Autres journaux



lundi 22 janvier 2024 à 05:53

R.E.S.F « Réseau Education Sans Frontières »

Rassemblement unitaire contre la loi immigration à Chalon sur Saône



 

 

Dimanche 21 janvier, des rassemblements ont eu lieu partout en France, dont 5 en Saône et Loire, pour demander au gouvernement de ne pas promulguer cette loi de la honte, contraire à notre devise républicaine. Les partis de gauche, des syndicats et de nombreuses associations ont pris la parole ce matin à Chalon-sur-Saône pour expliquer que cette loi ne va que compliquer la vie déjà très difficile des étrangers en France.

 

L’ASTI a rappelé que tous fuyaient leur pays pour des raisons différentes mais que tous, réfugiés politiques , mais également climatiques et économiques, ne pouvaient rentrer chez eux et n’aspiraient qu’à une seule chose : vivre en paix.

Personne n’a choisi son lieu de naissance.

 

La Cimade a indiqué que 2 familles dont 1 avec des enfants, dormaient sous des tentes à Chalon actuellement, car elles ont été mises à la rue durant l’hiver, la trêve hivernale n’étant pas obligatoire pour les demandeurs d’asile. Ces enfants ont déjà vécu l’exil, sont scolarisés dans nos écoles, et dorment pourtant à la rue à Chalon en ce moment.

L’ASTI mais également RESF Montceau rappelle que plusieurs jeunes mineurs seraient aujourd’hui à la rue si des citoyens ne les hébergeaient pas personnellement chez eux.

À Montceau, depuis 2 ans, nous avons déjà accueilli 3 jeunes mineurs à la rue. L’un d’eux est toujours sans solution, depuis le 31 mai 2023, alors que sa minorité (il a 15 ans, est orphelin) a été validée par un tribunal. Mais malgré nos appels successifs, nos nombreux courriers, les différents départements que nous avons contactés ont tous répondu qu’ils étaient complets et ne le prendraient pas en charge alors que c’est une compétence du conseil départemental. RESF continue donc d’assumer entièrement le logement, les frais administratifs (carte consulaire, passeport, aller-retour aux ambassades et consulat à Lyon et Paris), …,  pour ce jeune (qui bénéficie des restos du coeur et de la Croix Rouge pour l’alimentation).

 

Enfin, cette loi est injuste et inutile car chaque samedi à nos permanences, des patrons nous demandent comment faire régulariser des étrangers qu’ils veulent embaucher dans la restauration, l’hôtellerie, le bâtiment, car ils manquent de main d’oeuvre et ces familles ne demandent qu’à pouvoir travailler pour vivre dignement.

Les différentes organisations présentes ce matin  ont appelé unanimement au retrait de cette loi.

 

Vive la solidarité

 

RESF bassin minier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “R.E.S.F « Réseau Education Sans Frontières »”

  1. marius dit :

    Tous ceux qui se battent pour l’immigration, je les invite à les héberger chez eux à les nourrir, les habiller etc….

  2. Gerard13 dit :

    Marius , ceux qui se battent vraiment, c’est ce qu’ils font déjà mais je vous invite à faire de même si vous vous en sentez capable .