Autres journaux :



mardi 19 juin 2018 à 19:42

Vœu concernant les compteurs Linky

Possibilité de conserver la liberté de l’installer ou non...






Un rapport qui a été présenté par : Marie-Claude JARROT et qui fait preuve de la plus grande prudence sur ce sujet assez “sensible”.

 

C’est pourquoi : 

 

 
“Considérant toutefois que de nombreux montcelliennes et montcelliens s’interrogent et s’inquiètent auprès des élus communaux, de manière tout à fait légitime, de la fiabilité du compteur Linky, de son impact sur la santé (courant CPL issu des compteurs, ondes électromagnétiques générées par les concentrateurs), de la confidentialité des données recueillies par le compteur, de son manque d’efficacité en matière de maîtrise de la consommation d’énergie, et de son coût pour le consommateur,

 

Considérant que le maire est à l’écoute des craintes de ses concitoyens, et sensible à leurs interrogations, mais qu’il ne dispose malheureusement pas des moyens juridiques pour suspendre ou interdire le déploiement des compteurs Linky sur leur territoire, la justice administrative ayant annulé les arrêtés et délibérations prescrivant de telles mesures,

 

Considérant que le maire se retrouve ainsi en difficulté, et peine à apporter des réponses satisfaisantes aux habitants,

 

Considérant que les informations diffusées par Enedis ne permettent pas de lever des inquiétudes, l’entreprise pouvant être perçue comme juge et partie,

 

 

Les élus de la majorité municipale proposent au Conseil Municipal d’adopter le vœu suivant :

 

Le Conseil Municipal de Montceau-les-Mines, réuni en séance ordinaire le mardi 19 juin 2018, souhaite :

 

– Que l’État, de façon urgente et nécessaire, fournisse de manière objective et transparente aux habitants inquiets les réponses qu’ils sont en droit d’attendre, et communique largement sur les contours et les détails du projet Linky,

 

– Que les habitants de la commune de Montceau-les-Mines puissent conserver la liberté d’installer ou non le compteur Linky.”

 

 

Voeu adopté

 

 

Madame Decrozant
Pour faire précis et concis, je reprends aujourd’hui le vœu commencé le 31 mai. Celui-ci fait suite à ma 1ère intervention en question diverse du 10 avril. Entre-temps, la toute nouvelle association ACCU a organisé 8 réunions d’information-débat sur le territoire de la Communauté Urbaine pour alerter les citoyens sur les risques et dangers du LINKY et les informer sur les moyens de refuser le remplacement de leur compteur toujours en état de marche. Nombreux ont été les participants avec des salles souvent trop petites pour accueillir chacun en place assise.
Notre association a remarqué la quasi-absence des élus municipaux des majorités chargées de la gestion des communes, malgré la remise expresse d’invitations pour tous les conseillers municipaux.
D’autre part, le RDV demandé le 15 mai à Mme Jarrot, en tant que Maire de Montceau et présidente des Maires de S&L, n’a pas été fixé qu’au 27 juin prochain.
Aussi dans un but pédagogique pour l’ensemble des conseillers municipaux, je suis dans l’obligation de reprendre succinctement les 2 risques majeurs exposés et détaillés par l’ACCU :
n°1) les risques sur notre santé en raison des ondes notamment émises par le CPL (Courant Porteur en Ligne) de 95.000Hz dans tous nos fils électriques de notre habitation par son propre LINKY mais aussi par tous les LINKY dépendant du même concentrateur-transformateur. Non seulement, nous devrions refuser l’installation du compteur Linky, mais nous devrions aussi payer à nos frais le filtrage du CPL des Linky du voisinage. Et comment protéger les habitants à proximité des concentrateurs des ondes générées par la carte SIM du transmetteur, comme dans le transformateur situé dans l’immeuble le Marigny, rue de Moulins ?
n°2) la véritable intrusion dans notre vie privée via notre courbe de charge.
Les autres risques ne peuvent être qualifiés de mineurs lorsque l’on voit les dégâts matériels et moraux causés par le début d’incendie d’origine électrique ce 6 juin tout juste après la pose d’un Linky à La Saule sur Montceau. La famille est même obligée d’être hébergée ailleurs !
En résumé, les nombreux autres risques touchent directement à notre porte-monnaie, aux désagréments des disjonctions, aux détériorations de nos appareils électriques, aux incendies, aux suppressions massives d’emplois, aux piratages à distance des commandes notre compteur et de nos données personnelles, etc…
Certes, le vœu évolue du bon côté en reconnaissant que l’Europe ne fait qu’inviter les états membres à mettre en place des compteurs communicants. Toutefois à condition que cela se fasse à un coût raisonnable. Et l’obligation légale du déploiement pour Enedis n’est qu’à hauteur de 80% des 35 millions de compteurs.


Pour autant, je pose directement 3 questions aux conseillers municipaux qui exercent ici leur droit de vote :


1)    Comme déjà questionné le 10 avril, la ville fait-elle le choix de refuser la pose des compteurs Linky sur tous ses bâtiments municipaux, et tout particulièrement dans les écoles et les crèches, sachant que les enfants sont les personnes les plus vulnérables aux ondes ?

2)    Combien de refus citoyens ont-ils déjà été notifiés à la mairie ? Pourquoi n’est-il d’ailleurs maintenant plus possible de déposer un courrier remis en mains propres contre récépissé, engendrant un surcoût en 5€20 pour un RAR supplémentaire ?

3)    Comment expliquez-vous le choix de proposer ce vœu « limité à la liberté du refus Linky » qui au final ne ménage ni la chèvre, ni le chou ? La commune cèderait-elle simplement à la pression exercée par Enedis et le Préfet comme la pression exercée avec succès sur le valeureux maire de St Martin la Patrouille qui a fini par retirer sa délibération grandement motivée en droit ?

Comment le refus du Linky est-il réellement rendu possible quand l’installation se fait de manière forcée avec un accord tacite ? Comment faire pour sortir de la situation du pot de fer contre le pot de terre ?

Ne serait-ce pas tout à fait préférable de travailler une délibération argumentée disant non à l’installation des Linky sur tout le territoire de la commune à titre conservatoire en attendant notamment que les études scientifiques sérieuses plus poussées donnent des résultats probants sur une réelle nocivité ou innocuité des ondes générées par les Linky ?

Suite à l’évolution du vœu, les élus municipaux pourront être amenés à voter librement en leur âme et conscience POUR ce vœu.
Pour autant, personnellement engagée dans l’ACCU, je ne prendrai PAS PART AU VOTE de ce vœu beaucoup trop a minima sur un sujet de santé publique qui pourrait s’avérer à terme de l’ampleur de la catastrophe avérée de l’amiante.
Considérant la responsabilité particulière qui incombe aux élus municipaux de fournir l’électricité à chacun et sans risques pour leur santé, je me tiens à disposition pour contribuer à élaborer une délibération STOP-LINKY d’ici le prochain CM du 9 juillet ! Pour imager simplement, une fois sorti de son tube, il est toujours très délicat de faire rentrer le dentifrice dans son tube. Alors agissons maintenant tant qu’il est encore temps.

Marie-Claude Jarrot
Les décisions conservatoires sont systématiquement refusées par le Préfet. La meilleure façon de faire est de prendre des vœux. Je vais réunir l’association des maires de Saône-et-Loire afin que nous puissions prendre une position commune. C’est un sujet extrêmement important. Nous allons réfléchir sur cette position commune.
Concernant la demande sur les courriers, j’ai reçu plus de 200 courriers auxquels je réponds systématiquement. Il est tout à fait possible de déposer un courrier directement à la Mairie. On peut donner récépissé.
Je veux vous dire concernant la première réunion, elle a été réalisée à ma demande. Monsieur Duparay était présent lors de la deuxième réunion. Je ne pouvais pas m’y rendre, sinon je m’y serai rendue. Dans les autres communes, je ne suis pas en charge de vous répondre pour les autres maires et élus qui n’y ont pas assisté. Avez-vous eu des élus dans d’autres réunions ?

Pour l’instant on a reporté l’installation de linky dans des bâtiments municipaux. D’abord c’est le propriétaire qui décide et non pas les directeurs ou directrices. On a reporté dans les écoles et lieux de petite enfance.

M. Noirot
Je tiens à vous remercier de la présentation de ce vœu. De nombreux habitants restent dubitatifs face à ce compteur. Faut-il rappeler que des informations sont collectées directement sur la vie des abonnés ? Les usagers doivent pouvoir garder la liberté de refuser ou non. Par ailleurs, l’État et ENEDIS ne communiquent pas assez. Pour conclure, même si je pense que le linky peut être utile contre le gaspillage économique, les habitants s’inquiètent.

Marie-Claude Jarrot
Le 6 juillet, nous prendrons une décision entre maires. D’ici là il est important de prendre des vœux.

Mme Decrozant
Les élus de l’opposition voteront selon leur volonté. Pour ma part, je ne prendrais pas part à ce vœu. Je me tiens à disposition pour prendre part à un vœu Stop Linky d’ici le prochain conseil municipal du 9 juillet prochain.

 

 

 

conseil 1906183

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Vœu concernant les compteurs Linky”

  1. contact dit :

    Tout ce cirque pour 200 courriers reçus à la mairie.
    On les paye bien à rien faire nos élus.
    Il n’y a pas plus important à traiter que ça ?

    Quand on voit le nombre de suppressions d’emplois sur le bassin, pas étonnant qu’il n’y ait que des retraités pour râler contre un compteur.
    Les actifs, ils ont peur pour leurs boulots.
    Merci aux élus de préparer un vœux pour sauver nos emplois.

  2. MicMont dit :

    Bonjour,

    Loin de moi l’idée d’alimenter la polémique, mais l’électronique étant mon métier, je dois apporter une précision : les courants porteurs à une fréquence de 95 Khz NE PEUVENT PAS entraîner de rayonnement nocif car d’une part la fréquence est bien trop basse pour cela et d’autre part, le signal est généré avec une tension de l’ordre du volt, donc bien trop faible pour émettre dans l’air. Troisième chose, les courants porteurs sont émis vers le réseau avec un filtrage au niveau du Linky. Les signaux ne peuvent pas circuler sur l’installation domestique.
    Les personnes qui ont peur de ce pseudo-rayonnement n’hésitent pas à connecter leur ordinateur portable en wifi, à porter une oreillette bluetooth, à utiliser une box avec transmission CPL très haute fréquence . Nous baignons tous dans ces rayonnement 1 000 à 10 000 fois plus puissants que le supposé rayonnement de Linky et sommes-nous tombés carbonisés pour autant ? 🙂
    Concernant la carte SIM du concentrateur, je hurle de rire ! Tout le monde a une carte SIM dans son téléphone portable qui émet à proximité immédiate du cerveau. Tous nos voisins, tout notre entourage immédiat, jouent de la carte SIM et émettent à qui-mieux-mieux ! Sommes-nous tombés carbonisés pour autant ?

    Que les “anti-tout” se ridiculisent en véhiculant des énormités : ceci les regarde mais qu’ils ne sèment pas la panique parmi les citoyens et tentent de les rallier à leur cause en abusant de leur crédulité.
    Le Moyen-âge était peut-être une époque bénie mais il faut aller de l’avant et utiliser à notre avantage les possibilités que la technologie nous offre.

    Maintenant, chacun est libre de refuser l’installation de Linky et de rémunérer l’agent qui viendra relever leur compteur antédiluvien.

    Bien cordialement,
    MicMont

  3. Kikidilui dit :

    Les Français sont incorrigibles…toujours a rouspéter contre tout…contre le progrès…et après on entendra de la part de nos gouvernants…la FRANCE est en retard dans ce domaine..la FRANCE est en retard dans ceci..etc…
    50 ans de chienlit depuis 68…et cà continue…pauvre FRANCE..!!!

  4. gilbert71 dit :

    mme Decrozant est contre ce compteur et elle ne veut pas voter contre ce voeu et meme avec une certitude qu’il ne soit pas nocif ,ce sera toujours non .alors on tourne en rond

  5. Daniel Z dit :

    Je ne sais pas si ce compteur est nocif, mais j’ai un peu marre de me faire “rouler”

    Quel intérêt présente le bidule ?
    La Cour des Compte a répondu : “”un dispositif coûteux pour les consommateurs mais avantageux pour ENEDIS…un différé tarifaire au coût excessif…. l’analyse bénéfices-coût au niveau de la distribution ne peut à elle seule justifier économiquement le projet et, en l’état actuel des travaux, le système n’apportera pas les bénéfices annoncés en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’énergie “”

    Relever les compteurs était un travail avec salaire. On supprime ces salaires qui deviennent des indemnités de chômage à la charge de la collectivité. Les profits vont dans la poche de Enedis.
    Je préfère payer un humain, mais voilà, normalement pas le choix :

    “”Ce changement de compteur est-il obligatoire ? », ENEDIS répond :
    “Oui. Il est indispensable et encadré par la loi. Vous ne pouvez donc pas refuser son remplacement.””

    A moins qu’ils propagent un mensonge ?

    Combien ont vu baisser leur facture après la pose du système? Pourtant il devait générer des économies….. Économies ou profits, pour qui ?

    Peu évoqué, sans objet ? Les « experts » semblent très inquiets quant aux perspectives d’une guerre informatique. Linky ne sera t’il pas un nouvel objectif pour hackers ? Sera-t-il mieux protégé que par exemple, Dassault à qui une intrusion aurait couté 245 millions ?

    Il y a déjà eu une vague de modernité, ça s’est appelé la bulle internet. Que de dégâts quand elle a explosé !

    Au moyen âge, “ils” n’ont pas provoqué la plus grande extinction d’espèces connue depuis les dinosaures ni la contamination de la planète pour des milliers d’années.
    Nous y sommes arrivés en cumulant les immenses possibilités de la technologie.

    Alors qu’appelle t’on “le progrès” ?