Autres journaux :



dimanche 11 juillet 2021 à 05:56

Montceau-les-Mines : Réunion sur la sectorisation scolaire

Fermeture d’écoles ? Ouverture de classe ?



 



 

Vendredi après-midi, au centre nautique s’est tenue une réunion sur la sectorisation scolaire en présence d’élus, d’enseignants de parents d’élèves où l’on apprend également la fermeture programmée d’écoles et l’ouverture d’une classe.

À Montceau-les-Mines, comme le rappelle Marie-Thérèse Frizot, adjointe à l’éducation, l’enfance et à la jeunesse, il n’ y a pas sur la commune de sectorisation scolaire. C’est un sujet qui revient régulièrement sur le devant de la scène mais cela n’a jamais été plus loin.

 

La Maire M.C Jarrot indique qu’elle s’était engagée en conseil à organiser une réunion sur ce sujet, c’est chose faite : l’objectif est de présenter des scénarios, d’apporter des éléments de réflexion afin que chacun puisse se faire sa propre idée avec des données chiffrées.

Jusqu’à présent, c’est la liberté de choix des parents qui a guidé les inscriptions dans les écoles primaires en fonction des nounous, des grands-parents, du travail des parents, …

C’est un dossier complexe qui nous impacte pour plusieurs années.

 

Puis, Françoise Bouton, Directrice du pôle éducation, a présenté le travail effectué par les services. Elle rappelle que la sectorisation est de la compétence de la commune.

Se pose la question de la mixité sociale ?

Quel découpage ?

Pour faire les différents scénarios présentés, le découpage électoral a servi de base.

En fonction des différentes adresses des élèves, les services ont regardé les effectifs de chaque école avec ou sans sectorisation(cf tableaux) en repositionnant chaque élève sur son secteur.

On constate des variations positive pour certaines écoles et à l’inverse pour d’autres.

 

Ce même travail a été réalisé sur les effectifs de la rentrée 2021/2022 mais ne sont pas pris en compte dans les récapitulatifs car on note des inscriptions pendant la période de vacances scolaires dans certains quartiers.

 

Quelques réflexions soulevées par cette sectorisation :

-elle pourrait permettre plus de mixité sociale,
-il a des écoles où il y a un impact plus important que d’autres.
-les parents ne souhaitent pas qu’on les oblige à inscrire leurs enfant dans telle ou telle école.
-une sectorisation implique une réorganisation des groupes scolaires.

 

En réponse à une question de L. Selvez, M.C Jarrot informe qu’il y aura bien un poste de supprimé à l’école Suzanne Valadon pour la prochaine rentrée. Elle ajoute que l’école de la Lande fermera ses portes en 2022/2023 pour un regroupement à l’école Louis Aragon (la Saule)
L’école Suzanne Valadon désormais avec une seule classe devrait également suivre.

Par contre, une classe ouvrira à l’école Rosa-Bonheur.

 

Quelques principes de base :

En théorie, l’inscription d’un d’un enfant dans une école maternelle ou une école élémentaire relevant de l’enseignement public obéit à la sectorisation scolaire : les élèves sont scolarisés dans l’établissement scolaire correspondant à leur lieu de résidence. Les communes possédant plusieurs écoles maternelles et élémentaires établissent une sectorisation scolaire. Le territoire communal est découpé en plusieurs secteurs. Les habitants doivent inscrire leurs enfants dans l’école située dans leur secteur.

C’est une décision du conseil municipal. Celui-ci définit les différents secteurs. Le maire affecte les élèves et traite les éventuelles demandes de dérogation relatives à la sectorisation.

Une dérogation à la sectorisation scolaire peut être accordée, à titre exceptionnel, par le maire de la commune. Elle permet à un enfant d’être admis dans une école maternelle ou élémentaire qui n’est pas celle correspondant à son lieu d’habitation.

J.L Pradines

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer