Autres journaux



dimanche 3 décembre 2023 à 11:18

Montceau : En vente à la boutique éphémère

Les pendouillons d’la Castafiore n’ont toujours pas été retrouvés…



 

C’est un moment qui était très attendu, et de la population, et de Marie-Claude Valabrègue et Josiane Lamborot, qui ont mené à bien le projet de leurs époux respectifs, Jean-Pierre Valabrègue et Jacky Lamborot, aujourd’hui disparus.

La belle aventure a commencé pour eux en 2014, lorsque Jean-Pierre et Jacky ont commencé la traduction des bijoux de la Castafiore en langue montcellienne de l’album « Les bijoux de la Castafiore ». Après leurs décès, leurs épouses ont repris le flambeau, avec le résultat que l’on connait.

Un très bel album qui s’intitule « Les pendouillons d’la Castafiore » et qui a été présenté ce samedi 2 décembre, à la maire Marie-Claude Jarrot. En présence de l’éditeur-fétiche de M. Valabrègue, Jean-Michel Chantreault, président de l’association Tintinnabuler au Montceau ».

Mme Jarrot, tout en feuilletant l’album, a reconnu des expressions montcelliennes qui l’ont ravie. A tel point que la ville va en acquérir 100 exemplaires, en vue des réceptions des jumelages et d’autres hôtes, reçus par la municipalité. « Ça changera du vin que l’on offrait jusqu’à présent » a-t-elle déclaré.

Et Marie-Claude Jarrot de sourire : « Le Général de Gaulle disait que son seul rival international était Tintin ! ». C’est dire…

En effet, c’est au cours d’un entretien avec André Malraux que le général aurait tenu ces propos : C’est au cours de cet échange que l’inattendu survint, le général de Gaulle déclarant : « Au fond, vous savez, mon seul rival international, c’est Tintin ! ». Il aurait ajouté dans un demi-sourire : « Nous sommes les petits qui ne se laissent pas avoir par les grands. On ne s’en aperçoit pas à cause de ma taille ! ».

Une autre amoureuse de Tintin a été mise en lumière ce même jour : Marie-Noëlle Laforest, élue en charge de la solidarité et des seniors. Elle avait apporté une toute petite partie de sa collection de l’album des « Bijoux de la Castafiore » traduit en de très nombreuses langues, rapporte cette passionnée.

Cela fait des années qu’elle collectionne les albums de Tintin. « Je n’avais accroché ni à Astérix, ni à Lucky Luke, quand j’étais gamine. Mais quand ma maman m’a fait découvrir Tintin, cela a été une vraie révélation et un coup de cœur géant » dira-t-elle.

Ajoutant qu’elle avait récemment passé trois jours en Belgique, avec la visite du musée Tintin, et la recherche active des 21 titres qui lui manquaient.

Sa collection est riche d’au moins 250 albums, sans compter les objets se rapportant à son idole. Une vraie passionnée on vous dit !

L’album « Les pendouillons d’la Castafiore » a été tiré à 3000 exemplaires. Il est d’ores et déjà en vente à la boutique éphémère, tous les jours, sauf le lundi. Voir le détail ci-dessous. L’album est vendu 13,50€.

Marie-Claude Valabrègue a remercié l’éditeur pour son implication, mais aussi Odile et Jean Coutaudier, et Maryvonne et Pierre Nigay, membres de l’association.

 

Nelly Desplanches

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer