Autres journaux :



mardi 24 mars 2020 à 06:51

FO refuse les masques en tissus au Centre Hospitalier de Montceau-les-Mines

Des inégalités de protection entre personnel soignant pointées du doigt



 



 

Par un article sur le site du syndicat, Force Ouvrière exprimait ce lundi son refus de l’utilisation des masques en tissus pour une partie du personnel soignant au sein du Centre Hospitalier de Montceau-les-Mines.

 

Hélène Fierro et Mme Pereira, soutenues par l’union départementale racontent. Par note de service du 20 mars 2020, la Direction du CH Montceau-les-mines a autorisé le port des masques tissus.

En effet, devant le stock très bas de masques pour le personnel de l’établissement, la direction a décidé de gérer la pénurie en ne protégeant pas certains personnels exposés, selon les propos recueillis auprès des représentantes FO.

Or les patients accueillis dans l’établissement pour une autre pathologie peuvent toutefois être porteurs du Coronavirus, comme nous l’indiquait aussi les représentants FO.

Pourtant au départ, tout le personnel du centre hospitalier avait droit au même traitement et aux mêmes protections. Depuis ce vendredi, certains secteurs n’y auraient plus droits, en tout pas aux masques homologués. Les services non Covid-19 (comme la cardiologie, la pneumologie ou le SSR) auraient reçu des masques en tissus, deux par personne.

Reste à leur charge de faire leur nettoyage à leur domicile « sans consigne de transport avec un  risque de dissémination et de propagation du virus jusqu’à leur foyer privé, où des personnes sont confinées et peuvent être en situation de vulnérabilité. » nous précise-t-on.

 

Des masques dont la protection n’est pas avérée pour le personnel soignant

 

Pour les représentantes FO, « il vaut mieux ne pas porter de masque en tissus. Cela ne protège pas. ».

Et d’ajouter : « Les masques tissus ne revêtent aucune norme de sécurité prouvant de leur efficacité, l’employeur se doit de fournir au minima et à l’ensemble des salariés sur leur lieu de travail des protections réelles et sérieuses. »

Pour FO, la situation est inacceptable. Le syndicat demande que tout le personnel soignant soit protégé de la même manière. Il déplore en outre que le syndicat n’ait pas été consulté sur ce sujet.

Aussi FO exige que la Direction retire immédiatement les masques en tissus distribués par leur soin et leur demande de tout mettre en œuvre pour fournir le matériel autorisé et protecteur pour l’ensemble des personnels dont des masques chirurgicaux à usage unique et jetables.

Pour information : le professeur Anne GOFFARD, virologue du CHU de Lille, affirme : « c’est une mauvaise idée, ils ne protègent rien, le tissu ne protège pas »

La société française d’hygiène hospitalière (SF2H), recommande par ailleurs aux professionnels de santé « de ne pas utiliser d’autres types d’écrans à la place des masques chirurgicaux comme masques en tissu, masques en papier, chiffons noués derrière la tête, du fait de données scientifiques concernant leur efficacité (étanchéité) très rare. »

 

Le syndicat dit défendre les salariés

 

Face à cette crise sanitaire, le syndicat rappelle qu’il est là pour défendre les salariés. Depuis vendredi, FO a contacté par mail la direction de l’hôpital de Montceau-les-Mines, Marie-Claude Jarrot et le Directeur de l’Agence Régionale de Santé qui n’ont pour l’instant pas apporté de réponses.

 

FO se retranche derrière une norme réglementaire. « On ne s’amuse pas avec la santé des gens, de son personnel. On fournit le matériel réglementé. S’il n’y en a pas, c’est aux autorités de prendre les décisions. »

 

Tant que les masques en tissu ne seront pas réglementés, FO refuse leur utilisation au CH de Montceau-les-Mines.

Et s’il n’y a plus de masques ? FO préconise de tester tout le monde pour vérifier s’ils ont porteurs du Covid-19.

 

La protection du personnel du CH hospitalier devient avec cette nouvelle affaire un sujet de division alors même qu’il devrait celui d’une véritable solidarité. Les masques en tissu vont-ils disparaître du Centre hospitalier aussi rapidement qu’ils y sont apparus ?

 

EM

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




23 commentaires sur “FO refuse les masques en tissus au Centre Hospitalier de Montceau-les-Mines”

  1. Loulou1 dit :

    Franchement est ce bien le moment qu’une étiquette syndicale vienne faire polémique ?????? si remarques il y a elles doivent être faites par la Direction et les chefs de service concernés. En cette période très grave chacun fait ce qu’il peut avec ses moyens et tout est bon à prendre ; FO ferait peut-être mieux de donner un peu de son écho ( cotisations syndicales) pour aider les soignants ( nourriture, transport, garde d’enfants etc …)

  2. Tatoufo dit :

    Et FO A RAISON , MME JARROT, PRENEZ VOS RESPONSABILITES CAR LE DIRECTEUR DE L’ARS N’EST PLUS CREDIBLE !

  3. Agathe71 dit :

    Facile de se réfugier derrière les autorités ! La critique est si facile ! Trouvez des solutions vous mêmes ! Apportez des idées ! Soyez positifs !
    C’est le moment de se ” serrer les coudes ” , virtuellement bien sûr , et non de se rebeller et d’accuser !
    Moi je préfère travailler avec un masque en tissu plutôt qu’ ‘avec rien et bien contente d’en avoir un !

  4. Mickaellito dit :

    Franchement, il y en à qui ne peuvent s’empêcher de cracher leur venin en ayant aucune compétence en la matière.
    C’est pas le moment de faire de la polémique, attendons les résultats, et s’ils sont retirés, c’est que l’initiative est bonne.
    Abstenez-vous de tous commentaires et attendez les décisions.

  5. geroucheka dit :

    Tu as raison LOULOU, protégeons les uns et laissons les autres être contaminés, voila une égalité singulière entre les “copains à protégés” et les autres bons à être contaminés.
    Mentalité à vomir mais qui reflète bien la mentalité pourrie des français!

  6. geroucheka dit :

    Ne parler pas de JARROT, elle est coutumière des favoritismes ….

  7. grigri71 dit :

    Cher Loulou ne parlez pas de ce que vous connaissez pas, les personnels hospitaliers ne choisissent en aucun cas d être sur le front alors la moindre des choses c est de les protéger avec des moyens règlement et efficaces!!!heureusement que les syndicats sont présents pour défendre la santé des salariés !!!a bon entendeur

  8. Alexis71 dit :

    Mon cher Loulou1, ça sert à ça un syndicat : pouvoir faire entendre les problèmes quand il y en a !
    On a beau être dans une situation incroyable, autant éviter de mettre en danger le personnel soignant. Ils méritent mieux !

  9. M.o.d dit :

    On ne parle pas syndicat ou des ses revendications ici.. On parle de la vie des soignants et des risques encourus sans les masques adéquate..La propagation du virus est indéniable si les soignants ne sont pas protégés correctement .. Les soignants ont peur, pour leur famille, pour eux,,mais surtout pour leurs patients ou résidents .. Les masques en tissu n’éviteront pas les contaminations ils faut le savoir !! C’est des passoires !!! Tous les moyens ne sont pas bon, surtout quand il y a potentiellement des mort en jeu …

  10. domie dit :

    Les masques bricolés, tissu,foulard …etc ne servent à rien ! Fausse sécurité ! même les masques “chirurgicaux” laissent passer le Covid ! Se laver les mains +++ gel HA, et garder ses distances, mais là, pour les soignants : pas possible ! C’est scandaleux que depuis qq semaines il n’y ait tjs pas d’ équipement ! Heureusement qu’il ne s’agit pas de la peste ou autre !…

  11. vb dit :

    nous allons tous travailler avec la boule au ventre mais nous nous devons de protéger nos patients résidents c’est notre métier sauf que pour nous soignants pas de protection réglementaire .les masques en tissu fabrication made in ch montceau c’est une honte de plus nous devons les laver chez nous …et puis quoi encore nous avons aussi des familles à protéger … DONNEZ NOUS DES PROTECTIONS QUI ONT UNE HOMOLOGATION … je risque d’avoir des problémes en affichant ce message mais tant pis nous avons aussi nous soignants 1 seule vie
    RESTEZ CHEZ VOUS … MERCI

  12. kilukru dit :

    Les syndicats existent encore ; ou subsistent plutôt ; heureusement.
    Chacun ses convictions . Dans la conjoncture actuelle, c’est la santé de tous qui est en jeu, la santé de nos soignants, en l’occurrence dans notre hôpital sacrifié.
    On a quand même pu lire dans les médias, sur les réseaux sociaux que certains maires (au féminin comme au masculin !) se promenaient avec un masque, comme certains directeurs/directrices d’EPHAD. Pourtant ils ne sont pas en contact direct avec les patients, E U X .
    Ce syndicat à raison d’aider nos soignants à faire valoir leurs droits légitimes, il y va de leur santé et par conséquent de la nôtre.
    Je me suis fait un masque en bonne et dûe forme…. que pour la forme d’ailleurs, car inefficace, car chaque fois qu’un postillon tombera dessus, je devrai le javelliser, le désinfecter. Il faut que je m’en fasse une tonne.
    Pour éviter que la contagion ne continue de faire des ravages, il faudrait déjà un confinement total, avec couvre feu à 18 h et que les personnes qui jettent leurs gants dans les rues les jettent chez eux
    De tout coeur avec nos soignants qui paient très cher le manque d’anticipation des mesures à prendre au bon moment…… Fin décembre 2019.

  13. Globul dit :

    Tatoufo, vous vous trompez de “cible” !
    Mme Jarrot, maire, n’est pas responsable de cette situation.
    Tout comme vous, je suis en colère de faire le constat récurrent du manque de moyens tant humains que matériels dans le milieu hospitalier.
    Cela ne date pas d’aujourd’hui !!!
    La Santé ne se gère pas comme une entreprise !
    Que font nos politiques ? Sont-ils aveugles, incompétents ?
    Au terme de cette crise, il faudra dresser un bilan des politiques publiques, ce sans complaisance, sans langue de bois comme trop souvent…
    Comment expliquer l’écart de masques dont disposaient les pouvoirs publiques entre 2012 et 2017 ???
    En 2012 : 1,4 milliards de masques en réserves, en 2017 : 450 millions, pour arriver à 120 millions en 2020…
    C’est juste incompréhensible !!! Posez vous les bonnes questions.
    Quand les praticiens de la Santé évoquent une baisse de moyens, on ne peut que le constater dans ces seuls chiffres.
    Et que dire également de la gestion par les ARS : diminution drastique du nombre de lits, fermeture de services ???
    Sous le précédent quinquennat, les moyens sanitaires ont chuté.
    Il serait bon d’auditionner l’ancien Président, François Hollande, l’ancienne ministre de la Santé, Marisol Tourraine sur leurs choix.
    La Santé ne doit pas être sacrifiée aux prix de la vie et de la sécurité des citoyens !
    Mobilisons-nous et demandons des explications au terme de cette crise.

    Répondre

    • gilbert71 dit :

      là oui tout a fait d’accord avec vous

    • Tatoufo dit :

      Vous croyez que je me trompe de cible ?
      Qui est donc la présidente du conseil de surveillance ?
      Que fait-elle ? (vous dîtes que font nos politiques)
      Sachez que je partage en totalité votre excellent commentaire mais que je n’oublie pas les récentes fermetures imposées et réalisées par le directeur départemental de l’ARS et qu’aujourd’hui ces lits manquent cruellement.
      L’après Covid 19 devra être terrible pour les responsables de cette gabgie !

      • Globul dit :

        Tatoufo,
        Je persiste dans mon analyse…
        Mme JARROT n’y est pour rien dans cette situation.
        Quand je dis “que font nos politique ?”, ce n’est pas d’elle dont je parle, quand bien même elle exerce le rôle de présidente du conseil de surveillance.
        En effet, elle est tributaire des décisions “politiques” prises en haut lieu, dans la politique de Santé : fermeture de lits, dotations financières qui permettent la rémunération du personnel, l’achat de matériel… tout en sachant que ceci est géré par la direction.
        Donc NON, elle n’est pas responsable de cette pénurie de masques…