Autres journaux :



lundi 21 mars 2022 à 22:46

Conseil municipal de Montceau-les-Mines : création du cinéma  

Une mise en service souhaitée pour l'été 2024





 

Ce lundi soir, le conseil municipal s’est poursuivi avec plusieurs points à l’ordre du jour concernant la création du cinéma annoncé depuis déjà quelques temps par Marie-Claude Jarrot et son équipe.

C’est d’ailleurs Marie-Claude Jarrot elle-même qui a présenté le projet au conseil municipal.

 

Il a ainsi été rappelé que la commune de Montceau-les-Mines dispose d’un complexe cinématographique de 3 salles et 662 fauteuils situé 13 Rue Ferrer et dénommé « Les Plessis ».

« L’offre de cinéma actuelle sur la commune ne correspond plus aux besoins des Montcelliens avec des salles vétustes et non adaptées à la demande et ne respectant pas les normes d’accessibilité. Fort de ce constat, la ville a lancé un appel à candidature sur le site « territoire numérique » dans le but de procéder à la construction d’un cinéma moderne de 4 salles évolutif à 5 salles situé sur la zone du quartier des équipages en face de l’Embarcadère et à proximité immédiate de la passerelle qui relie le cœur de ville. » nous explique-t-on.

 

Cet appel à candidature a pour objectif de mettre en concurrence les opérateurs intéressés dans le but de construire et d’exploiter ce futur établissement sous la forme d’un bail à construction d’une durée de 15 ans.

 

Ce nouveau projet permettrait de conserver l’attractivité cinématographique du pôle de Montceau-les-Mines et contribuerait à assurer l’équilibre des agglomérations et l’aménagement culturel du territoire au sein des bassins de vie Le Creusot et de Montceau-les-Mines.

 

La création de ce nouvel établissement de spectacle cinématographique s’insérerait dans un projet plus large de développement du quartier de l’Embarcadère dédié aux cultures urbaines.

L’implantation de ce futur cinéma doit contribuer à dynamiser le quartier des équipages à proximité immédiate du centre-ville et de ses commerces. Il répond au projet urbain de cette zone visant à étendre le cœur de ville.

 

Le projet de construction du complexe cinématographique est évalué à une dépense estimée à 4 M€.

 

Aussi, compte tenu de l’intérêt d’une telle opération pour l’aménagement de son territoire, la Ville entend soutenir la réalisation de cette opération par l’attribution d’une subvention sous la forme d’un fonds de concours de 350 000 € sur l’année 2022. La ville se réservera le droit d’abonder cette subvention jusqu’à 1 000 000 €, par voie d’avenant, sous réserve de la communication d’un plan de financement définitif.

 

La subvention serait débloquée au fur et à mesure de l’avancement des travaux et sur justificatifs comme suit :

  • Avance de 50 000 euros à la signature de la convention,
  • 100 000 euros au dépôt du permis de construire
  • 150 000 euros sur présentation d’un ordre de service de démarrage des travaux,
  • 50 000 euros à la réception des justificatifs exigés en application de l’article 6 de la présente convention.

 

La mise en service du futur équipement est souhaitée pour l’été 2024.

 

 

C’est la société des Cinémas LCM dont le siège social est situé avenue de l’Europe à Digoin, représentée par Régis Faure, Président, qui est candidate.

 

 

Laurent Selvez

 

Notre objectif aujourd’hui est d’aboutir sur ce dossier. Cette solution n’est plus tenable. C’est un enjeu culturel. Y aller oui ! Vite, si possible. Nous ne sommes pas des adeptes de la précipitation.

Il reste encore un certain nombre d’inconnues sur ce dossier.

J’aurais aimé que nous ayons des informations.

Pourquoi cette société et non plus la société Panacéa ni la société Rex ? Quelle est la constitution de l’actionnariat de cette société ?

On parlait en 2017 à un budget de 4,7 millions d’euros ? Que vaut ce chiffre ? Quelles sont les possibilités de changement sur ce budget global ? Vous avez modifié la durée de la convention.

 

Marie-Claude Jarrot

 

Vieux dossier que vous n’avez jamais soutenu. Vous nous aviez dit que vous souteniez le projet de l’ancienne exploitante. Vous avez prié, espéré et vous êtes exprimé sur un projet que vous n’avez jamais soutenu.

On se moque de qui ?

On s’est calé avec la ville du Creusot pour que chacun ait son offre de cinéma.

On y arrive enfin. 4 ou 5 salles, on verra. Dans l’appel à projet, vous avez le nom de la société

Nous n’irons pas au-delà de 1 million d’euros.

 

Voté à l’unanimité

 

Déclassement d’une parcelle pour la construction du cinéma

 

Guy Souvigny a poursuivi le propos sur le cinéma avec un point portant sur la désaffectation de deux parcelles nécessaires pour le projet du cinéma.

Et d’expliquer : « La Ville de Montceau-les-Mines est propriétaire de deux parcelles de terrain à usage de parking d’une superficie d’environ 10 000 m² situées quartier des Equipages et cadastrées 306 en section AH sous les numéros 488 et 491.

 

 

A l’occasion de la construction d’un complexe cinématographique proposé par la Ville sous forme de bail à construction, il est nécessaire de procéder à la désaffectation et au déclassement d’une surface d’environ 3000 m², assise du futur complexe cinématographique, selon un document d’arpentage à intervenir.

 

Laurent Selvez

 

J’ai une remarque concernant le parking et la fête foraine. Il ne faudrait pas que la conception du cinéma amène une difficulté de stationnement le samedi matin et qui pourrait nuire à l’attractivité de la ville. Est-il prévu une matérialisation des places de stationnement pour le cinéma ? On empiète une nouvelle fois sur l’installation de la fête foraine. Enfin une dernière question porte sur la passerelle et les accès à cette passerelle. Cet ouvrage n’est pas indiqué.

 

Guy Souvigny

 

Rassurez-vous c’est prévu pour la passerelle de réaffecter une partie de la parcelle, ainsi que du parking pour le cinéma et pour le marché.

 

Ce sont 3000 m² sur les deux parcelles qui sont concernés.

 

Marie-Claude Jarrot

 

Il n’y a pas de sujet là-dessus. Cela fait longtemps qu’on a vu les forains qu’ils savent qu’il y aura un cinéma. Nous nous ajustons en fonction du programme. On n’est pas complètement idiots. On sait bien que les emprises sur des ouvrages d’art, c’est réglementé. Nous allons y arriver.

 

Hélène Touillon

 

Je voulais avoir des précisions sur l’implantation. Vous avez dit que le cinéma allait regarder l’Embarcadère. Et je voulais évoquer des liaisons douces. J’imagine que vous avez un projet global pour cette partie de la ville.

 

Marie-Claude Jarrot

 

Nous allons installé des espaces de basket autour du skate parc. On a encore des installations à mettre en place. Il va se créer une place entre l’Embarcadère et le cinéma entièrement piétonne. Nous devons travailler sur les mobilités pour traverser le canal. Le porteur de projet viendra présenter le projet.

 

Promesse synallagmatique de bail à construction avec conditions suspensives pour la construction d’un complexe cinématographique

 

 

La délibération précédente portant construction d’un cinéma moderne de 4 à 5 salles au quartier des Equipages et signature d’une convention de financement avec le futur exploitant présente le projet initié par la Ville de Montceau-les-Mines.

C’est dans cette perspective qu’une société se portera candidate pour disposer d’une emprise foncière significative sur ce site, afin d’y bâtir un cinéma multiplexe de quatre salles évolutif en 5 salles, en substitution au cinéma actuel « Les Plessis » se situant 13 Rue Ferrer. Ce projet privé constituera un élément propice à la vie des Montcelliens et des Montcelliennes et à l’animation du centre-ville, notamment en soirée. Il adoptera une architecture conforme à la tonalité donnée par l’Architecte des Bâtiments de France, la DRAC et la DDT.

 

Le parti pris d’une implantation en cœur de ville ne revient pas à choisir la facilité. Pourtant, ce doit être la position unique à tenir pour un cinéma indépendant qui souhaite rester un cinéma de proximité. Cette implantation correspond à un potentiel d’animation très fort pour la vie locale, l’attractivité de la ville, et son rayonnement sur le plan culturel et ludique. Il s’agit donc d’un élément déterminant du dynamisme du centre-ville.

 

L’emprise foncière nécessaire au projet sera mise à disposition de l’entreprise retenue sous forme d’un bail à construction de longue durée, dans lequel le preneur s’engagera, à titre principal, à édifier un cinéma multiplexe sur le terrain, et à le conserver en bon état, d’entretien pendant toute la durée du bail. La location sera accordée selon les conditions de marché, conformément à l’avis de France Domaine à venir.

 

 

Convention d’objectifs et de partenariat pour la réalisation d’actions et d’animations visant à la promotion et au développement du Cinéma à Montceau-les-Mines

 

 

Depuis la reprise du Cinéma « Les Plessis » par l’exploitant indépendant Regis Faure, la Ville de Montceau-les-Mines et ledit exploitant représentant la SARL “Sté du Cinéma Rex” souhaitent conclure une convention d’objectifs et de partenariat pour la réalisation d’actions et d’animations visant à la promotion et au développement du Cinéma à Montceau-les-Mines.

 

La convention présentée ce lundi soir a pour objet de définir les conditions du partenariat passé entre la Ville de Montceau-les-Mines et la SARL “Sté du Cinéma Rex”, pour la réalisation d’objectifs d’intérêt général liés à l’activité cinématographique.

 

Les objectifs de la SARL sont les suivants :

 

  • – Obtenir le classement Art & Essai des Plessis de la part du Centre National du Cinéma, garant d’une programmation variée et de qualité.
  • – Fixer un prix de place proche de la moyenne nationale et développer une politique tarifaire visant à rendre le Cinéma accessible au plus grand nombre.
  • – Développer des partenariats avec des acteurs locaux : service culturel de la ville, associations, commerçants…
  • – Proposer les dispositifs nationaux d’éducation aux images (Maternelles, Écoles, Collège, Lycéens au Cinéma) aux établissements scolaires de la Ville et des alentours.
  • – Développer une programmation et des animations hors temps scolaire à destination du jeune public et du public
  • – Participer au Festival “Les P’tites Canailles” organisé par l’association Panacéa lors des vacances de la
  • – Recevoir 3 soirées de la saison de l’Université Populaire du Cinéma “Ciné Pop !” organisée par l’association Panacéa.
  • – Diffuser des spectacles (opéras, ballets, théâtre…)

 

Il a été proposé de financer l’intégralité de ses actions sur l’année 2022 pour un montant total de 35 000€.

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Conseil municipal de Montceau-les-Mines : création du cinéma  ”

  1. christian dutraivea dit :

    Madame Jarrot devrait aller au cinéma..hier tarif 4 euros notre dame de Paris brûle..12personnes dans la salle…et après on ouvre un autre cinéma avec 5salles…on marche sur la tête….nos quartiers se meurent mais on fait du tape a l œil