Autres journaux :



mercredi 27 janvier 2021 à 18:39

Tribunal de police / Montceau : Une attestation non réglementaire durant le confinement

« Je vous passe un RIB ? J’ai pas envie de payer. »



 



 

Lorsque l’huissier d’audience crie son nom, une longue silhouette un poil nonchalante s’approche de la barre. Il a 27 ans, il vit à Montceau-les-Mines. Il est convoqué au tribunal de police, ce mercredi 27 janvier, parce qu’il a été verbalisé le 20 mars dernier à 22h40 sur la commune de Sanvignes. Le pays entier était confiné. « Je n’avais plus de papier à la maison, j’avais changé la date sur l’attestation. »

Le jeune homme reçoit une ordonnance pénale d’un montant de 135 euros, il fait opposition. Le président Deruelle essaie d’éclaircir la situation car le  procès-verbal dit que monsieur « portait du tabac à un ami », monsieur, à la barre, dit « pas du tout, c’était de la Ventoline ». Pourquoi les policiers auraient-ils écrit « tabac » ? Par vengeance, dit monsieur, « ils ne portaient ni masques ni gants, je leur ai jeté des gants en plastique ».

 

Il fait le geste, très condescendant, de jeter quelque chose, comme ça, puis : « Ils sont bizarres, ces policiers. On a des policiers bizarres, c’est tout. – C’est-à-dire ? – Ben, c’est tout, ils sont bizarres. Ils m’ont dit ‘ton papier il n’est pas valide, parce qu’il est gribouillé’. Ben, y avait la date, y avait tout. – C’est sérieux, c’est une attestation sur l’honneur. – Ben oui, y avait la date. J’ai pas cherché midi à 14 heures. – C’était pas 14 heures, c’était plus de 22 heures. [Dans la salle, quelques collégiens-stagiaires se marrent.] – Ben moi je portais de la Ventoline, j’avais changé la date, c’est tout. À vous d’en faire votre usage, dit-il au président qui lui renvoie, « je vous remercie de cette permission ». 

 

Monsieur n’a pas de revenus. A son casier une amende de 300 euros pour usage de stupéfiants en 2019, « vous avez eu plusieurs condamnations, monsieur ». Le convoqué ne se démonte pas : « Ouais, j’ai été incarcéré trois fois. » Le commandant Thibaudin requiert une amende de 150 euros. Du coup monsieur s’agace : « Je vous passe un RIB ? J’ai pas envie de payer. »

 

Le tribunal le déclare coupable et le condamne au montant de l’ordonnance pénale initiale, soit 135 euros.

 

FSA

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Tribunal de police / Montceau : Une attestation non réglementaire durant le confinement”

  1. Daniel Z dit :

    “Monsieur n’a pas de revenus.
    Le tribunal le déclare coupable et le condamne au montant de l’ordonnance pénale initiale, soit 135 euros”
    Je ne sais pas vous, mais moi, ça me fait penser à Fernand Raynaud…..