Autres journaux :



vendredi 7 février 2020 à 06:22

Manifestation intersyndicale du 6 février 

« Les jeunes avec nous ! »



 



 

Jeudi après-midi, c’était la neuvième journée de manifestation intersyndicale. Pour l’occasion, les organisateurs avaient décidé de changer de méthode. En effet, le point de ralliement se trouvait à la ZUP du Plessis, place de la Résistance.

Ce choix relève d’une double symbolique. Les organisateurs estiment que leur mouvement est un mouvement qui résiste à la « casse sociale de la politique du gouvernement ».

 

De plus, le lycée se situe tout à côté et les syndicats souhaitent sensibiliser les jeunes à leur mouvement. C’est dans cette optique qu’à l’heure de la récréation les manifestants se sont rendus devant le lycée. Des prises de paroles visaient à encourager les élèves à rejoindre le groupe de manifestants. Les 150 manifestants ont eu quelques difficultés à entrainer un grand nombre de lycéens. Pour avoir pu récolter quelques impressions ; certains ne se sentent pas concernés : «  On est en seconde, la terminale et le Bac ce n’est pas pour tout de suite ». D’autres assurent : « C’est notre avenir, c’est bien ce qu’ils font ».

 

Les manifestants restent motivés et répètent avec force : « On ne lâche rien ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




11 commentaires sur “Manifestation intersyndicale du 6 février ”

  1. Loulou1 dit :

    le défilé du carnaval ira bientôt recruter au sein des maternelles ! à souhaiter que les jeunes soient moins C–S que leurs aînés ! d’ailleurs pour avoir entendu quelques conversations, ce sont les mêmes personnes qui vont rabattre aux portes du lycée qui se permettent, hors manif, de vivement critiquer ces mêmes jeunes : fainéants, insolents, violents, et j’en passe. Franchement les jeunes ne vous laissez pas bernés, influencés par ces vieux enragés, enracinés dans leurs protocoles moyenâgeux, ils refusent d’avancer avec le temps et restent sur des us rites désuets en 2020 ! ils se sont arrêter au temps des 30 glorieuses et des primes à tout va ! plutôt que de manifeste je les invite à vite apprendre l’anglais et à s’expatrier outre manche avec le Brexit ils devraient être en parfaite osmose avec les conservatistes !

    • bleone dit :

      Bonjour,

      tiens voilà une taupe?

      tout d’abord, c’est vrai que cela fait depuis 1982, qu’on se fait enfler par les dividendes aux actionnaires, combien va durer les “actuelles glorieuses” des profits du CAC 40, à quand le dernier coup de pouce sur le SMIC, l’égalité salariale, la revalorisation sur les salaires des retraites actuelles, mais bientôt il n’y en aura plus !!!

      je ne résiste pas de vous la refiler:

      prenez le temps d’un peu de pédagogie de la “finance” (sic) venant de là où on ne s’y attendait pas:

      https://www.challenges.fr/economie/reforme-des-retraites-les-economistes-aghion-et-artus-taclent-l-age-pivot_697078

      Pour mémoire Aghion c’est celui qui a fait le “programme économique” de la Macronie…

      Intéressant cette période où tout prend l’eau, après le conseil d’état, le conseil constitutionnel (par ailleurs), les soutiens qui se carapatent: quel beau carnaval ! Et dire qu’il aura fallu deux mois sans paye des “preneurs d’otage de la CGT” pour en arriver là !

      Bonne écoute

      Fraternellement vôtre!

  2. Alex69002 dit :

    Ces manifestations tournent au ridicule, adaptez-vous à la mise à jour de notre société et laissez les jeunes se construire un avenir, plutôt que les embrigader dans vos actions grotesques.

  3. Kikidilui dit :

    Vu certaines photos,je rappelle que la prière de rue est interdite…!!!

  4. josiane49 dit :

    je me souviens qu’en 2002 les gamins de primaire, sous la conduite de leurs instituteurs ont défilé dans toutes les villes de France pour contrer et manifester contre la possible élection de Le Pen au deuxième tour contre Chirac !j’entends toujours scander “nous sommes tous des enfants d’émigrés, première, deuxième, troisième génération…” personne n’a rien trouvé à redire ! même pas les parents d’élèves…. quand je pense que ces mêmes gosses ne savent pas lire en entrée en 6ème….

    • JBL71 dit :

      Bon Josiane, je ne comprends vraiment pas tout de ton message. Relis le bien en te mettant à la place d’un lecteur Lambda et je ne suis pas certain que tu comprendras ton propre message. Je ne vois pas comment les MÊMES gosses de 2002 pourraient être les mêmes qui seraient actuellement en 6ème ???
      Perso, en 2002, j’étais prof dans un Lycée à Nevers et les gosses comme tu dis ont pris leur responsabilité d’adultes. Perso, anti fasciste (mon père était résistant), je n’ai pris aucune position ce jour là. Je leur ai juste dit que j’étais présent pour ceux qui voulaient étudier et que je ferais en sorte de rattraper les cours pour ceux qui étaient (comme moi mais je ne leur ai pas dit) anti Le Pen. Je leur ai aussi demandé à tous de prendre soin d’eux et de ne pas s’exposer dans les manifs aux violences policières (qui à l’époque étaient roupies de sansonnet (négligeables) par rapport aux violences policières actuelles). J’estime avoir joué à cette époque mon rôle d’enseignant et de citoyen.
      Aux prochaines élections Présidentielles et Législatives, nous aurons, selon les médias à choisir entre tyrannie (Macron) et tyrannie (Marine Le Pen). L’un donnant tout aux 1% des plus riches (CICE, Flat Taxe et supprimant l’impôt sur la fortune) et l’autre refusant une augmentation du SMIC. Notre choix est tout autre. Nous les Gilets Jaunes demandons JUSTICE Fiscale, Sociale.
      ON n’est là depuis 17 mois . On ne lâchera rien…

  5. Ptite montcellienne dit :

    Quand j’étais au lycée je ne pensais absolument pas à la retraite….mais plutôt à m’amuser et à profiter de ma jeunesse ….un peu comme l’ont sans doute fait toutes ces personnes en train de défiler dans les rues tous les deux jours…..

    • JBL71 dit :

      Salut ma Ptite Montcelliène. Je pense que tu es plus jeune que moi. Perso, j’étais dans l’insurrection Lycéenne en 1968. J’étais en seconde en internat. Pour nous, avant 68, il n’y avait pas de mixité. Le matin, on nous réveillait au son du tambour et on n’avait droit qu’à une douche par semaine. Nous n’avions dans notre bibliothèque droit à aucun journal, revue ou magazine afin de nous tenir au courant de l’actualité. Nous n’avons pas accepté de nous soumettre. Dans les années 70, moi Issu d’une cité j’ai pu accéder au CROUS avec une bourse, une piaule à Dijon Monmusard , une concierge par pavillon, un resto Universitaire et cerise sur le gâteau : une femme de ménage qui intervenait une fois par semaine.
      Perso, je pensais déjà il y a 40 ans à plein de trucs, y compris les retraites. Je voyais déjà le souci du vieillissement de la population.
      Je comprenais aussi qu’il était illusoire de ne financer les retraites que par les cotisations des salariés actifs vu qu’on produit de + en plus avec + de machines et de moins en moins de travail humain.
      Ceux qui défilent aujourd’hui ne songeaient pas forcément à l’époque qu’à s’amuser crois moi…

  6. olympus 71 dit :

    encore un coup pour rien.Vous n’avez pas encore compris que personne ne vous suivra!!Pas plus les retraités que les jeunes n’en rien à faire de vos co….ies.Vous ne représentez rien ni personne.Vous incarnez l’irresponsabilité.100 personnes quel marée humaine.

  7. JBL71 dit :

    @Loulou1 : Je vous invite respectueusement, avant de conseiller aux jeunes d’apprendre l’Anglais, à réviser vous même votre grammaire Française et plus précisément les accord verbaux.

    Mlles et Mrs les étudiants il faut lire “Ne vous laissez pas bernER” et non pas bernés. Par contre “ne soyez pas bernés” aurait été correct. Je sais notre langue est tout sauf simple et il m’arrive aussi de faire des fautes mais quand on s’adresse aux jeunes, on a le devoir d’être attentif à ce qu’on écrit…

    Voilà pour ce qui concerne la forme, à présent parlons du fond :
    Le fait qui consiste à monter les jeunes contre les anciens est lamentable. Diviser pour régner, c’est la marque de fabrique des puissants. En outre quand les seules preuves avancées sont de vagues accusations soit disant entendues par quelqu’un qui écoute aux portes, il y a lieu de se poser des questions.

    Ensuite, le temps des “30 glorieuses avec des primes à tout va (pour ceux qui travaillaient)” n’était-il pas plus moral et bénéfique pour la très grande majorité des classes populaires et des classes moyennes que les dernières 30 piteuses que nous venons de vivre avec des cadeaux à tout va (pour ceux qui spéculent et les banquiers) tels que CICE, flat-taxe etc. et ne sont profitables qu’à 3 ou 4 % de la population Française ?

    Enfin, quant à l’invitation de vous expatrier, vous les jeunes, pour moi c’est le conseil d’un parfait égoïste bien formaté par la minorité dirigeante. Préférez les plaisirs solidaires aux plaisirs solitaires ! Notre pays a besoin de vous comme auparavant il a eu besoin de nous et antérieurement de vos grands parents pour notamment construire vos écoles et former vos enseignants. Notre destin doit rester commun pour éviter justement de revenir au moyen âge où seule régnait la loi du plus fort…