Autres journaux :



mardi 14 janvier 2020 à 09:54

Montceau : Union locale CGT

Il faut continuer la lutte !





Communiqué : 

“Le Bassin Montcellien, depuis plusieurs semaines, a vu des liens se tisser prudemment entre syndicats et mouvement des gilets jaunes, la presse en a fait écho.
Chacun a pu apprécier la façon de nourrir le mouvement notamment lors des analyses faites en assemblées générales et d’arriver autant que faire se peut à porter une revendication commune autour du retrait de la réforme de la retraite par points.

 

Les syndicats portent une analyse objective de la situation créée par les gilets jaunes. Leur révolte survient après une série de mouvements sociaux d’ampleur ces dernières années : celui contre la loi Travail sous François Hollande en 2016, puis Nuit Debout, le mouvement contre la nouvelle loi travail, celle de Macron adoptée par ordonnances, fin 2017, la longue grève perlée des cheminots contre la réforme et la privatisation de la SNCF au printemps 2018. Sans oublier une multitude de mobilisations locales.

À chaque fois, les réformes sont passées, avec une très faible marge de négociation et sans véritable écoute du gouvernement face aux affaiblissements du droit du travail, à l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire par exemple, avec son lot de fermetures de lignes, de gares et de questions sur les conditions de travail et la sécurité, l’abandon de l’hôpital et du mépris affiché à l’encontre des professionnels de santé, les privatisations rampantes etc etc.

Le mouvement des gilets jaunes a fêté dernièrement son premier anniversaire : une année de mobilisations sociales inédites, dans toute la France. Et une année de répression policière de plus en plus violente, avec sa comptabilité morbide. OUI ! Les gilets jaunes, est un mouvement qui interpelle et interroge, y compris positivement, par sa puissance. Il peut être annonciateur d’une révolte au sens révolutionnaire du terme.

Parmi eux, il y a beaucoup de retraités, des salariés, beaucoup de précaires, des chômeurs.

Les gilets jaunes ont cette capacité à déclencher des actions protéiformes, le syndicalisme local est plutôt porteur d’un type d’actions uniforme. Mais force est de constater que ces deux formes d’actions ne semblent pas être soluble l’une dans l’autre et nous avons pu le constater sur le terrain. Chaque manifestation ayant fait
peu ou prou l’objet de critiques à l’encontre des seuls représentants de la CGT qui supporte seule la responsabilité juridique de la manifestation.

Pour les syndicats, leur terrain, c’est avant tout le monde du travail là où il y a “l’outil” de production.

Cette situation ne doit pas nous détourner de l’objectif d’ancrer dans les entreprises le cahier de revendications associé à la lutte pour le retrait de la réforme des retraites par points.

Fort de cette analyse, il est urgent que les forces en présence continuent la lutte en empruntant des routes parallèles ce qui ne veut pas dire séparées au sens de l’orientation.

Les forces en présence pourront ainsi s’exprimer sous la forme qu’elles jugeront la mieux adaptée pour la défense de l’intérêt général. Avec cette idée de préserver, le mouvement de contestation qui a pris forme sur le bassin montcellien.

Ce mouvement doit perdurer dans le respect de cette diversité.”

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Montceau : Union locale CGT”

  1. copernic dit :

    Je crois que c’est mieux comme ça, en effet.