Autres journaux :



jeudi 29 avril 2021 à 06:06

Portrait (Montceau)

Carlito se passionne pour le dessin graphique et cherche d’urgence un patron



 



 

Carlito est un jeune homme de bientôt 19 ans (il fêtera son anniversaire le 4 mai prochain) qui se passionne pour le dessin graphique, dont il souhaite faire son métier. Discret, réservé, le jeune homme l’est à tel point que nous ne connaitrons pas son « vrai » nom.

 

Carlito, un jeune homme mystérieux

 

En effet, il se présente sous son nom « d’artiste » Carlito. Mais s’il n’est pas un « m’as-tu-vu » exubérant, c’est cependant avec beaucoup de vivacité, qu’il parle de cette passion qui le porte depuis de longues années.

« Déjà tout petit, il s’amusait à dessiner et y prenait grand plaisir » se souvient Aurélia sa maman. Ajoutant : « Je suis tellement fière de lui… ».

Au fil des années, Carlito apprend seul, à l’aide d’une tablette graphique et force l’admiration de ses copains et de sa famille. Toujours à l’affut des nouvelles techniques, nouveaux logiciels, nouvelles tendances… Très curieux dans ses projets, il mettra un point d’honneur à livrer des créations en totale cohérence avec ce que le client souhaite et surtout ce dont il a besoin. Du moins, c’est ainsi que Carlito voit le métier.

 

Dessins particuliers

Car, il faut bien le dire, le jeune homme est doué et doté d’une belle sensibilité artistique. Ses dessins sont particuliers, mais pour lui, ils ont une signification.

« Mes dessins représentent des personnes qui ont une certaine influence sur moi » dit-il. Et l’inspiration vient beaucoup de la musique. Et de l’imagination, il en faut ! En effet, Carlito souhaite, dans sa vie professionnelle, se spécialiser dans les logos, le packaging d’albums de musique ou encore les affiches de films.

Mais qu’est-ce-qui attire le jeune homme, au point d’en faire beaucoup plus qu’un métier, une passion ? « La liberté d’expression, le choix de ses dessins et la reconnaissance de son talent » sourit-il.

 

A la recherche d’un patron

Mais ce que recherche surtout le jeune homme, c’est un employeur qui pourrait l’aider à réaliser son rêve. Car à 18 ans, on n’a pas beaucoup de moyens et même si le dessin graphique est sa passion, cela ne nourrit pas son homme !

Aussi, afin de se donner les moyens de se former et de percer dans le métier, le montcellien enchaine les petits boulots. « Comme je ne veux pas rester les deux pieds dans le même sabot, j’ai eu des petits boulots successifs : après un bac ES, j’ai travaillé à la CUCM, puis dans le domaine de l’isolation des toits. Avant d’intégrer un centre d’appel montcellien » sourit-t-il.

Et avec le fruit de son travail, le jeune homme a pu s’offrir une nouvelle tablette graphique à la pointe de la modernité.

Et s’il est très conscient des difficultés liées avec ce métier de graphiste, il n’en va pas moins de l’avant : « Il est fondamental de comprendre ce que désire le client, de déchiffrer ses besoins, de savoir lire entre les lignes. Les compétences en dessin sont une autre qualité essentielle. En effet, la plupart des travaux commencent à la main » sourit Carlito.

Et paradoxalement, s’il a commencé par le dessin à la main, il prend un réel plaisir à composer avec sa tablette. Aussi, il fait « moitié-moitié ». Avec le même bonheur

 

Qui aidera Carlito ?

 

Très motivé, Carlito espère que quelqu’un lui tendra la main et, à défaut de lui donner un travail dans son domaine de prédilection, lui prodiguera des conseils pour enfin, réaliser son rêve de devenir le meilleur créateur de logos, de dessins ou d’affiches.

Il recherche soit un apprentissage ou un contrat en alternance. Toute autre proposition sera la bienvenue.

Carlito est joignable sur Messenger à l’adresse suivante : cvr_lito

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Portrait (Montceau)”

  1. Cepafo dit :

    Je te souhaite bonne chance.
    Tu as un matériel exceptionnel mais étant graphiste de profession depuis 15 ans, chercher un patron même d’urgence cela ne fonctionne pas comme cela. Sur Montceau il n’y a rien.
    Ton style s’apparente à du street art mais c’est un trait qui ne colle pas avec la demande. Et j’en ai fait des demandes sans jamais rien trouver.
    Si tu trouves. Tu es parmi les élus.
    Ayant un diplôme et plus de 10 années d’expériences à mon actif, Montceau ne m’a ouvert aucune porte.
    Bonne chance à toi !