Autres journaux :



jeudi 15 avril 2021 à 06:32

Montceau-les-Mines : festival OMB

La 12ème édition : présentation du programme



 



 

Le festival OMB est toujours d’actualité et verra sa 12ème édition du 7 au 16 mai 2021. C’est désormais une grosse machinerie à laquelle participent 12 communes de Saône et Loire :

Ameugny, Autun, Charolles, Cormatin, Digoin, Génelard, Mâcon, Milly-Lamartine, Montceau-les-Mines, Paray-le-Monial, Toulon-sur-Arroux et Saint-Point ainsi que la Fondation pour la Mémoire de l’esclavage. Malgré la pandémie, on s’organise et on ne chôme pas en coulisses. La programmation finalisée de cette 12ème édition a été présentée ce mercredi à la mairie de Montceau, avec une diffusion en live sur ATK/webinaire, émission animée par Théo Lubin, également président de l’association « Comité d’Organisation du 10 mai ».

 

La Maire, M.C Jarrot, accompagnée de C. Mathos (adjoint aux Cultures Partagées), de F. Marinot (conseiller délégué à la Jeunesse) a accueilli les différents intervenants en présentiel ou virtuels : Marie-Noëlle Dazy (élue Génelard), Monique Gatier (élue Autun), Robert Casenove (maire de Milly-Lamartine), Pierre Pastel (sociologue)
Aïssata Seck (Fondation), Samuel Jaudon (partenaire culturel).

M.C Jarrot rappelle la genèse de ce festival, le parcours de Christiane Mathos, ambassadrice de choc qui véhicule depuis toujours les cultures partagées et a oeuvré, emportant dans son sillage, 12 communes du département pour construire un parcours de la Mémoire.

Les différents représentants des communes ont décliné le programme des manifestations prévues sur leur territoire.

Comme le souligne Pascale Martinez, directrice du pôle culturel,tous les services de la ville travaillent en transversalité sur ce festival en partenariat avec les associations partenaires pour faire émerger des projets fédérateurs

L’inauguration officielle sera articulée autour de trois axes : une interpellation de la jeunesse, culturelle et intergénérationnelle et verra la venue de Jean-Marc Ayrault, président de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage.

F. Marinot a rappelé l’investissement de la jeunesse dans ce festival avec le CMJ et l’Espace Jeunesse.

S. Jaudon, très attaché à ce festival et au message qu’il porte, proposera un spectacle autour du conte créole.

Aïssata Seck souligne que la fondation soutient tous les projets des communes qui seront labellisés et aidés financièrement.

« Il s’agit de mettre en lumière l’histoire coloniale sur tout le territoire et de l’intégrer dans le récit national, de transmettre l’Histoire à tous, de lutter contre le racisme, de renforcer la cohésion nationale par l’organisation d’événements porteurs de sens et fédérateurs ».
Pour élargir cette visibilité, la fondation a un partenariat avec France Télévision qui donnera à partir du 27 avril, une nouvelle visibilité.
Marie-Claude Jarrot insiste sur trois volets pour la prise de conscience pour aborder la problématique de l’esclavage : éducation, culture et citoyenneté pour emprunter la route des abolitions.

 

Puis, R. Pastel, avec son regard de sociologue, dit avoir suivi ce qui se passe depuis 10 ans. « Il s’agit d’un réel travail en commun pour une cause, mieux se connaître pour mieux vivre ensemble et permettre à chacun de respecter la dignité de l’autre.

C’est une démarche qui impacte tout le monde dans une démarche citoyenne. »

 

Enfin Théo Lubin est revenu sur la journée nationale du 10 mai et la demande de faire de cette journée, un jour férié.

« Nous militons depuis 2006 pour ce jour férié, pour que le peuple français prenne conscience, au même titre que le 11 novembre. Il faut récupérer ce jour, pour la mémoire, pour retrouver l’équité entre tous les départements.Une question à mettre au débat national ! »

 

À noter que toutes les manifestations prévues pourront se dérouler si le contexte sanitaire le permet.

Chaque jour, il y aura sur la page facebook de la ville, le programme des manifestations.

 

J.L Pradines

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Montceau-les-Mines : festival OMB”

  1. Lamartinien dit :

    ….On pourra se déplacer à 10 km sans attestation ? A 30km avec attestation ? Plus besoin de masques? A combien de participants maximum ? 6? 10?30? 1000?
    …On aura la garantie de pas être amendés à 135 euros ?

    Si tout ça pas possible, quelle serait une alternative au “présenciel” ? des émissions radio que personne n’écoute ?

    Programme galère dirions nous..nouvel esclavage ?