Autres journaux :



vendredi 27 septembre 2019 à 10:40

“Passe d’arme(s)” au conseil de communauté

Entre Marie-Claude Jarrot et David Marti





Un échange “en marge” du conseil mais qui a toute son importance, comme vous allez pouvoir en juger par vous même..

 

 

Marie-Claude Jarrot

 

“J’interviens dans cette assemblée. Ce que je veux dire concerne non pas seulement Montceau mais une façon de faire de la politique. Lors de la réunion de l’association Creusot Montceau business club le 17 septembre dernier sur le stand de la foire, mon adjoint à la demande du Président du Creusot Montceau business club s’est exprimé sur tout le bien qu’il pensait de cette coopération. Tout allait bien.

 

Il n’était pas dans l’attaque. Vous avez le choix de dire à mon adjoint devant les chefs d’entreprise interloqués : il faudra faire attention Monsieur Souvigny à la chambre régionale des comptes quand vous exercez la compétence économique. Je pense Monsieur le Président que vous dépassez les bornes. Et vous le savez. Tant d’artisans de commerçants prennent la tâche pour venir nous voir quand il s’agit de s’implanter, d’ouvrir un commerce, hélas d’en fermer. Le maire exerce dans le cadre de sa clause de compétence générale, il exerce cette fonction d’économie en général. J’ai fait le choix en 2014 d’avoir un adjoint à l’économie à l’emploi à l’urbanisme et au commerce. Et lorsque Guy Souvigny m’a raconté cet incident qu’il a mal vécu. Vous avez choisi de nous mettre en garde sur les différences d’initiatives entre la commune et la CUCM. Vous donnez l’image d’un Président, ce n’est pas moi qui le dit, mais les commerçants. Je croyais que nous tirions les leçons de plus 20 ans de conflits entre nos villes.

 

Cela a nui à l’existence d’un hôpital communautaire, je ne parle pas de l’épisode Ecomusée. En parlant de cette manière-là, c’est un Président d’un autre âge qui parle. JE ne peux pas croire que ce soit vous. Tout le monde veut qu’on avance, que le territoire avance. La menace, c’est pas vraiment la meilleure façon de faire. Je me suis beaucoup posée de question. Je vais aussi vous envoyer une lettre qui consigne une posture qui n’est pas celle d’un Président d’une communauté urbaine. Les français le disent ; le premier échelon d’accès à la fonction publique, c’est la commune. Je ne comprends pas pourquoi vous avez fait cette remarque. Cela ne vous ressemble pas. JE suis très interpelée par une telle posture.”

 

 

David Marti

 

“Je n’ai pas voulu tancer Mr Souvigny. Il a rappelé que la ville de Montceau avait un élu en charge du développement économique. Par bienveillance, je lui ai dit : faites attention car vous ne pouvez pas avoir de moyens dédiés dans une ville d’un service qui n’y soit dédié. C’est donc par bienveillance que je lui ai dit. D’ailleurs, je ne l’ai pas dit en présence de qui que ce soit.

 

A chaque fois qu’il y a un sujet développement économique, j’appelle le maire qui est associé. Quand vous parlez de compétence générale, il ne peut pas y avoir de co-financement.

 

C’était de la bienveillance. Ce sont les moyens économiques qui ne peuvent pas être portés par la ville mais par la CUCM. Je lui avais dit qu’il y avait ambiguité quand il s’agit de développement économique. C’est la CUCM qui a la compétence pas la ville. Ne me ressortez pas les différences entre Montceau et le Creusot. LA communauté a été volontaire en direction de Montceau et impliquée. Ne ressortez pas ça car sinon je vais ressortir toutes les paroles que vous avez prononcé. On ne va pas ressortir ça car c’est stérile et cela ne sert à rien.

 

Quand je dois attaquer, je le fais publiquement et en public.”

 

Marie-Claude Jarrot

 

“Vous conviendrez que dire de se méfier  de la cour des comptes, c’étaient des propos un peu bizarre. Sur la clause de compétence générale, vous vous trompez un peu. Je pense que chacun va rester dans son rôle de maire. Je ne pense pas que votre rôle de Président de la CUCM qui vous autorise à donner des leçons.”

 

 

David Marti

 

“N’inversez pas. C’est au titre de Président que je rappelle les compétences de la CUCM.”

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur ““Passe d’arme(s)” au conseil de communauté”

  1. Daniel BOBIN dit :

    On reconnait bien la manière de faire de la “politique” de Mme Jarrot… De l’invective, de la polémique, de la petite politique politicienne…
    Au fait, il en est où le cinéma ? Compétence municipale ???

    On notera que la clause de compétence générale est ce qui coûte le plus chère aux contribuables.
    Les collectivités locales ne cessent de se plaindre de voir leurs finances diminués pour assumer leurs “missions” mais co-financent des projets qui ne sont pas de leurs compétences au nom de “la clause de compétence générale”…
    Il n’y aurait pas une petite embrouille ?

  2. M.M.V dit :

    Mr Bobin

    il est tout à fait normal que vous souteniez Mr Marti, même dans ses propos et ses attitudes les plus politiciennes, les élections municipales approchant.
    N’oubliez quand même pas l’attitude très partisane de ce Président d’une Communauté Urbaine qui a chassé les représentants Montcelliens de l’exécutif pour le seul motif qu’ils n’étaient pas socialistes.
    Cela vous semble t’il être un geste digne du représentant du groupement de communes ?
    Il y aurait t’il eu une petite embrouille Mr Bobin ?
    MMV