Autres journaux :



mardi 24 mars 2020 à 07:20

Votre quotidien en confinement

La suite !



 



 

 

Nous avons reçu trois nouveaux témoignages de votre quotidien en confinement. Merci de vos partages et des idées que vous donnerez peut-être à d’autres.

Journal de confinement d’une famille vivant en appartement avec personnes à risques

 

« Chaque journée concerne 3 personnes à risque (2 personnes de plus de 70 ans et un insuffisant surrénalien)

 

De manière générale, on prend les précautions recommandées :

– On se lave les mains TRÈS souvent dans la journée, même en restant à la maison

– dans la journée, on nettoie beaucoup plus souvent les toilettes et la salle de bains, c’est sans doute illusoire mais on le fait…

– quand on met le nez dehors, on se lave les mains et on pose une goutte d’huiles essentielles sur les poignets et on frotte bien ensemble les poignets… On fait pareil en revenant. Pour l’heure, nous n’avons pas de masques à notre disposition…

– à part ça, on prend notre température matin et soir… On surveille tout, on essaie de faire la différence entre une éventuelle contamination toujours possible et …. la traditionnelle rhinite allergique de cette saison, certes embêtante mais sans aucun danger pour personne… De toutes façons, si on voit une évolution, on appelle notre médecin.

 

– rien n’a vraiment changé dans notre emploi du temps, dans la mesure où nous avons notre organisation depuis que nous sommes à la retraite. Seul, mon fils a dû renoncer à ses occupations.

 

– Nous n’avons fait pas de stock de rien du tout, nous continuons à faire nos courses comme d’habitude : une fois par semaine les courses en grande surface. Sur ce point, nous avons dû changer de grande surface et sommes passés à la commande en ligne et retrait en drive. Nous avons aussi l’habitude d’acheter les légumes au réseau “La Ruche qui dit oui”. La distribution se fait une fois par semaine. A part ça, on a une supérette Casino en bas de notre immeuble. Côté pharmacie,nous en avons une en bas de chez nous et nous avons ce qui nous est nécessaire.

 

– La journée… Moi, il y a des jours où je choisis d’expédier le ménage… et je prends plus de temps pour prendre des nouvelles et m’assurer que les plus faibles des nôtres vont bien et qu’ils sont bien entourés. En fin de journée, ou tôt le matin, on prend des nouvelles de notre fille et petite-fille qui vivent dans la ville, mais un peu loin. Comme notre fille est en télé-travail, elle a aussi peu de temps pour ses courses. Éventuellement, on lui apporte des trucs qui lui manquent. Évidemment, on prend toutes les précautions…

 

– On prend des nouvelles de la famille proche ou plus lointaine et des amis aussi. Il y a 2 jours, j’ai eu la joie de pouvoir discuter longuement au téléphone avec une ancienne collègue de travail que je n’ai pas vue depuis que nous sommes en retraite… et pourtant nous avons bossé ensemble pendant près de 20 ans… et on se connaît depuis près de 50 ans…

 

– Et puis, il y a le jardinage sur notre terrasse, on nettoie, on ramasse… j’ai racheté du savon noir, je vais pouvoir traiter…

– L’après midi, en général, est aussi bien occupé par les soins reiki pour nous mêmes et à distance. Aujourd’hui, je vais m’occuper de mes cristaux, pour les mettre au soleil demain matin (à supposer qu’il fasse beau ?)

– A midi et au dîner, le plus souvent, c’est mon fils qui fait la cuisine parce qu’il a un sens incroyable pour nous faire un festin avec tout ce qui “traîne” dans le frigo et les placards.. Moi je fais les gâteaux et le pain sans gluten… Sinon on joue aussi du marteau, clous, vis, voire aussi karcher … Mon mari lui se charge des allées et venues, histoire de marcher un peu quand même…

– le soir, ça dépend des programmes télé…. moi, je tricote dès que j’ai un moment, sinon je lis aussi mais ça c’est une évidence pour moi…

– ce qui reste difficile, très difficile c’est vraiment l’éloignement de nos proches et le sentiment d’impuissance … »

 

Journal de Chantal et son mari : J3 du confinement, 19/03/2020

 

Chantal et Gilles vivent en banlieue de Lyon, Vénissieux, en maison individuelle avec un grand jardin. Au foyer, 2 adultes et 2 chattes (merci pour le trait d’humour!)

 

« Ce qui change : le petit déjeuner à 2

Mon mari a l’habitude de sortir de la maison le matin, il prend son café et son croissant au bistrot en lisant le journal qu’il achète avec le pain…

Depuis 2 jours, il rentre à la maison à 8h et se fait son café. Nous partageons l’espace de la table de la cuisine, il boit son café et lit le journal tandis que je bois mon thé avec les mots croisés du journal de la veille.

 

Ce qui change : le temps consacré aux courses

L’Hyper Carrefour est à deux pas de chez nous et mon mari le considère comme son magasin de proximité, il y va en général 3 fois par semaine, pour une trentaine de minutes. Il y était allé lundi matin avant la pagaille.

Il y est retourné ce matin (jeudi) à 8h30 et en est revenu à 11h en disant que c’était fait au moins pour 8 jours car il avait dû attendre presque 1h30 dans la file organisée sur le parking. Ensuite, il a trouvé tout ce qui l’intéressait, pas de pénurie.

 

Ce qui manque pour moi : les activités sont arrêtées, salles de sport fermées et Ateliers municipaux d’Arts plastiques fermés

Plus de cours de qi gong, 2 cours par semaine avec 2 professeurs différents. Chacune propose des rendez-vous aux heures de cours avec un descriptif des enchaînements connus mais je ne me suis pas mobilisée chez moi. Compensation : Je fais juste du vélo d’appartement le matin et du jardin l’après-midi, je chasse les mauvaises herbes, je nettoie, il fait beau, je prends l’air.

Plus d’atelier photo ni de balade en ville, le lundi soir en groupe, atelier suspendu. Quant à mes  balades suivant l’inspiration le nez au vent l’après-midi, dernière sortie dimanche. Compensation : Je prends le parti de travailler les images sur mon ordinateur et  de créer des livres photos sur un site marchand.

 

Nous sommes de grands lecteurs, pas de changement notable

En matière de lecture, nous avions un petit stock de Bernard Werber ; « Sa Majesté des Chats », « le Rire du Cyclope » et « La Boite de Pandore » nous attendent.

 

Enfin le grand changement : la vie sociale

Plus de visites, beaucoup de SMS, de longs messages.

Plus de rencontres, beaucoup d’appels pour prendre des nouvelles, commenter l’actualité.

 

Une constante : le rendez-vous télé de 17h 45 « C dans l’air » avec Caroline Roux.

 

Pour les chattes, pas de changement notable, les 2 pourvoyeurs de câlins sont à disposition et très sollicités. »

 

Eh bien pour ce dernier témoignage, on peut dire qu’il y en a au moins deux qui sont contentes d’une omniprésence de leurs maîtres : les chattes !!!

 

Des témoignages plus discrets et plus courts nous font état de discussions parfois vives à certaines heures, parfois aussi de personnes se regroupant dans des communs de co-propriétés.

La vie sociale manque et c’est globalement ce que tous les témoignages dont vous nous avez fait part nous montre. Ils nous montrent aussi que l’on peut compenser pour l’instant avec d’autres moyens, le téléphone, les sms, les mails et donc garder contact.

 

A ceux qui sont tentés de retrouver leurs amis dans la cour intérieure d’un immeuble et de partager une bière avec eux, nous rappelons l’importance et par respect pour vos proches, pour les soignants et tout votre entourage de respecter les mesures en vigueur pour limiter la propagation du coronavirus. Plus nous serons nombreux et rigoureux dans l’application des consignes, plus vite nous pourrons sortir de chez nous et nous retrouver cette fois-ci normalement à la terrasse d’un café ou dans un parc pour un pique-nique.

D’ici là, bon courage à tous.

 

Elisabeth, bassin minier
 
Bonjour,
 
Nous sommes une famille de 4 + la petite amie de notre fils. Les enfants ont 22 et 18 ans. Notre fille étudiante à  Dijon est venue se confiner chez nous. Nous ne voulions pas qu’elle soit seule au cas où elle serait malade.
 
Les parents,  nous tele travaillons. Téléphone, mail, réunion téléphonique, visio conférence. …pour ma part, je bois le café en viso chaque jour avec un groupe de collègues. …
 
Notre fille n’a pas de travail scolaire, car normalement cette semaine elle etait en examen de fin d’année, et devait partir en stage à l’étranger. ..elle nous fait donc à manger et organise nos temps de pause….jeux de sociétés, puzzle, ping pong…elle a créé un championnat du confinement avec des règles très strictes….mdr!
 
Notre fils et son amie ont beaucoup de travail scolaire, environ 5h/j, ils passent le bac…il y a aussi parcoursup à compléter et c’est assez galère.
 
En ce qui concerne les courses,  je vais au drive et à la boulangerie tous les 2j. 
 
Nous faisons tous un petit tour, chaque jour, soit dans le jardin ou dans la rue pour nous faire un peu d’exercice. ..ma fille a été contrôlée… elle avait oublié sa carte d’identité. …mais avait son attestation…lol!
 
On envoie des messages à nos amies et amis soignants pour les soutenir, et incendions nos amis qui prennent ce confinement trop à la légère….
 
Au jour 5, nous allons bien,  nous ne nous sommes pas encore tapés dessus…on s’organise…on vit un moment historique…on espère que ce sera exceptionnel.
 
Prenez soin de vous et des autres!
 
 

 

 

EM

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Votre quotidien en confinement”

  1. josiane49 dit :

    pas drôle quand on vit à deux, retraités de 70 et 73 ans dans un grand appartement ! nous avons la télé, l’ordi, et je suis malade depuis plus de deux semaines ! malgré le traitement, je tousse encore un peu, alors j’évite de sortir ! mon mari fait les courses tout seul une fois par semaine, car je ne conduis pas ! je fais du tricot, je lis le soir dans mon lit ! mes enfants ne sont pas sur place, hélàs, mais ils sont en bonne santé!le téléphone est là, heureusement et je discute avec mes amies… ce qui me manque le plus, ce sont mes balades dans la campagne et dans les forêts, écouter chanter les oiseaux et voir les fleurs qui sortent de terre ! étrange printemps que celui-ci…. espérons des jours meilleurs !