Autres journaux :



mardi 28 mars 2017 à 06:24

Atelier du coin (Montceau-les-Mines)

Une collaboration Atelier du Coin/Bistrot d'Icare




L’Atelier du Coin de Montceau les mines et le Bistrot d’Icare de Chevigny Saint Sauveur s’allient pour réaliser un projet intitulé « L’Art en Mouvement » qui s’inscrira dans la démarche annuelle de la Mutualité Française Bourguignonne d’exposition biennale d’œuvres à destination des publics d’établissements médico-sociaux, sanitaires et sociaux Bourguignons.

 

 

 

Le Projet de la Mutualité Française Bourguignonne s’intitule « L’Art pour touS’ dire »2017.

 

Le Bistrot d’Icare de Chevigny Saint Sauveur a ceci en commun avec l’Atelier du coin et l’Arc en ciel c’est qu’il s’inscrit dans l’esprit de l’économie solidaire, qui participe au ravaudage des existences, au raccommodage des destinées, au don de seconde vie.

 

 

L’association a pour but de proposer un lieu de convivialité et d’activités aux résidents et anciens résidents d’Icare. Comme l’atelier du coin il aimante toujours beaucoup d’anciens salariés, beaucoup d’existences recousues et transformées.

 

 

Le Bistrot propose une ouverture sur le monde culturel à travers des partenariats avec l’Opéra de Dijon, le Théâtre Dijon Bourgogne ou encore le cinéma Indépendant El Dorado.

 

 

 

Il anime également une émission de radio (Fréquence Waï-Waï) dont les enregistrements sont ouverts au public.

Tout rassemble ces deux entités Bourguignonnes, et la collaboration n’est pas de ce jour, depuis des années elles ont de fréquents et réguliers échanges.

Mais là il y a les fiançailles, puis le mariage de deux expertises complémentaires.

 

 

Le Bistrot d’Icare porte un projet artistique et humain d’envergure, l’Atelier du coin apporte une compétence technique et professionnelle unique en son genre.

 

 

Une équipe du Bistrot d’Icare a débuté ce lundi 27 mars le travail dans les locaux de l’Atelier du jour sous la houlette de Santiago et de Thomas.

 

 

Le Président Simon est là pour assister au démarrage de cette nouvelle collaboration, et bien sûr pour alimenter la photothèque.

 

 

L’ouvrage qui sera remis mille fois sur le métier est une œuvre qui figurera en bonne place lors de l’exposition au parc de la Colombière de Dijon.

 

 

Il doit figurer « l’art en mouvement, la nature en mouvement ». C’est une conception très animiste. Du substrat du sous-sol en mouvement une force habitant les éléments naturels va jaillir en une sorte d’explosion de vie sous toutes ses formes, minérale, végétale, animale, etc.

 

 

Cela peut symboliser en quelque sorte la difficulté de naître, de naître à soi-même, de naître aux autres, de s’ouvrir au monde, puis l’explosion provoquée par la naissance en tant qu’individu social et sociabilisé.

 

 

Mais bon je m’exalte et cela peut symboliser, pour d’autres, un simple désir artistique, une volonté d’exprimer sa fibre artistique… et inversement d’ailleurs.

En tout cas, les professionnels (Educateurs Spécialisés, AMP) qui encadrent, comme Marine aujourd’hui, les résidents et anciens résidents, croient dur comme fer au projet, s’y impliquent et donnent tout pour le réussir.

 

Une dizaine de personnes sera impliquée au maximum dans cette réalisation qui s’étalera jusqu’à fin Mai.

 

L’Atelier du Coin y croit aussi beaucoup et les volontés sont tendues vers la réussite.

Alors les techniques sont enseignées, les trucs, coup de main et autres astuces font partie du transfert de technicité.

 

La structure sera de bois, de céramique et autres et donc tout un apprentissage se déroule pour l’ensemble des techniques nécessaires.

 

On voit déjà des planches de lithogravure représenter des fossiles des couches sédimentaires, dans l’atelier de céramiques on confectionne, avec des gestes de pâtissier, ce qui peut s’apparenter à des strates de marne jurassique ou des pélites creusées d’inclusions fossiles végétales.

 

Les mains de Marine et de ses bénévoles créent là des carreaux de céramique qui seront ensuite inclus dans la structure.

 

Il va forcément s’agir de quelque chose de grandiose, mais nous n’en sauront pas plus, sauf qu’il y aura des surprises.

Dans les 6 à 8 semaines qui viennent l’œuvre va prendre forme et nous vous la dévoilerons juste avant qu’elle quitte l’Atelier du coin pour aller trôner avec les honneurs au sein de l’exposition.

 

 

 

Quand l’art participe à l’insertion et au développement de l’économie solidaire il concrétise sa fonction de distinction sociale selon Bourdieu, ou il stimule la vie et la volonté, et nous aide ainsi à vivre, comme l’affirmait Tolstoï,

 

 

Donc à suivre

 

 

Gilles Desnoix

 

https://www.facebook.com/atelierducoin71/
http://lebistrodicare.blog4ever.com/

 

 

 

 

atelier 2803177

 

 

atelier 2803172

 

 

atelier 2803173

 

atelier 2803174

 

 

atelier 2803175

 

 

atelier 2803176

 


atelier 2803178

 

 

atelier 2803179

 

 

 





Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer