Autres journaux :



mercredi 7 avril 2021 à 06:37

Conseil municipal de Montceau-les-Mines : un vœu sur les friches industrielles

Des inquiétudes sur l'ex centrale thermique Lucy III



 



 

Marie-Claude Jarrot a présenté un vœu proposé par la majorité.

Ce qu’il propose :

 

Montceau-les-Mines, ville centre du bassin minier, née de l’exploitation du charbon, est riche et fière de son passé, qui a fait d’elle un territoire d’industrie qui rayonne bien au-delà du département et de la région.

Cette vocation industrielle a façonné Montceau et lui a conféré son identité.

Mais elle a aussi laissé dans le paysage montcellien de nombreuses friches.

Certaines ont aujourd’hui disparu. Les anciennes découvertes minières ont cédé la place aux Grands parcs, pour devenir un lieu de loisirs et de détente, pour le plus grand plaisir de la population du bassin minier.

 

D’autres traces des activités industrielles perdurent, et pour certaines enlaidissent, voire même défigurent notre ville et nuisent aux efforts que nous consentons pour rendre Montceau plus belle et plus attractive.

Faire de notre ville une ville du 21e siècle ne signifie pas effacer son passé, mais transformer les sites dont l’activité est révolue, pour accueillir de nouvelles activités.

Si nous entendons avec force et conviction conserver et mettre en valeur le Lavoir des Chavannes, ultime et majestueux témoin du passé minier, nous entendons avec tout autant de force et de conviction voir disparaître nos friches industrielles.

 

Le Mecateamcluster démontre avec éclat que par la mobilisation de toutes les énergies (État, Région, CUCM, communes), notre territoire peut accueillir de nouvelles activités innovantes et créatrices d’emploi, sur la base d’anciens sites des Houillères.

Les choses sont en bonne voie pour ce qui concerne l’ancienne manufacture Loison, qui grâce à notre opiniâtreté et avec le soutien de l’État, dans le cadre de l’action Cœur de ville, laissera sa place très prochainement à un très beau projet d’habitat avec la création de 31 logements.

 

L’ancienne usine Blanchard, rachetée par un investisseur privé, devrait elle aussi être transformée en logements, et nous espérons vivement que ce projet puisse voir le jour dès que possible.

Nos inquiétudes les plus vives se portent quant au devenir du site de l’ex centrale thermique Lucy III, et nous entendons que ce site ne devienne pas une friche industrielle.

Les groupes Eon, Uniper et aujourd’hui Gazel Energie, successivement propriétaires du site repoussent sans cesse la déconstruction du bâtiment de Lucy III, du réfrigérant et de la cheminée.

Chaque réunion du comité de suivi, sous l’égide de l’Etat, est l’occasion pour les propriétaires de tenter de justifier, par des raisons irrecevables et détournées, de nouveaux retards dans le calendrier de démantèlement.

 

C’est ainsi que Gazel Energie multiplie et renouvelle études, diagnostics mais n’a budgété que 4 millions d’euros sur 3 ou 4 ans pour l’ensemble de ses sites en France, alors même que le coût du démantèlement de Lucy III se chiffre en millions d’euros sans doute 20…

 

Pour des raisons strictement financières, Gazel Energie ne donne par conséquent aucune perspective quant à la restitution d’un site déconstruit, dépollué et apte à accueillir de nouvelles activités.

 

Cette posture est proprement inacceptable et ne peut que révolter les élus du territoire que nous sommes.

Par son inaction, le propriétaire crée un grave préjudice quant à l’attractivité de notre ville.

 

Mais il ne suffit pas de dénoncer cette situation, nous avons désormais le devoir d’agir et avec le soutien de l’État, de la Région et de la CUCM de faire pression sur Gazel Energie pour qu’ils tiennent leurs engagements.

 

Échanges avant suspension

 

Laurent Selvez

Nous souscrivons à votre demande de dépôt des vœux en avance, un jour franc si vous voulez. Chaque fois que vous présentez la ville, c’est pour parler de friches. Mais ce n’est pas que ça. Montceau-les-Mines c’est le Mecateam, Robocoop, le canal etc. Pouvez-vous trouver un mot agréable pour parler du bon vivre à Montceau-les-Mines ?

Cela devient impossible d’entendre…

On va demander une suspension de séance.

 

Eric Commeau

Nous souscrivons également de pouvoir remettre les vœux avant de les découvrir sur table.

Je m’interroge si cela ne devait pas être une délibération et pas un vœu. Ce n’est pas un petit sujet.

 

Marie-Claude Jarrot

La délibération qui suivra, ce sera la délibération de l’impôt friche et des démarches en justice.

 

Après suspension, les groupes menés par Laurent Selvez et Eric Commeau ont demandé quelques menues rectifications tout en votant favorablement le vœu.

 

La commune adressera au groupe Gazel Energie une mise en demeure afin de respecter le calendrier de démantèlement tel qu’il avait été initialement présenté, et le cas échéant ira en justice afin de dénoncer le préjudice causé à la ville de Montceau-les-Mines, du fait de l’inaction du groupe Gazel Energie et enfin d’activer la mise en place d’une taxation des friches industrielles sur le territoire de la commune de Montceau-les-Mines.

 

Questions diverses

 

Laurent Selvez a posé une question diverse portant sur l’absence d’un professeur de musique et la facturation faite à certains parents.

 

Marie-Claude Jarrot a indiqué que le recrutement du nouveau professeur a pris du retard pour des raisons sanitaires notamment. « Je propose que lorsque le professeur sera recruté, des stages de rattrapage seront mis en place pour rattraper tout cela. On peut avoir des accords sur la gratuité. Les stages de rattrapage de stage devraient être plus approprié » a-t-elle indiqué.

 

M. Bonnand a posé une question sur la mise à disposition de locaux aux élus de l’opposition (Énergie citoyenne). Cela a été accordé par Mme le Maire. Mme Touillon souhaitait avoir des précisions sur l’étude portant sur la mobilité, portant de nombreux points noirs persistants.

 

Deux enquêtes de terrain ont été menées, a indiqué Marie-Claude Jarrot. Un comité de suivi a été créé au sein de la CUCM avec Gérard Gronfier, Lionel Duparay et Guy Souvigny. Il se réunira prochainement. L’objectif de l’étude est de diminuer la présence des voitures.

 

« Il faut aussi que les gens acceptent de marcher un peu » a souligné Marie-Claude Jarrot, ce à quoi l’opposition a acquiescé.

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Conseil municipal de Montceau-les-Mines : un vœu sur les friches industrielles”

  1. josiane49 dit :

    c’est bien de construire des logements à la place des usines Blanchard, et de la fabrique de chaussures Loison ! mais qui pourra se les offrir ? ne seront-ils réservés qu’à une catégorie de favorisés ? seront-ils à louer, à vendre ? nous n’en savons rien !

  2. Dd dit :

    A Montceau, les gens ont pris l’habitude de se garer sur les trottoirs.
    Bien que signalé plusieurs fois,
    ces gens tranquilles continuent de prendre la place de ceux qui marchent.

  3. citoyen du monde dit :

    Bonsoir, il n’y a pas qu’à Montceau-les-Mines, dans toutes les villes de la CUCM.