Autres journaux :



jeudi 17 juin 2021 à 06:09

Remise des bourses de la Fondation Anny et Henri Marchetta Arts et Métiers au lycée Henri Parriat

3 bourses décernées et la présence exceptionnelle de Henri Marchetta



 



 

Ce mercredi après-midi, le lycée Henri Parriat a accueilli la remise de bourses de la Fondation Anny et Henri Marchetta.

Cette cérémonie a eu lieu en présence de Henri Marchetta qui n’est d’habitude pas présent pour cet événement. Celui-ci est Président de la société Mercalac France, basée à Annecy.

Plusieurs enseignants de l’école des Arts et métiers de Cluny, ainsi que des homologues du lycée Henri Parriat étaient présent. M.Fournier proviseur accueillait aussi Lionel Duparay, représentant la commune de Montceau-les-Mines.

 

Et ce sont donc trois étudiants, plus exactement quatre, qui ont profité d’une bourse par la Fondation Anny et Henri Marchetta.

Christopher Balland, 19 ans, est originaire de Chalon-sur-Saône. Il est deuxième année de classe préparatoire Technologie et sciences de l’ingénieur (TSI). Il a reçu une bourse d’encouragement pour un an. Il aimerait suivre une formation dans la mécatronique à Polytech Annecy. Il s’agit d’une formation de trois ans pour être ingénieur sur les systèmes électriques, électroniques et mécaniques. Il est issu d’un bac professionnel maintenance automobile.

 

Ulysse Couvrat, 19 ans, vient de Romorantin. Egalement en deuxième année de classe préparatoire TSI, il est issu d’un bac professionnel maintenance des équipements industriels. Il a obtenu une bourse pour 5 ans, jusqu’à la fin de ses études, d’un montant de 2000 € par an. Une aide qu’il apprécie particulièrement lui qui souhaite obtenir un double diplôme en France et à l’étranger. Il aimerait travailler en Chine. Son projet :

 

travailler dans la maintenance et pourquoi pas plus tard être chef d’entreprise.

 

Alif Ali Sekander, 22 ans, est en deuxième année de classe préparatoire TSI. Originaire de Paris, il est issu d’un bac professionnel systèmes électroniques numériques. Il a ensuite réalisé une année en BTS systèmes numériques. Il envisage à présent de réaliser une thèse, peut-être en informatique et l’ordinateur quantique. Il a obtenu une bourse Marchetta longue durée.

 

Ronald Hugues Djouweken, 22 ans, vient d’Ile-de-France (Champigny-sur-Marne). Issu d’un bac professionnel en travaux publics, il finit actuellement sa troisième année de classe préparatoire TSI. Il voudrait intégrer une école de génie civil et travaux publics. Il vient de passer des épreuves écrites auprès de plusieurs écoles. Il aimerait aujourd’hui poursuivre ses études tout en se rapprochant de sa famille. Ce mercredi il a obtenu une prolongation de bourse, « une aide appréciable et nécessaire » a-t-il indiqué.

 

« Vous êtes pour nous, l’espoir pour beaucoup de jeunes de poursuivre leurs études » a débuté M. Fournier

 

C’est par ces premiers mots que le proviseur du lycée Henri Parriat a accueilli Henri Marchetta. Il a rappelé le rôle de la fondation Marchetta depuis plusieurs années pour des bourses ponctuelles ou même plus longues. Pour l’établissement montcellien, ce sont 2-3 étudiants chaque année qui peuvent bénéficier de bourses.

 

Il a rappelé la création de la classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) en 2010 avec un cursus de 3 ans et une équipe qui a porté le projet de A à Z. Il a d’ailleurs eu une pensée pour son prédécesseur. Puis l’ouverture de l’internat en a découlé.

 

Et les résultats sont là avec 95% d’intégration en 3e année depuis 8 promotions. Et cette année, tous les étudiants qui se préparaient aux oraux étaient admissibles. « Le mérite leur revient. On peut y associer l’équipe et les partenaires dont vous faites partie » a indiqué le proviseur à l’intention de Henri Marchetta.

 

Il a conclu son propos en rappelant la devise de la fondation : « C’est un ascenseur social pour aller plus haut et plus loin ».

 

« Ce que j’ai vu m’a médusé » a déclaré Henri Marchetta.

 

Après la visite de l’établissement et au cours de la cérémonie, Henri Marchetta a pris la parole. Il s’est dit impressionné par la visite. « Votre promotion, cette année, ils sont tous admissibles. C’est formidable. C’est grâce à l’équipe que vous avez constituée. On ne réussit rien seul dans la vie. »

 

Puis rappelant sa vie dans le bassin minier : « J’ai vécu une vingtaine d’années à Montceau-les-Mines. Cela me touche beaucoup d’être ici. Je vous félicite pour l’état d’esprit que vous donnez. »

 

Il a aussi rappelé le principe des bourses, des bourses durant 5 à 6 ans. La somme va augmenter au fur et à mesure du niveau d’études. La bourse comprend une part financière et aussi un accompagnement par un tuteur/parrain. La fondation a mis en place un partenariat avec une vingtaine de lycées dans toute la France.

 

Henri Marchetta rappelle qu’il a créé cette fondation car il croit en l’ascenseur social. « Notre vie est entourée de sciences et technologies dans tous les domaines. Je remercie la municipalité qui soutient beaucoup le lycée Parriat. » a-t-il indiqué avant de remercier M. Fournier qui lui a remis un cadeau réalisé par des élèves du lycée.

 

Et de conclure : « L’équipe pédagogique, vous avez toute mon admiration pour le travail que vous faites. ».

 

Enfin le responsable de la fondation a tenu à rappeler la complexité du métier d’ingénieur et l’importance d’intéresser les femmes à ces métiers. L’école de Cluny accueille actuellement 25% de boursiers et quelques femmes, visiblement un taux plus élevé qu’au niveau national.

 

La cérémonie s’est achevée par la remise des prix aux étudiants retenus.

 

EM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer