Autres journaux :



lundi 10 janvier 2022 à 05:44

Télétravail à la Communauté urbaine Creusot Montceau

171 agents concernés par la procédure





 

A la suite des annonces gouvernementales du 27 décembre 2021, et dans le prolongement de la mise en place du télétravail dans le cadre du contrat de relation collective au travail, les agents de la CUCM dont le poste est éligible et qui disposent d’un ordinateur portable sont encouragés à pratiquer le télétravail selon les modalités suivantes :


– Jusqu’à 3 jours par semaine
– Sous réserve de la compatibilité avec les nécessités du service et notamment le principe de continuité du service (permanence, etc.).
– Sous réserve de disposer d’une connexion internet suffisante et d’un kit VPN (Réseau Privé Virtuel).

Les postes éligibles au télétravail sont les mêmes que ceux qui le sont dans le cadre du télétravail pérenne, c’est-à-dire hors période COVID, possible depuis le 1er janvier 2022 et limité à 2 jours fixes par semaine.

Éligibilité, le cadre

 

Le télétravail est applicable à tous les agents titulaires et non titulaires bénéficiant d’un contrat à durée indéterminée ou d’un contrat à durée déterminée d’au moins un an.

En revanche, sont exclus du dispositif :

– Les fonctionnaires stagiaires, la période de stage étant une période probatoire,
– Les apprentis,
– Les stagiaires de l’éducation nationale,
– Les agents en contrat de remplacement ou dont le contrat est inférieur à 1 an.

Sont éligibles au télétravail l’ensemble des activités exercées, à l’exception de celles qui remplissent au moins l’un des critères suivants :

– La nécessité d’assurer un accueil ou une présence physique continue dans les locaux de l’administration, auprès de tous types d’usagers ou de personnels
– L’accomplissement de travaux portant sur des documents ou des données à caractère sensible ou confidentiel, dès lors que le respect de la confidentialité de ces documents ou données ne peut être assuré en dehors des locaux de travail
– L’accomplissement de travaux nécessitant l’utilisation de logiciels ou applications faisant l’objet de restrictions d’utilisation à distance, ou l’utilisation de matériels spécifiques
– L’accomplissement de travaux au format matérialisé (archivage, classement, gestion des parapheurs…)
– Les activités se déroulant par nature en dehors des locaux de l’administration (suivi de chantier etc…)
– Les travaux de maintenance ou d’entretien des locaux
– Les activités effectuées en période d’astreinte.

171 agents éligibles

 

Il y a actuellement 171 agents dont le poste est éligible et qui par conséquent peuvent potentiellement faire du télétravail.
Matériellement, la communauté urbaine confie aux télétravailleurs un équipement informatique et le configure de façon à permettre l’accès au réseau de la collectivité via une connexion sécurisée à travers la liaison internet personnelle de l’agent télétravailleur, et ainsi de lui fournir un environnement de travail proche de celui de sa résidence administrative.

 

Comme dans le secteur privé, la CUCM s’est donc organisée rapidement pour répondre à la contrainte réglementaire qui pour l’instant engage les entreprises à mettre en place le télétravail autant que faire se peut jusqu’au 31 janvier prochain au moins.

 

EM

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer