Autres journaux :



mercredi 15 juin 2022 à 04:29

Journée portes ouvertes du centre d’incendie et de secours de Montceau-les-Mines

  100 ans de l'amicale cela se fête !  



 



 

Le compte-à-rebours est lancé : le samedi 2 juillet de 9h30 à 18h, le centre d’incendie et de secours de Montceau-les-Mines réalisera une journée portes ouvertes à l’occasion des 100 ans de l’amicale.

Et c’est en compagnie du capitaine Louis-Marie Capdeville, que Vincent France, Président de l’amicale des pompiers et de Gilles Beaujard, ancien pompier que le projet de la journée portes ouvertes a continué à être précisé.

 

En effet, les 100 ans de l’amicale son l’occasion d’évoquer l’évolution de la caserne et de l’amicale au cours des années. A ce titre, plusieurs vétérans ont mené un travail de fourmi pour retrouver des documents et sélectionner les plus adaptés pour réaliser des panneaux attractifs et au plus proche de la réalité. Parmi eux, on compte Vincent Vlukowitz ou Michel Gallarati et de nombreuses autres petites mains.

Tous les mardis pour la fine d’équipe, c’est donc activité triage de photos. A partir de leurs tris réalisés au sein des archives, ce sont entre 5 et 6 thèmes qui seront présentés tels que les engins utilisés par les pompiers, les jeunes sapeurs pompiers ou bien sûr l’amicale.

 

Les pompiers ont d’ailleurs récupéré certaines photos auprès de la presse (le Progrès notamment).

 

Tout au long de la journée, ce seront aussi des manœuvres qui seront réalisées, des démonstrations de véhicules, des actions des jeunes sapeurs pompiers ou encore une boutique.

 

Les sapeurs pompiers à Montceau-les-Mines depuis 1885

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’histoire des sapeurs pompiers et celle de l’amicale sont parallèles même si elles ne sont pas nées au même moment. Par une décision de Georges Bertrand lors du conseil municipal de Montceau-les-Mines le 25 juin 1885, les sapeurs pompiers naissaient à Montceau-les-Mines. Et dès la naissance de ce corps de sapeurs pompiers, ce sont 60 pompiers qui sont prévus. Le conseil municipal finance et le 28 juillet 1885, le Préfet officialise la décision en subvenant aux besoins des sapeurs pompiers.

Progressivement le corps se constitue et le drapeau de la caserne naît en 1886.

Rapidement ce sont 63 sapeurs pompiers parmi lesquels un capitaine, un clairon et un tambour qui sont à Montceau-les-Mines.

 

Au cours des années, l’emplacement du centre de secours évolue. Place du Marché, les véhicules des pompiers y sont stationnés. Les pompiers n’ont pas de locaux. La population tractait si besoin était les véhicules non motorisés.

Les premiers locaux se situent rue Rouget de Lisle.

C’est en 1972 que les locaux se déplacent à leur emplacement actuel. Un bâtiment neuf sort de terre ainsi que 26 logements, trois pavillons. Le centre n’est plus en centre ville. Il se situe en revanche à proximité du site Michelin.

Les moyens d’alerte des pompiers évoluent à travers le temps, passant du clairon à un système d’interphone dans les maisons puis le BIP. Au tout départ, il existait trois sirènes pour alerter au Château d’eau, au Bois du Verne et au bâtiment de la poste.

 

Maintenant c’est le centre de Mâcon qui sélectionne quelles équipes devront être envoyées sur une opération.

 

Depuis 1972, les locaux du centre de secours ont évolué. Un autre bâtiment s’est rajouté pour stocker notamment de nouveaux véhicules. Et le nombre de véhicules a d’ailleurs bien évolué.

 

Des véhicules d’abord donnés par la mine

 

Différents camions sont d’abord donnés par la mine aux pompiers. Puis la communauté urbaine le Creusot Montceau achète aussi des véhicules.

En effet, le 13 janvier 1970, la CUCM est créée sous l’impulsion de M. André Jarrot. En 1975, le corps des sapeurs pompiers de la CUCM est créé. Tous les corps entre le Creusot et Montceau-les-Mines fusionnent.

 

A Montceau-les-Mines, le centre de secours comprend 42 sapeurs pompiers professionnels et 39 sapeurs pompiers volontaires. L’Etat major du centre de secours est installé à Montceau-les-Mines.

 

Malgré la fusion de ces centres, différentes amicales vivent. L’amicale de Montceau-les-Mines est créée le 12 décembre 1920. Elle fête ses 100 ans cette année car il y a d’abord eu un décalage d’un an à cause du Covid. L’autre décalage est dû au fait que le centre de secours a cessé de fonctionner pendant un an en 1940.

 

Aujourd’hui l’amicale en est à son 16e Président. Pendant longtemps les officiers géraient l’amicale. A présent, c’est par une élection que le Président de l’amicale est choisi. L’amicale est jumelée avec Carouge en Suisse. L’histoire veut que ce soit une rencontre entre deux gymnastes qui soit à l’origine de ce jumelage. Depuis les échanges réguliers entre les deux amicales se poursuivent. Une délégation de Carouge sera d’ailleurs présente le 2 juillet prochain.

 

 

En parallèle, le centre de secours a connu d’autres évolutions :

– départementalisation le 1er janvier 2001 et rattachement au SDIS (Service départemental d’intervention et de secours). Le corps des sapeurs pompiers n’est plus communautaire. Il devient départemental.

– restructuration du centre, agrandissement et réorganisation en 2007 pour accueillir davantage de matériel, de véhicules, pour moderniser et ajouter des logements. Inauguration du centre restructuré en 2008.

 

Au fil des années, force est de constater que l’évolution du métier, des secours et de la prévention s’est faite à la suite de drames : portes coupe-feu, bornes de direction ou encore bornes incendie. Ces dernières, nous les devons au travail de M. Charlier qui a œuvré au niveau de la CUCM. Cela semble pourtant si simple aujourd’hui pour les pompiers de se brancher dessus. Avant il fallait des camions citernes.

 

Pour en savoir encore plus sur les évolutions du centre de secours de Montceau-les-Mines et de son amicale, rendez-vous le 2 juillet prochain pour la journée portes ouvertes.

 

EM

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer