Autres journaux :



dimanche 19 janvier 2020 à 07:40

Montceau : Union locale CGT

96,56% "Les régimes spéciaux sont utilisés pour être l'arbre qui cache la forêt ! Pour que la forêt ne s'embrasse pas ????"





 

Communiqué : 

 

Plus de huit Français sur dix (80,15%) dépendent du régime général et de la mutualité sociale agricole. Ces 80,15% se divisent en 2 secteurs : le régime
général pour 73,13% et les agriculteurs, à part, qui relèvent de la mutualité sociale agricole
pour 7,02%.

Les régimes de retraite des fonctionnaires sont divisés entre la CNRACL pour les collectivités locales et les hôpitaux, et le service des retraites de l’État, qui gère le régime
des fonctionnaires d’État, celui des militaires et celui des magistrats. Ils représentent 16,41%.

Arrivent les régimes spéciaux à proprement parler. Les plus connus sont ceux de la RATP et de la SNCF. En termes d’effectifs, s’ajoute un troisième régime de poids, la caisse nationale des industries électriques et gazières – les agents d’EDF, Engie, etc. Une dizaine de « petits » régimes complètent la liste : les clercs de notaires, la Banque de France, l’Opéra national de Paris, les marins, les mines, l’ancien cigarettier SEITA… etc etc

Tous les régimes spéciaux ont en commun de dater d’avant 1945, même s’ils ont été réformés entre-temps. Taux de cotisation et mode de calcul des pensions diffèrent du régime général, et les bénéficiaires peuvent partir à la retraite plus tôt. Ils représentent 3,44% de l’ensemble de la population en activité ou en retraite.

 

Les régimes spéciaux volontairement stigmatisés “pèsent” 3,44% – 1,5 Million de travailleurs actifs et retraités. Ils sont en première ligne contre la réforme. Ils appellent la majorité “silencieuse” à bouger. A juste titre, les 96,56% représentent près de 44 Millions de travailleurs actifs et retraités. C’est bien cette majorité-là qui intéresse les futurs “BlackRock”.

Le réveil risque d’être douloureux ! N’attendons-pas de nous dire : “nous comprenons mieux pourquoi il fallait dire tant de mal des régimes spéciaux…”

Du côté de nos voisins Allemands, la réforme mise en place en 2012 a fait descendre dans la rue les retraité-e-s pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale. Ils sont dans la rue pour dire stop aux conditions qui sont les leurs, conditions proches de la survie. Le retraité Allemand à en moyenne 48% de son dernier salaire. Une étude récente de la Bundesbank préconise de ramener cet indice à 43%. Les femmes ont une retraite inférieure de 27% par rapport aux hommes. A bon entendeur… Ne nous laissons pas enfumer !

Si on écoute bien nos gouvernants, leur réforme est une réforme juste, équitable et universelle. Les premiers à en bénéficier devraient être les policiers, les militaires, les
pompiers, tous ces professionnels au service de la nation. Pourquoi maintenir leurs régimes et les exclure d’une telle « avancée sociale » ? Cherchez l’erreur…

 

Prochain rendez-vous : VENDREDI 24 JANVIER 2014 – 14H30

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




8 commentaires sur “Montceau : Union locale CGT”

  1. cntrbbl71 dit :

    Les régimes spéciaux, pour la plupart, profitent à des privilégiés sur le plan de la retraite, ils sont régulièrement financés par l’état donc par 100% des contribuables français aux profit de 3,44% d’entre eux.
    Ce sont bien des privilégiers , il est bien naturel de vouloir y mettre fin en rétablissant une équité qui aurait toujours du être.
    Rien à voir avec la situation allemande, ne tombez pas dans “l’enfumage”.

  2. Daniel Z dit :

    https://solidairesfinancespubliques.org/le-syndicat/media/presse/2187-public-prive-en-finir-avec-les-comparaisons-tronquees.html

    On dénombre 5,45 millions d’agents de la fonction publique (tous statuts et fonctions publiques confondus) dont 1,9 millions de cadres A, assimilés aux cadres du secteur privé dans les comparaisons, soit une proportion de 34,8 %.

    On dénombre 18 millions de salariés dans le « privé » dont 3 millions de cadres pour l’association pour l’emploi des cadres et 3,5 selon la caisse de retraite complémentaire Agirc. Soit une proportion se situant entre 16,6 et 19,4 %.

    La proportion de cadres beaucoup plus élevée dans la fonction publique explique les différences en matière de salaires et de retraites

    Ce qui expliquerait la différence entre la moyenne des salaires et retraites ?

  3. coincoindu71 dit :

    Chers camarades je pense que l’erreur c’est l’existence de votre syndicat et de ses arguments .La preuve en est votre dernier commentaire.Ne croyez vous pas qu’il est légitime que des gens qui risque chaque jour leur vie puisse partir avant les autres. Il est vrai que pour citer quelques un de vos exemples,un conducteur de train un clerc de notaire ou même un petit rat de l’opéra prennent de gros risques et subissent l’irrespect, la violence verbale et physique des citoyens

  4. MANGER dit :

    “Pour que la forêt ne s’embrasse pas ????”

    Mais comment voulez-vous que les arbres sèment ???

  5. Gerard13 dit :

    Lorsque la foret brule, est ce le moment de se faire des bisous et des embrassades ? branches entrelacées la situation est si torride qu’on risque de s”embraser.

  6. JBL71 dit :

    Oui, ne nous laissons pas berner. Nos gouvernants n’ont eu de cesse depuis la 1ère réforme Balladur de dégrader au fil des années le régime Général du privé (moins fort que le public pour se défendre). Il est à noter qu’avant cette attaque en règle, le système était presque égalitaire. Départ en retraite dans le privé à 60 ans, 75% de la moyenne des salaires des 10 meilleures années ce qui équivalait peu ou prou au secteur public. A présent, les mêmes qui ont laminé le régime général pointent du doigt une minorité soit disant privilégiée au regard du privé. C’est facile mais la ficelle est un peu grosse.

  7. LibEgFra dit :

    Encore vos chiffres pipés ; le taux de pensionnés au régime général est de 82% pas 96,56 % .
    Un peu d’informations plus crédible :https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/12/03/le-vrai-du-faux-des-regimes-speciaux-de-retraite_6021530_4355770.html
    Franchement perdre votre temps a déclamer des faussetés; il serait plus crédible d’aller à Paris pour négocier .