Autres journaux :



lundi 17 janvier 2022 à 06:05

Montceau-les-Mines

Des cours de cuisine avec le chef Jérôme Brochot pour six passionnés



 



Le chef montcellien du “France” Jérôme Brochot, a mis en place des cours de cuisine deux fois par mois, pour le plus grand plaisir des passionnés, qui apprennent avec lui les secrets pour réussir des plats d’exception.

Ils étaient six (5 hommes et une femme) à assister ce dimanche 16 janvier, à un cours de cuisine avec le chef Brochot. Dès 9h du matin, tous ont enfilé un tablier brodé aux armes de celui-ci, et ont commencé à écouter le programme concocté par Jérôme : carpaccio de Saint-Jacques mousseline d’artichauds et ballotine de pigeon farci au foie gras.

 

Deux plats d’exception, élaborés uniquement avec des produits de saison, simples, mais ô combien raffinés ! Les élèves sont attentifs, bien décidés à profiter pleinement de ces moments qui ne se reproduiront peut-être jamais.

 

Le “maître” est aux petits soins pour eux, et répond avec beaucoup de gentillesse aux nombreuses questions posées. La touche finale est posée sur le carpaccio de Saint-Jacques. A savoir : un peu de caviar de harengs et quelques feuilles de jeunes pousses d’endives.

Quant au pigeon farci, les effluves qui s’en dégageaient étaient la promesse d’un repas sublime. Repas qui a été pris en commun, avec la dégustation des plats cuisinés par les élèves cuisiniers.

Jérôme Brochot rappelle que tout le monde peut s’inscrire à ses cours, qui ont lieu les 2e et 4e dimanches du mois. Avec toutefois un nombre de personnes réduit à six. Tarif : 95 euros par personne.

Pour le prochain cours, Jérôme a prévu de faire cuisiner du poisson pour l’entrée. Pour les inscriptions : http://www.jeromebrochot.com/fr/ ou téléphone au 03 85 67 95 30

Et comme le chef le précise : “C’est un retour aux sources pour moi, après avoir fermé ma brasserie à Dijon”. Ajoutant : “Le restaurant « Le France » est maintenant une maison familiale où le nombre de convives est limité à 15 par service “.

En cause, la situation sanitaire, bien évidemment, mais aussi le fait que le chef est maintenant seul en cuisine, et qu’il n’a plus que Gilles, le maitre d’hôtel. Par ailleurs, ses pâtisseries sont le fruit d’une collaboration avec un pâtissier creusotin.

Moins grandiose certes, mais la qualité est toujours là ! Et l’inventivité de Jérôme Brochot toujours intacte…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer