Autres journaux :



mercredi 16 juin 2021 à 06:31

Baccalauréat 2021 : des nouveautés !

Début ce jeudi 17 juin !





 

Porté par la réforme du baccalauréat général et technologique, le Grand oral est une des principales nouveautés de la session 2021. Cette épreuve obligatoire, qui se prépare tout au long du cycle terminal, est l’une des cinq épreuves terminales de l’examen.

Elle vise à évaluer des compétences essentielles comme la maîtrise de la prise de parole de manière structurée et argumentée, et la capacité à développer une réflexion : ces aptitudes sont indispensables pour la poursuite d’études supérieures, mais aussi tout au long d’une carrière professionnelle et d’un parcours personnel.

Le jury appréciera la solidité des connaissances du candidat mais également sa capacité à argumenter et à relier les savoirs. Une grille d’évaluation indicative a été élaborée pour guider le jury.

L’épreuve du Grand oral est notée sur 20 points. Elle représente 10% de la note finale du baccalauréat dans la voie générale et 14% dans la voie technologie.

 

En terminale, les élèves définissent deux questions adossées aux enseignements de spécialité suivis, pour la voie générale, ou à l’enseignement de spécialité dans lequel une étude approfondie ou un projet a été mené, pour la voie technologique. Avec l’aide de leurs professeurs de spécialité, ils travaillent une réponse argumentée pour chacune de ces deux questions.

Quand cela a été possible, des oraux blancs ont été organisés en présentiel, mais également en distanciel au sein des établissements. Ces temps d’échanges et d’entraînements sont autant de moments pour aider les élèves à se préparer aux modalités de l’épreuve.

 

Le jour de l’épreuve, les candidats remettent au jury l’énoncé des deux questions signé par leurs enseignants. Avant le début de la préparation, le jury sélectionne la question sur laquelle ils seront interrogés.

 

L’épreuve dure 20 minutes. Elle est précédée d’un temps de préparation équivalent. L’oral se déroule en trois parties :

• Durant 5 minutes, le candidat présente la question choisie par les examinateurs et y répond ;
• Ensuite, pendant 10 minutes, le jury échange avec le candidat pour préciser et approfondir sa pensée. Ce temps d’échange est une occasion d’évaluer la solidité des connaissances et des compétences argumentatives de l’élève ;
• Les 5 dernières minutes sont dédiées au projet d’orientation du candidat.

 

La dématérialisation de la correction

Parce qu’elle permet d’assurer un brassage plus important des copies tout en garantissant la sécurité des opérations et l’anonymat des candidats, et parce qu’elle limite le transport des copies, la dématérialisation de l’ensemble du processus de correction, expérimentée depuis 2019 dans quinze académies, est généralisée à l’ensemble du territoire depuis les évaluations communes début 2020. Elle est donc généralisée aux épreuves terminales à partir de juin 2021.

 

Ce dispositif a reçu un retour favorable des correcteurs lors du déploiement progressif antérieur. De plus, il permet de ne pas faire déplacer les correcteurs dans les centres d’examens pour corriger et remettre les copies qui leur ont été confiées.

 

L’impact de la crise sanitaire sur l’examen

 

Les épreuves terminales du baccalauréat général et technologique, ainsi que celles du baccalauréat professionnel sont maintenues aux dates prévues.

Pour tenir compte de l’impact de la crise sanitaire sur les conditions de préparation aux examens, des aménagements d’épreuves ont été décidés. Ces mesures ont pour objectif de permettre à chaque élève de réussir son examen et d’être préparé pour suivre le parcours post- baccalauréat de son choix. Pour l’ensemble des épreuves terminales, des consignes de bienveillance ont été transmises aux jurys, au regard des circonstances particulières de cette session.

Les épreuves écrites et orales se dérouleront dans le strict respect des gestes et du protocole sanitaire applicable aux examens.

 

Cette année, l’épreuve de philosophie comportera quatre sujets au choix au lieu de trois : un sujet d’explication de texte philosophique, et trois sujets de dissertation (au lieu de deux habituellement). Chaque exercice portera sur une des notions au programme.

Lors des délibérations, le jury prendra en compte la meilleure des deux notes obtenues par le candidat, entre la note de l’épreuve terminale et la moyenne annuelle en philosophie. Ainsi, aucun candidat ne sera lésé du fait des conditions de préparation à l’épreuve et l’implication de chacun sera considérée à sa juste mesure.

 

Face à la diversité des états de préparation des élèves à cette nouvelle épreuve, plusieurs aménagements sont mis en œuvre pour cette session 2021

• Lors de la première partie de l’épreuve, consistant en un exposé de 5 minutes, chaque candidat pourra disposer des notes qu’il aura prises lors de sa préparation ;
• Pendant la deuxième partie de l’épreuve, consistant en un entretien, le candidat pourra recourir à un support, comme un tableau, pour illustrer ou expliciter ses propos (pour y poser une équation, y esquisser une carte, etc.) ;
• Enfin, chaque candidat présentera au jury un descriptif, visé par ses professeurs d’enseignements de spécialité et par la direction de son établissement, avec les points du programme qui n’auront éventuellement pas pu être étudiés. Les questions du jury ne pourront pas porter sur ces points.

 

Tous les sujets de l’épreuve de français dédoublés

 

En 2021, tous les sujets de l’épreuve de français seront dédoublés. Pour la voie générale, deux séries de trois sujets de dissertation (chaque sujet de dissertation étant en rapport avec une des œuvres au programme) et deux commentaires sur deux objets d’étude distincts seront donc proposés. Pour la voie technologique, deux commentaires et deux résumés de textes, chacun suivi d’un essai, seront également proposés.
Concernant l’oral de français, en janvier dernier un premier aménagement de l’épreuve avait été effectué avec une réduction importante du nombre de textes attendus : quatorze dans la voie générale (au lieu de vingt) et sept dans la voie technologique (au lieu de douze).

 

A la suite d’échanges avec les organisations syndicales et les représentants lycéens élus au Conseil supérieur de l’éducation (CSE), de nouveaux aménagements ont été décidés en mai:

• Sur le descriptif de chaque candidat, seront mentionnés les points du programme qui n’auront pas pu être abordés, notamment les points de grammaire qui n’auraient pas pu être étudiés précisément ;
• Avant le début de la préparation de l’épreuve, les examinateurs choisiront deux textes parmi les quatorze textes (voie générale) ou les sept textes (voie technologique). L’élève pourra choisir lui-même entre ces deux textes celui sur lequel il sera interrogé ;
• Pour la seconde partie de l’épreuve, les candidats pourront consulter et utiliser l’œuvre étudiée en lecture cursive, afin de circuler dans l’œuvre, faire référence à un passage précis, et ainsi démontrer leur maîtrise de l’œuvre lue.

 

Les quatre épreuves terminales des enseignements généraux du baccalauréat professionnel en français, histoire-géographie et enseignement moral et civique, prévention-santé- environnement et économie-droit ou économie-gestion, qui sont communes à toutes les spécialités de baccalauréat professionnel, sont maintenues aux dates préalablement fixées. Toutefois, sur ces quatre épreuves, seules les deux meilleures notes obtenues par le candidat, sont retenues. Les deux notes les moins élevées sont remplacées par la moyenne pondérée des deux meilleures notes. Chaque épreuve garde son coefficient.

Par ailleurs, pour l’épreuve de français, deux sujets portant sur des objets d’études différents seront proposés au choix du candidat.
Concernant les contrôles en cours de formation (CCF), tous les candidats concernés doivent passer au moins une situation d’évaluation professionnelle en CCF. Lorsqu’un ou plusieurs CCF ont été réalisés, les notes obtenues seront retenues pour la délivrance du diplôme.

 

Les candidats formellement identifiés comme cas contacts ou positifs à la Covid-19 ne sont pas autorisés à se présenter aux centres d’examen avant la fin de leur période d’isolement. Leur absence aux épreuves est justifiée par un cas de force majeure. Par conséquent, ces candidats seront convoqués aux épreuves de remplacement.

Pour l’épreuve de philosophie, si le candidat dispose d’une moyenne de contrôle continu, elle sera retenue au titre de cette épreuve. Les candidats ne disposant pas d’une telle note seront convoqués aux épreuves de remplacement.

 

Les consignes sanitaires lors des examens

 

Les centres d’examen implantés dans les établissements d’enseignement seront soumis au protocole sanitaire applicable aux écoles et établissements scolaires.
Afin d’accueillir les candidats dans le strict respect des mesures sanitaires, le port du masque chirurgical ou grand public ayant une capacité de filtration de 90% (ancienne catégorie 1) sera obligatoire pour tous.
Des masques seront fournis aux personnels en charge de l’organisation des examens. Il en sera également proposé aux candidats qui n’en ont pas. En cas de refus du port du masque, l’accès aux locaux d’examen sera refusé.

 

Les parties communes et les salles d’examen seront nettoyées au désinfectant virucide avant l’arrivée et au départ des candidats. De plus, une attention particulière sera portée aux surfaces les plus fréquemment touchées, comme les poignées de portes. Elles feront l’objet d’un nettoyage régulier, plusieurs fois par jour.

Les salles d’examen seront aérées entre chaque épreuve ainsi que toutes les heures et a u moins 15 minutes avant l’arrivée des candidats.
Afin de limiter le risque de contamination, un nettoyage des mains à la solution hydroalcoolique sera systématiquement demandé à chaque entrée et sortie de salle et avant chaque manipulation de documents.
Les candidats et les personnels sont invités à se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou avec la solution hydroalcoolique mise à disposition.

 

Les consignes sanitaires applicables aux épreuves ont été transmises en accompagnement de la convocation de chaque candidat. Elles seront affichées et rappelées à ces derniers à leur arrivée et avant le début de chaque épreuve.

Pour limiter les brassages, une signalétique sera installée pour dissocier les flux et matérialiser les sens de circulation ainsi qu’une distanciation physique d’un mètre, à tout endroit des locaux. La capacité des salles d’examen permet d’établir une distance d’un mètre entre chaque table pour les épreuves écrites. Une distanciation entre chacun des membres du jury et entre le candidat et les membres du jury est également respectée pour les épreuves orales.

 

Chaque candidat présente sa pièce d’identité sans avoir de contact avec les examinateurs et émarge avec son propre stylo. En cas d’oubli, des stylos préalablement nettoyés avec des lingettes désinfectantes seront proposés au candidat.

Enfin, une attention particulière est portée aux candidats en situation de handicap afin de les accompagner au mieux, tout en respectant les mesures barrières.

Si des symptômes évocateurs de la Covid-19 apparaissaient chez un personnel ou un candidat au cours de la journée, la personne sera immédiatement isolée.

Ces consignes peuvent être modifiées en fonction de l’évolution de la situation sanitaire du pays.

 

Ce qui ne change pas

Les mentions habituelles sont maintenues, selon les règles suivantes :
• Assez bien pour une moyenne entre 12 et 14 ;
• Bien pour une moyenne entre 14 et 16 ;
• Très bien pour une moyenne entre 16 et 18 ;

 

À compter de la session 2021, la mention très bien avec les félicitations du jury pourra être accordée aux candidats présentant une moyenne supérieure à 18.

 

De plus, les candidats pourront présenter lors des épreuves de rattrapage un document récapitulatif, établi par le chef d’établissement ou le directeur d’organisme de formation professionnelle, qui attestera des points du programme qui n’auront pas pu être abordés au cours de l’année. Les examinateurs tiendront compte de ces éléments et adapteront les sujets proposés.

 

Les épreuves du second groupe dites de rattrapage, prévues du 7 au 9 juillet 2021, sont maintenues pour les candidats dont la note globale à l’examen est égale ou supérieure à 8, et inférieure à 10 sur 20.

Ä l’issue des résultats des épreuves du premier groupe, les candidats choisissent deux enseignements au maximum parmi ceux qui correspondent aux épreuves terminales du premier groupe, soit le français, la philosophie ou les deux enseignements de spécialité suivis en classe de terminale. Le candidat passe une épreuve orale dans chacun de ces deux enseignements.
Les notes des oraux seront prises en compte et affectées du coefficient applicable à la matière présentée uniquement si elles sont supérieures à celles obtenues à l’issue des épreuves du premier groupe.

 

Pour le baccalauréat professionnel, les épreuves du second groupe dites de contrôle, prévues entre le 7 et le 9 juillet 2021, sont également maintenues. Elles sont ouvertes aux candidats qui ont obtenu une moyenne générale supérieure à 8 et inférieure à 10 sur 20, et une note au moins égale à 10 sur 20 à l’épreuve d’évaluation de la pratique professionnelle définie pour la spécialité.
L’épreuve de contrôle consiste en deux interrogations d’une durée de 15 minutes chacune, précédée d’une préparation de 15 minutes pour chacune d’entre elles.

Les candidats qui obtiennent une note au moins égale à 10 sur 20 à l’issue de l’épreuve de contrôle sont déclarés admis, après délibération du jury. Cette note est la moyenne de la note obtenue à l’épreuve de contrôle et de la note moyenne obtenue à l’examen.

 

La session de remplacement est ouverte aux candidats qui n’ont pas pu se présenter à une ou plusieurs épreuves de la session normale, pour des raisons de forces majeures .

Les notes obtenues aux épreuves de remplacement se substituent à celles obtenues dans les matières et unités concernées dans le cadre du contrôle continu ou lors des épreuves de rattrapage et de contrôle.

Les candidats conservent le bénéfice de leur classement dans Parcoursup jusqu’aux délibérations finales.

 

Il reste donc à souhaiter bon courage aux lycéens qui débuteront dès ce jeudi leurs épreuves.

 

EM

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer