Autres journaux



mercredi 26 mai 2021 à 15:49

Réactualisé : Montceau-les-Mines : élections régionales

Gilles Platret et Nicolas Dupont Aignan en visite à la SPA



 



 

Le refuge de la SPA doit émettre des vibrations particulières car depuis plusieurs années, il est le lieu incontournable pour les politiciens de droite en visite à Montceau-les-Mines : Florian Philippot en mars 2018, Marine Le Pen a failli venir également, et ce mercredi 26 mai 2021, la venue de Gilles Platret et de Nicolas Dupont-Aignan au refuge Jean Roche afin de promouvoir leur union pour faire échec à la majorité de gauche à la région Bourgogne Franche-Comté.


Cette alliance ne peut-elle pas paraître en contradiction avec la ligne du parti des républicains ?

En effet, les républicains ne veulent pas d’accord avec le RN. Pour rappel, à la dernière élection présidentielle, Dupont-Aignan a appelé à voter RN : il comptait sur le poste de premier ministre promis en cas de victoire de Marine Le Pen.

 

G. Platret indique que la liste a été approuvée à 89 % au niveau du comité national.
« Cet accord a été l’objet d’un débat au sein des LR. On rassemble toute la droite : les LR, l’UDI, DLF, les écologistes indépendants. Une alliance qui a du sens. Une offre claire. »

 

« Les électeurs n’appartiennent pas aux partis », souligne N. Dupont-Aignan.

 

Tout au long de cette visite les deux hommes ne vont pas cesser de justifier leur rapprochement en vantant la force du projet. Ils repoussent d’un revers de manche toutes remarques relatives au RN ou à la REM.

« L’accord est fait, le rassemblement est réalisé pour le premier tour. La liste du premier tour restera la liste du second tour. Il n’y aura pas de changement et pas d’accord ni avec le RN de Julien Odoul ni avec LAREM », explique G. Platret.

 

« Cet accord régional est sur la base d’un projet porté par des gens de conviction, pas besoin d’alliance pour le second tour. Cette alliance vient de la base, Lilian Noirot, Pascal Lepetit, … Un accord autour de personnalités toujours claires sur le fond, animées d’une démarche gaulliste assumée.

La région mérite une alternance. Nous voulons rendre service aux habitants pour chasser la majorité de gauche », poursuit N. Dupont-Aignan.

 

« Depuis 20 ans, la Gauche gouverne, on peut assurer l’alternance. Les gens sont libres, moins dans la logique des partis. Ce rassemblement inédit peut donner envie ! »
« On fait revivre le RPR historique », on élargit au maximum. Les français ne sont pas dans des cases hermétiques…, ajoute N. Dupont-Aignan.

 

La liste compte 6 membres de Debout la France. Lilian Noirot, ancien membre du FN et des Patriotes, n’est donc pas sur cette liste. On note la 4ème position de Dorothée Majewski ainsi que Christiane Therry au 8ème rang (les deux montcelliennes de la liste).

 

L. Noirot a des ambitions pour Montceau. « Il voit à long terme », précise-t-il. Les prochaines élections municipales où il se verrait bien à la tête d’une union de la droite.

L. Noirot nous a confirmé qu’il devenait ce jour, l’un des vice-présidents de Debout la France.

 

G. Platret conclu : « Je suis plus à l’aise d’être en Bourgogne plutôt qu’en région PACA (allusion à Renaud Muselier et « son accord et/ou non-accord » avec la REM), où nous aurions pu nous épargner des épisodes douloureux ! »

 

J.L Pradines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






Le commentaires sont fermés.