Autres journaux :



mercredi 22 janvier 2020 à 06:30

Montceau : Union locale CGT

10 mensonges sur la réforme des retraites (suite, et fin )





Communiqué :

 

8) La réforme permettra que personne ne puisse toucher moins de 1000 euros de retraites.
FAUX. Le gouvernement se garde bien de dire que cet engagement ne vaut que pour une carrière complète, sans préciser d’ailleurs ce que serait une carrière complète dans un système sans trimestre de cotisation. Il omet également de rappeler qu’un tel engagement était déjà prévu dans une loi de 2003, et que le gouvernement a rejeté en mai 2018 une proposition de loi d’un député de l’opposition : il n’y a donc pas besoin d’un système par points pour introduire une telle mesure.

 

9) Cette réforme est indispensable pour éviter la faillite de notre système.
FAUX. Le dernier rapport du Conseil d’Orientation des Retraites parle d’un déficit possible compris entre 8 et 17 milliards d’euros à l’horizon 2025. Celui de juin parlait lui d’un équilibre atteint en 2040. Lequel doit-on croire ? Surtout, le COR précise que ce possible déficit ne proviendrait pas d’une augmentation des dépenses mais d’une réduction des recettes en raison des baisses de cotisation dues à la suppression de personnels dans la fonction publique. Enfin, le gouvernement feint d’ignorer qu’il existe de nombreuses autres solutions pour augmenter les recettes, par exemple par l’augmentation des salaires, la création d’emploi au l’augmentation du taux de cotisation des entreprises. Un déficit de cette ampleur, s’il était confirmé, peut donc aisément être pris en charge sans détruire totalement l’un des meilleurs systèmes de retraites au monde.

 

10) Avec le système par points, on peut économiser 8 milliards d’euros sur les régimes spéciaux.
FAUX. Ce chiffre de 8 milliards d’euros couvre l’ensemble des régimes spéciaux. Or la plupart de ces régimes sont en déséquilibre démographique en raison de la mutation du système économique. Ainsi, le régime des mineurs par exemple est en déficit puisqu’il n’y a plus que 10000 mineurs en France alors qu’il y’a plus de 150 000 mineurs à la retraite. Ou le régime de l’ORTF qui ne comprend plus aucun actif. Même en intégrant ces régimes dans un système par points, le déséquilibre entre les actifs et les retraités devra continuer à être pris en charge par la solidarité nationale. Le système par point ne fera donc rien économiser en
l’espèce.

E. Macron a eu raison, lors de ses vœux, de déclarer qu’il y avait « beaucoup de mensonges et de manipulations » à propos de la réforme des retraites. Mais ce qu’il a oublié de dire c’est que ce sont les siens et ceux du gouvernement !

 

Prochain Rendez-vous => VENDREDI 24 JANVIER 2020 – 14H30 à Montceau-les-Mines.

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Montceau : Union locale CGT”

  1. maestro71 dit :

    je propose la retraite à 20 ans et 2.500 euros de pensions par mois .
    Bien sur la CGT ne signerai pas, comme d’hab et proposerai la retraite à 18 ans et 4.000 euros par mois.