Autres journaux :



jeudi 26 mars 2020 à 06:57

Montceau : Union locale CGT

Après les masques respiratoires, les bouteilles d'oxygène... maintenant la nivaquine !





Communiqué :

“Dans notre communiqué du 22 mars, nous vous informions du risque de manquer bientôt de bouteilles d’oxygène pour soigner les malades atteints du Covid-19. C’est l’alerte lancée par les ex-salarié-e-s de Luxfer sise à Gerzat dans le Puy de Dôme, seule usine en France et en Europe à fabriquer des bouteilles d’oxygène médical, jusqu’à sa fermeture en 2019. Des voix s’élèvent pour demander sa réouverture et sa nationalisation et en premier lieu les ex-salarié-e-s en lutte qui font tout pour préserver leur outil de travail en état de marche.

L’actualité économique et sociale nous renvoi une autre affaire qui pourrait être réglée par le gouvernement si la volonté politique était au rendez-vous.

Cette actualité à un lien avec la nivaquine, traitement contre le paludisme, une piste pour lutter contre le COVID-19 à condition que l’usine Famar Lyon ne ferme pas ses portes en 2020.

La société Famar Lyon, basée à Saint-Genis-Laval (Métropole de Lyon), sous-traitante de l’industrie pharmaceutique employant un peu plus de 250 salariés, risque une fermeture si aucune solution de reprise n’est présentée au Tribunal de commerce.

Parmi son portefeuille, le site compte 12 médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM). Elle fabrique un éventail de produits sous différentes formes galéniques (formes sèches, pâteuses et liquides) concernant des classes thérapeutiques multiples (antidiabétique, neuroleptique, cardiovasculaire, antibiotique, antiparasitaire, antipaludéen, dermatologique et antifongique) et la nivaquine (chloroquine).

Les dernières interventions du ministre de la Santé, Olivier Véran, sur les situations critiques liées aux pénuries de médicaments et au risque épidémique du Covid-19 devraient nous permettre de reconsidérer l’avenir de ce site, dans le but de retrouver une indépendance sanitaire, au besoin, par la nationalisation temporaire.

Famar Lyon est l’unique usine enregistrée pour délivrer le marché français en nivaquine. Les premiers essais thérapeutiques utilisant cette molécule contre le Covid-19 font apparaître des résultats encourageants. Ces essais prometteurs devraient être étendus à d’autres études cliniques.

La CGT demande au gouvernement de mettre en œuvre ce qu’il dit. Le site de Saint-Genis-Laval est à disposition pour répondre aux besoins sanitaires de milliers de patients en souffrance et ainsi répondre aux intérêts de santé publique.

Monsieur Macron, rappelez-vous votre allocution du 12 mars : « Ce que révèle cette pandémie, c’est qu’il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché. » Nous sommes bien d’accord Monsieur le Président !et après, vous faites quoi… ? Vous faites quoi pour Luxfer et maintenant Famar Lyon… dans les deux cas, les machines sont prêtes à repartir pour préserver notre indépendance et notre sécurité sanitaire.

Dernière minute : La loi “urgence sanitaire”, présentée en Conseil des ministres ce mercredi 25 mars, permet aux employeurs de certains secteurs de l’énergie, des télécoms, de la logistique, des transports ou de l’agroalimentaire d’allonger la semaine de travail à 60 heures, soit douze de plus que le maximum légal. Le travail dominical pourra aussi être étendu et le repos compensateur entre deux périodes de travail passer de 11 à 9 heures, et cela “en fonction des secteurs”.

Or ces dérogations n’ont pas de limite de durée et on ne sait toujours pas si les salariés auront leur mot à dire. L’heure est grave, mais pas pour tout le monde, le bâton pour les salarié-e-s, la carotte pour les actionnaires…

Depuis ces annonces, la bourse est repartie à la hausse pour le plus grand bonheur des pontes du CAC 40.”

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




16 commentaires sur “Montceau : Union locale CGT”

  1. rainettegrenouile dit :

    Stop la marque aux 3 lettres (comme l’a si bien écrit une autre lectrice).
    Quand allez-vous cessez de critiquer négativement. Vous ne faites que reprendre tout ce qui est dit par ailleurs.
    Vous entretenez votre fond de commerce. N’avez vous rien de mieux à faire en ce moment.
    Des paroles c’est tout ….
    Essayez un peu d’être positif ça vous changera !

  2. Lecocodu71 dit :

    Il y a des productions et des services dont on ne saurais se passer. La prise de conscience est elle enfin la? Ou va t-on juste gueuler “a la française”. Deja merci a la CGT de relever le cas de cette usine et surtout il va falloir réintroduire des productions en France. Soit on nationalisé, soit on taxe puissance dix les importations de ce qui nous est nécessaire pour forcer la relocalisation.

  3. Houria dit :

    Il y a aussi des petits épargnants qui ont quelques centaines d’€ sur un PEA. Ne voyez pas le grand Satan partout. Si vous avez de l’énergie à revendre allez donc aider les agriculteurs. Mais comme vos camarades du NPA vous savez surtout bavasser.

  4. MICHMARE dit :

    Pour une fois, deux très bons paragraphes de fond sur la fabrication des bouteilles d’oxygène et sur la fabrication de médicaments. D’urgence, oui, nationalisation immédiate pour les bouteilles si l’outil de production est opérationnel et commandes immédiates de médicaments pour faire revivre ce labo.
    Et puis, patatras, la polémique qui revient sur la durée de travail… et l’actionnaire “s’engraisse”… Soyez heureux que la Bourse reprenne des couleurs… et souvenez bien que sans patrons, pas de salariés. Au fait, combien d’entreprises la CGT a t elle contribué à faire liquider ?

    • bleone dit :

      Réponse commentaires Michmare à 9h 25

      Essayer de mettre au milieu de la nature, une entreprise (batiment inerte), avec un gentil patron, il lui faut pour qu’elle fonctionne de la matière et des services publics et du savoir faire et des savoirs de ses salariés pour mettre en mouvement et produire…

      Si vous enlevez les salariés, l’entreprise devient inerte: pas de production et pas de patrons qui “s’engraisse”, c’est plutôt comme cela que se passe l’économie marchande et capitaliste

      Essayer aussi de mettre aussi, un paquet de billet sur une table, comme il est inerte, il ne va pas grossir…

      Avec la bourse, me direz vous, sauf qu’on attend toujours le ruissellement de la spéculation de ceux qui payaient l’ISF.

      Et les dividendes de CAC 40, cette année 2019, champion d’Europe…

      Et les salaires dans la richesse créé en chute libre / dividendes

      Et notre protection sociale dans la richesse créé, en chute libre

      Et dites moi, qu’elle sont les entreprises que la Cgt à fermer?

      Vos propos sont malveillants, et je pèse les miens…

      Osez, répondre

      Quand je pense à toutes celles qui se sont transformées en SCOP avec les syndicats et la Cgt suite à des fermetures que le blabla BFM n’appellent pas fermeture boursière et relocaliser en pays à bas coûts salariaux, pour nos masques, oxygène, tests, gel etc…

      Nous sommes en guerre, que l’on dit, nous avons plus de stocks, de rafales, tanks, famas, grenades, LBD, missiles…!!!!!!!!!!!!!!!

      Bien utiles en ce moment, cruel!

      Quand à la spéculation, on va rigoler quand la France va devoir rembourser les 300 milliards aux vautours de la finance, cure d’austérité et ++++

      Voilà

      • LibEgFra dit :

        Je vais répondre à certains points en partant de vos paragraphes ou phrases :
        1)Si cet homme ou cette femme n’investit pas pour crée cette entreprise , pas de salariés et lui (ou elle) sait très bien qu’il aura besoin de salarié(e)s de tous niveaux pour que chacun apporte son savoir pour faire prospérer ce qu’il vient de créer et effectivement en tirer des dividendes.
        2)Si vous enlevez les entrepreneurs, pas d’usine et pas de salariés ; vous allez faire quoi ; vous retrouvez au chômage et « pleurer » qu’il n’y a pas de travail.
        5)Mais si il n’y a pas de dividendes ; que vont faire les investisseurs ? Ils ne vont pas augmenter les salaires ou les participations car les salaires moyens augmentent tous les ans depuis 15 ans sauf en 2012
        Pour ce qui est de la spéculation , vous pensez qu’injecter 300 milliards pour aider la France à passer ce triste passage ,ce n’est pas d’actualité ; essayer plutôt d’être solidaire pour que le maximum de français ne soient pas infecter.

  5. bleone dit :

    Bonjour,
    puisse le lecteur, “en même temps que la compassion actuelle” et pour certains la douleur méditer sur le “comment de l’après” et pas seulement entendre la falsification de la parole à Macron aux travers de ces “déclarations d’intentions”, il faut passer aux actes dès maintenant sur des propositions du communiqué comme:

    La recherche en général – notamment fondamentale et médicale en particulier – est un secteur crucial qui ne doit pas être soumis aux exigences de rentabilité.
    Vecteur décisif du progrès humain, elle doit être inscrite dans des logiques d’ordre public.
    La politique du médicament elle-même, déjà en question, est désormais clairement en cause, tant le secteur est affaibli.
    Notre pays a besoin de prendre toute sa part dans la conception et la fabrication, ce qui renforce la nécessité de construire un pôle public du médicament.

    Voilà

  6. chimel dit :

    slt camarade ,

    en quoi la lutte contre la pandémie peut elle etre améliorée par l’extreme gauche et la gauche extrème politique ou syndicaliste en déversant chaque matin de longues voir tres longues professions de foi qu’on a vues et entendues des centaines de fois depuis 75 ans .

    bonne journée a vous .

  7. LibEgFra dit :

    Et bla bla bla ,et bla bla bla; mais vous croyez que vous détenez la science infuse . Le Ministre de la Santé(qui lui n’est pas un politique) et ses collaborateurs n’ont pas attendu après votre syndicat pour organiser la lutte contre ce fléau. Vous n’êtes capable que de critiquer et répandre l’anxiété . Merci de rester confiner chez vous et malgré nos vues différentes ,je vous souhaite la santé .

    • jean montceau dit :

      Organiser la lutte, c’est bien, encore faut il voir comment, mais anticiper, compte tenu de ce que l’on sait depuis plusieurs mois, ç’aurait été mieux. La gestion de la santé avant cette crise était déjà grandement défaillante, pour preuve les urgences en grève depuis plus d’un an.

    • bleone dit :

      Nous voulons juste contribuer aux débats d’idées et non d’invectives
      Faire des propositions, confronter les points de vue, et attendre les vôtres!
      C’est la politique au sens noble du terme
      Si vous ne vous en occupez pas, ceux qui la font, s’occupe de nous et on en voit les résultats
      A vous lire pour des propositions ? DES PROJETS ?
      Très CORDIALEMENT

    • bleone dit :

      Notre ministre santé n’est pas un politique, je m’étouffe !
      Ancien du PS, converti à la Macronie, rapporteurde du PLFSS 2020: que 2.1 point d’augmentation alors que les besoins estimés à + 4 points
      Cela à bien été un projet politique défendu par M Veran, comme les PLFSS précédents
      Pas à la hauteur de la santé nationale
      Quant au blabla Cgt, évidemment ce n’est pas celui de la télé
      C’est le débat d’idées, avec propositions, projets
      Et pas des invectives…
      Quels sont vos idées, propositions,
      À vous lire…
      Très CORDIALEMENT

  8. nobody dit :

    Et es que la cgt va suspendre les cotisations pour ses adhérents ?

  9. Gerard13 dit :

    Si seulement on savait tirer des leçons du passé, ça se saurait. Espérons que celle-ci sera la bonne .