Autres journaux



samedi 23 décembre 2023 à 03:06

Conseil communautaire : prolongation du contrat « Action cœur de ville » pour les villes de Montceau et Le Creusot

  Poursuivre la redynamisation et l'animation commerciale, mais pas que...



 

En 2018, les deux villes centres de la Communauté Urbaine Creusot Montceau avaient été retenues dans le cadre du programme de la convention « Action cœur de ville ». Le 4 décembre 2023, la prolongation du programme pour les deux villes a été approuvé au cours du conseil communautaire.

 

Le programme « Action cœur de ville »

 

Mis en place, en 2018, par le Ministère de la cohésion des territoires, le plan « Action cœur de ville » a pour ambition d’améliorer les conditions de vie et le dynamisme économique des villes moyennes et intermédiaires. Le programme vise à soutenir les actions des collectivités locales qui vont dans le sens de l’amélioration de l’attractivité de celles-ci.

 

Il s’attache à couvrir cinq axes thématiques :

– Axe 1 – De la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l’habitat en centre-ville,

– Axe 2 – Favoriser un développement économique et commercial équilibré,

– Axe 3 – Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions,

– Axe 4 – Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine,

– Axe 5 – Fournir l’accès aux équipements et services publics.

 

Ce programme ayant montré sa pertinence au plan national pour accompagner les territoires et répondre de manière opérationnelle aux de leurs habitant en matière d’habitat, de mobilité, de cadre de vie et de redynamisation commerciale. Le Gouvernement a donc décidé de sa prolongation et de son évolution en mai 2023, dans le but de renforcer les actions menées par les villes en réponse aux défis majeurs des transitions écologique, démographique et économique. 

 

La prolongation du contrat

 

Les villes du Creusot et de Montceau-les-Mines ont été retenues comme villes bénéficiaires lors du lancement du programme en 2018, du fait de leur fonction de centralité à l’échelle de leur bassin de vie.

 

Ainsi arrivant à la fin du contrat les liant au programme pour la période 2018-2022, les deux communes se sont engagées à poursuivre le déploiement de celui-ci sur la période 2023-2026, de même que les partenaires financiers du programme que sont : l’État, Action logement, Anah et la Banque des territoires.  

 

Engagement des parties

 

En plus de s’engager à poursuivre le déploiement du programme, les deux communes s’attacheront dans le cadre de l’élaboration et de la mise en œuvre des projets, à conduire une politique vertueuse du point de vue de l’environnement, et qui participe au rééquilibrage des dynamiques d’urbanisation entre le centre-ville et sa périphérie.

 

Cela se traduit par la mise en place d’une gouvernance locale du programme Action cœur de ville, dont le but sera de suivre le déploiement de celui-ci. Par la participation des communes aux démarches de suivi du déploiement mises en place par la direction du programme.

 

La poursuite du programme implique également un renforcement de l’action menée par les collectivités en réponse aux défis majeurs que sont les transitions écologique, démographique et économique, et ce dans la recherche d’une exemplarité en matière de sobriété foncière.

 

Au regard des différents axes stratégiques et de leur déclinaison en plan d’actions, il s’agit de poursuivre et concrétiser les actions engagées et étudier celles qui pourraient être menées par la suite.

 

La transition écologique est intégrée comme fil conducteur des différentes actions menées, au travers de : l’adaptation des projets d’aménagement urbain au changement climatique en favorisant le retour de la nature en ville et en luttant contre les îlots de chaleurs urbains, la recherche de sobriété foncière au travers de la rénovation, notamment énergétique, du bâti existant et de la construction d’une offre nouvelle en densification, tout en intégrant les énergies renouvelables, mais aussi par la poursuite du développement des mobilités actives et décarbonées en complément du maillage existant.

L’animation et la redynamisation commerciale se poursuivent au travers du plan d’action dédié et l’offre de services aux habitants est mis en lumière dans le plan d’action.  

 

La Communauté Urbaine Creusot Montceau dans les compétences qui sont les siennes est donc partenaire du dispositif pour les deux villes centres et interviendra dans ce cadre aux côtés des communes.

 

Echanges sur Cœur de ville

 

Laurent Selvez

 

J’ai eu l’occasion de m’exprimer lundi lors du conseil municipal. Je voudrais préciser mon point de vue. Le projet de Montceau-les-Mines manque d’ambition. Montceau-les-Mines est touché par une baisse d’attractivité importante. Un commerce sur 4 est fermé dans le centre montcellien. Et puis une perte régulière de services. Le cinéma a fermé ses portes récemment. Certes les mauvaises nouvelles ne sont pas seules. Il y a un réel dynamisme sur notre bassin montcellien. Cela ne suffit pas. L’Action Coeur de ville est un moyen de redynamiser un centre-ville. Encore faut-il en avoir l’ambition. Pour moi du côté montcellien, il n’en est rien.

Je vois des différences importantes : 55 fiches actions au Creusot, 26 seulement à Montceau-les-Mines. Un très bon bilan pour Le Creusot. Bilan absent à Montceau-les-Mines. Comment peut-on envisager l’avenir sans bilan à Montceau-les-Mines ?

Et puis vision claire du côté creusotin que je ne retrouve pas du côté montcellien. La lecture des documents parle d’elle-même. Le verre est à moitié vide ou à moitié plein. J’aurais souhaité un peu plus d’ambitions. Je m’abstiendrai sur ce document.

 

David Marti

 

Ici ce n’est pas un ring. Quelqu’un veut prendre la parole ?

 

Marie-Claude Jarrot

 

Oui je vous remercie Monsieur le Président. Ici ce n’est pas un ring. Merci Monsieur le Président pour cette remise au point.

 

 

Photo d’illustration

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer