies. Inflation oblige !

A Tally Weijl

Fragilisée par le contexte inflationniste, l’enseigne de mode suisse Tally Weijl n’a pas réussi à s’imposer sur le marché français. Le tribunal de commerce de Paris a annoncé le 2 novembre dernier, la liquidation judiciaire de la filiale française de Tally Weijl.

Le jugement a fixé une période d’observation de trois mois, établie jusqu’au 2 février 2024, qui devrait permettre à l’entreprise de trouver d’éventuels repreneurs.

Sur place, à Montceau, on nous indique « qu’il y aurait deux repreneurs potentiels, mais nous n’en savons pas plus pour l’instant ».

Pour l’heure, les clients ont pu profiter de soldes à moins 50% durant le week-end, en plus des prix déstockés, puis ils reviendront à moins 30%.

A Pimkie

La responsable Sandra Lathuillière, livre son sentiment : « Mercredi, jour du début des soldes, nous avons eu de la neige, jeudi a été une journée calme, il faisait froid… Et pourtant, nos soldes sont intéressants. Par exemple, nous avons des manteaux à moins 60%… Toutefois, les ventes privées ont connu le succès ».

Aux Galeries

Dans ce grand bâtiment, ne reste plus que deux commerçants qui ont si peu de clients que lorsqu’il en entre un, on ne lève même pas la tête de son téléphone portable ! Quant aux soldes : mystère, on n’en saura pas plus…

Quelques conseils

Information du client

Le client doit être informé sur les réductions de prix pratiquées et pouvoir faire la distinction entre les produits soldés et les produits non-soldés. Ainsi, le commerçant devra afficher l’ancien prix barré, le nouveau prix, la réduction appliquée et la période pendant laquelle le produit sera proposé en soldes.

De vraies réductions de prix

Les réductions de prix doivent être effectives. Ainsi, le commerçant ne doit pas augmenter ses prix avant la période de soldes, pour les ramener ensuite à leur niveau initial. Le prix de référence pour l’application de la réduction ne peut excéder le prix le plus bas effectivement pratiqué au cours des 30 derniers jours précédant le début de la période de soldes.

La revente à perte, qui désigne la revente d’un produit à un prix inférieur à son prix d’achat et qui est habituellement interdite, est exceptionnellement autorisée pendant la période des soldes.

Pourquoi les soldes commencent le mercredi ?

Les soldes commencent le mercredi car cela permet d’écouler les stocks. Éloigné le plus possible du week-end, le lancement des premières offres permet aux magasins que les premières démarques soient terminées le samedi, jour d’affluence dans les boutiques.

Nous vous souhaitons de faire de belles affaires, car d’autres démarques vont venir s’ajouter aux premières… Et n’oubliez pas : la patience est la clé du succès… Patientons donc !

 

Nelly Desplanches

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer