Autres journaux :



mercredi 27 octobre 2021 à 06:53

Montceau-les-Mines : à l’Espace Culturel Leclerc

Rencontre et dédicace : Christophe Alévêque





 

Samedi 30 octobre, à partir de 15h 00, l’Espace Culturel Leclerc propose une rencontre-dédicace avec Christophe Alévêque, à l’occasion de la sortie de son nouvel ouvrage : «Eloge du Vieux Con Moderne », paru aux Editions du Cerf.

 

Un événement rare et à ne pas rater : Christophe Alévêque sera présent dans votre Espace Culturel pour dédicacer son nouveau livre, échanger avec ses lecteurs sur le VCM (Vieux Con Moderne), le Vieux Con d’Aujourd’hui !

 

Qui est-il ce vieux con ? Un rebelle ? Un libre-penseur ?

C. Alévêque pousse un grand cri, un cri de douleur, un cri de désespoir, un cri qui soulève bien des questions sur les dérives sociétales du soi-disant progrès…

 

« Une satire de la société contemporaine qui invite à la pensée critique ! »

 

Vous pourrez également retrouver Christophe Alévêque le mardi 2 novembre à 20h 30 à l’Embarcadère pour son spectacle « Revue de presse »

 

Pour faire court…

Le temps ne fait rien à l’affaire, poétisait Brassens, quand on est con, on est
con. ” Le vieux con moderne (ou VCM, pour les intimes) n’est pourtant pas
celui que l’on croit. Envie d’adhérer à ce club d’happy few non conformes ? Le pétillant Christophe Alévêque vous ouvre la voie.
Article 1. Le Vieux Con Moderne n’a pas d’âge et le sexe qu’il veut. Il n’a pas de couleur de peau définie, d’orientation politique, sexuelle ou religieuse particulière. Et il t’emmerde.
Article 2. Le VCM est un libre penseur qui veut disposer de sa vie, de
sa mort, et de tout le reste, en toute impunité.
Article 3. Le VCM trouve que le progrès n’est pas toujours un progrès.
Article 4. Le VCM considère que son bonheur et son plaisir ne sont pas
des oeuvres d’art, et n’apprécie pas qu’on les encadre.
Article 5. Le VCM ne pense pas que la photo du sushi qu’il a dans son
assiette mérite d’être envoyée à tous ses contacts. […]

ET VOUS, FEMME OU HOMME, ÊTES-VOUS UN VIEUX CON MODERNE ?

Un matin, Christophe Alévêque, qui s’est tant battu pour les idées de progrès s’est réveillé cerné par la meute des nouveaux progressistes, détenteurs de la vérité universelle avec le sentiment de s’être fait voler toutes les belles idées par des intégristes de la pensée.

Plutôt que de devenir un humoriste sympathique et consensuel, il a décidé d’accepter l’étiquette que la dictature maternante du Bien lui colle et, avec dignité et panache, de relever le défi d’être un VCM.

 

J.L Pradines

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer