Autres journaux



samedi 5 juin 2021 à 06:07

Montceau : Mais où sont passés les baptêmes, professions de foi et mariages ?

En 2020, et 2021 la COVID 19 sévissait, mais avant ?



 



 

La pandémie et les confinements successifs auraient-ils permis aux populations de réfléchir sur des sujets qu’elles n’auraient peut-être même pas effleurés en temps « normal » ? A voir…


Ainsi, pas plus tard que la semaine dernière, pour la Pentecôte, le 23 mai exactement, votre serviteur réalise que les années précédentes, on parlait beaucoup des communions solennelles, photos à l’appui dans la presse des processions.

Cette année, on a l’impression que c’est silence radio : il n’y a plus de communions solennelles ou quoi ? Ou plutôt de Professions de Foi, comme on dit maintenant…
La Profession de Foi

Et c’est vers Simone Fourrier, bénévole à la paroisse Saint-Jean en Pays Montcellien, que nous nous sommes rapprochés, afin de tirer cette impression au clair. Très gentiment, cette dame dévouée a bien voulu faire l’inventaire des différentes cérémonies qui jalonnent notre vie. En établissant des statistiques étonnantes.

Ainsi, en 2010, à la paroisse Saint-Jean (Montceau), Simone recense 25 professions de foi. Un nombre qui n’a cessé de dégringoler au fil des années. A tel point, qu’on ne recense que 10 communiants en 2017, 6 en 2018, 9 en 2019 et bien évidemment aucun en 2020, Covid oblige. En 2021, 5 jeunes ont fait leur première communion.
Pour sa part, la paroisse Saint-Matthieu qui regroupe Sanvignes, Ciry, Perrecy, Dompierre, Saint-Romain-sous-Versigny et Rozelay-les Baudras affiche 29 Professions de Foi en 2010 contre 17 en 2020.

Au final, comment expliquer ce « désamour » pour l’une des plus importantes fêtes dans la vie d’un chrétien ? Simone Fourrier apporte un début d’explication : « Souvent, les parents baptisent leurs enfants, mais ne les engagent pas à aller au catéchisme, pour arriver à la première communion ». Ajoutant : « Les parents disent que leurs enfants décideront eux-mêmes lorsqu’ils seront plus âgés, s’ils souhaitent communier ou encore se marier à l’église ».

Le baptême

Autres cérémonies en perte de vitesse : les baptêmes. En 2010, à Montceau, on enregistre …95 baptêmes. En 2019, on n’en a plus que 40 et 20 en 2020. A noter qu’en 2017, le chiffre grimpe à 71 baptêmes.

A la paroisse Saint-Matthieu, 54 baptêmes en 2010 contre 32 en 2019 et 14 en 2020. On remarque aussi l’évolution du baptême civil, dit « républicain ».

Le mariage

Autre grande étape de la vie : le mariage.

A Notre-Dame à Montceau, 24 mariages ont été célébrés en 2010. L’année suivante, on ne sait pourquoi, seules 9 unions ont été célébrées. Rebelote en 2012 (20 mariages) et 2013 (9 mariages). Les 3 années suivantes sont stables (entre 14 et 16 mariages par an). Et plouf !! Nouvelle dégringolade avec 9, 10 et 4 mariages en 2018, 2019 et 2020.

A la paroisse Saint-Matthieu, 2010 voit célébrer 14 unions, avec un nombre quasi-identique jusqu’en 2018 où seulement 8 carnets blancs ont été recensés. Et puis, en 2020, pandémie oblige, seulement 5 couples ont pu convoler en justes noces.

« Par contre, en 2021, nous avons des mariages qui avaient été repoussés l’année dernière et qui sont reprogrammés cette année » indique Simone Fourrier. A ne pas négliger : le nombre de Pacs qui augmente un peu plus chaque année.

Au final…

Si l’on récapitule : moins de mariages, plus de divorces, plus de concubinage, plus de familles recomposées, plus de familles monoparentales, moins de familles nombreuses et plus de naissances hors mariage.

Mais pas seulement ! Pour enfoncer le clou : moins de baptêmes, moins de professions de foi… Jusqu’où allons-nous aller, si chaque année ces étapes importantes de notre vie disparaissent ? Et nos obsèques hein ? Vous y avez pensé ? A ce train-là, il n’y en aura bientôt plus non plus !

Allez ! On va positiver : très bientôt, on aura à nouveau le droit d’embrasser nos proches, d’aller aux concerts, dans les boites de nuit, au restaurant etc.
Et qui sait si la courbe des cérémonies religieuses ne connaitra pas à son tour un beau regain d’énergie ? On croise les doigts, car qui dit mariage, baptême et communion, dit aussi fiesta monstre ! Et ça, ça nous manque…

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer