Autres journaux



jeudi 11 avril 2024 à 19:11

Conseil communautaire de ce jeudi soir à Montceau

Propos liminaires du Président, David Marti : développement économique du territoire



 

 

« L’ouverture de ce conseil communautaire est l’occasion d’aborder deux sujets :

  • Le développement économique du territoire.
  • Les capacités d’intervention de notre collectivité.

Concernant le développement économique, nous aurons à examiner ce soir une délibération de vente d’un terrain sur la zone Coriolis pour une nouvelle implantation d’activité.

 

En effet, comme nous avons pu l’annoncer publiquement avec les dirigeants de l’entreprise, il s’agit de la création d’une unité de production par le groupe MCGP, un groupe familial français de joaillerie qui travaille pour toute la place Vendôme, dont le siège est à Paris et qui dispose en plus de Paris, de deux sites de production, l’un à Besançon et l’autre à proximité de Moulins.

Ainsi, leur implantation sur notre territoire vise à créer un troisième site en province, avec à la clé 350 emplois.

Les recrutements ont débuté pour former les collaborateurs et permettre la montée en charge de la production dans le futur site de Coriolis.

 

Cette nouvelle implantation est aussi le signe de la diversification des filières industrielles et là précisément celle de la joaillerie et du luxe.

 

Le trait commun avec le tissu industriel existant et qui a retenu l’attention de la Présidente du groupe : l’excellence industrielle.

En effet, qu’il s’agisse de joaillerie, de bogies de TGV, de pneus pour les véhicules blindés, de moteurs d’avions, d’aciers spéciaux uniques au monde, de viroles pour le cœur des réacteurs nucléaires, notre territoire dispose d’un savoir-faire exceptionnel qui s’inscrit dans l’industrie de pointe et l’excellence !

 

En la matière, puisque j’évoque le nucléaire, je tiens à partager avec vous ma rencontre du 29 mars dernier avec le PDG de Framatome, Bernard Fontana, et le PDG d’EDF, Luc Rémont.

Accompagné des directions qui suivent ces sujets à mes côtés, ce temps de travail stratégique a été l’occasion d’échanger sur les enjeux énergétiques du pays et sur l’importance de la souveraineté industrielle française qui nous concerne ici au premier chef.

 

Ces deux grands dirigeants industriels français sont conscients de ce que nous pouvons apporter en la matière et encore une fois, de la force de notre excellence industrielle.

 

Vous le voyez, je poursuis ainsi, inlassablement, le travail pour l’identification et la valorisation de notre territoire, qui, nous en sommes tous convaincus dans cette assemblée, est celui de tous les possibles.

 

Sur ce sujet de la valorisation de notre territoire et de ses capacités en matière économique, la Biennale de l’économie et de l’innovation a également été l’occasion de porter cela de belle manière.

 

Les rencontres et les échanges de chacune des séquences ont été denses, et les partenariats noués avec La Gazette des Communes, l’Usine Nouvelle et B Smart ont permis, et permettront dans les prochains jours et les prochaines semaines, de poursuivre le développement de la notoriété et du rayonnement de la Communauté Urbaine.

 

La CUCM doit accompagner la dynamique économique à l’œuvre et les enjeux qui vont avec. Pour cela il s’agit de disposer de capacités d’intervention, second sujet que je souhaite aborder brièvement.

 

En effet, notre assemblée va examiner et adopter les comptes administratifs 2023 et vous le verrez, la santé financière de la Communauté se porte plutôt bien.

Alors que le niveau de réalisation des investissements atteint 75% avec plus de 26 millions d’euros sur le budget principal, notre taux d’épargne brute est de plus de 19% et notre capacité de désendettement reste inférieure à 5 ans.

 

Ces éléments clés et je laisserai le Premier Vice-Président détailler les comptes-administratifs, ne sont pas neutres.

Après la crise sanitaire au cours de laquelle nous avons aidé massivement les entreprises, après la guerre en Ukraine et ses conséquences inflationnistes majeures et alors que le contexte géopolitique est d’une instabilité inédite, cette santé financière est essentielle car elle permet de se projeter sur les prochaines années.

 

Nous disposons donc de la possibilité de poursuivre le déploiement du projet de mandat 2020-2026 et nous projetons également l’accompagnement de la dynamique économique dans toutes ses dimensions et besoins : logement, mobilité, cadre de vie ou encore accueil de nouveaux habitants…

En clair, nous savons préserver nos moyens d’agir si essentiels à notre développement.

 

Tout cela est toujours un équilibre subtil, soumis aux aléas macroéconomiques, mais aussi aux risques que le Gouvernement semble vouloir faire peser sur nos collectivités, puisqu’il annonce par la voie de son ministre de l’économie, sa volonté de rendre nos collectivités pourtant correctement gérées, solidaires de ses choix de gestion déficitaires pour le pays. Les associations d’élus ont d’ailleurs été reçues à Bercy cette semaine et ont fait part, arguments à l’appui, de leur hostilité absolue à cette orientation si elle devait se traduire en décision.

 

Voilà les quelques sujets que j’ai souhaité porter à votre connaissance mes chers collègues et je vous invite à présent à examiner les points inscrits à l’ordre du jour de notre séance. « 

 






Un commentaire sur “Conseil communautaire de ce jeudi soir à Montceau”

  1. marius dit :

    Notre territoire dispose d’un savoir faire exceptionnel !!!! Vous avez raison, en ce qui concerne Le Creusot, mais vous ne parlez pas de Montceau les Mines; C’est vrai qu’il n’y a pas grand chose à dire concernant le savoir faire à Montceau les Mines. Depuis la fermeture de la Mine, RIEN n’a été créé en matière d’entreprise. Montceau les Mines est la ville pauvre du département, et apparemment aucun élu n’est très motivé pour que cela change.