Autres journaux



vendredi 29 mars 2019 à 07:18

Blanzy : Nous voulons des coquelicots

Rassemblement le 5 avril sur l’esplanade de la mairie



 

coq 0501196

 

Photo d’archives

 




 

L’heure n’est plus à compter les oiseaux, les abeilles, les papillons morts et les humains malades !

 

 

Le constat a été fait tant de fois, au travers de centaines d’études scientifiques rigoureuses, que discuter encore n’a plus de sens. Notre pays est devenu méconnaissable à cause des pesticides. Toutes les politiques se sont montrées complices.

 

 

C’est pourquoi, le 5 avril, l’association « Nous voulons des Coquelicots » renouvelle un immense appel qui doit provoquer un soulèvement pacifique de la société française. Il pourrait durer deux ans et vise à mobiliser au moins cinq millions de soutiens.

 

 

C’est ambitieux mais l’objectif l’est ! Il s’agit d’obtenir l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France et que la France fasse entendre sa voix en Europe. Utilisons aussi les élections européennes qui auront lieu le 26 mai prochain.

 

 

Il faut relever la tête, unir toutes les forces disponibles, agir tout de suite !

 

 

Un pays libre garde le droit de refuser ce qu’il ne supporte plus et de l’imposer à ses dirigeants quels qu’ils soient.

 

 

En 20 ans des millions de consommateurs se sont détournés, au moins en partie, de l’alimentation farcie de pesticides. Des milliers de petits producteurs se sont engagés dans des modes de production sans pesticides.

 

 

C’est sur eux et toutes celles et ceux qui se sentent concernés, que nous comptons !

 

 

 

Rassemblement le 5 avril, à partir de 18h, sur l’esplanade de la mairie de Blanzy.

 

 

 

 

 

coquelicot 2903192

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Blanzy : Nous voulons des coquelicots”

  1. mon regard dit :

    « notre pays est devenu méconnaissable. » Cette formule excessive ne contribue pas à la crédibilité de la cause que l’on veut défendre.

  2. moijedisca dit :

    vous devriez commencer par demander la démission de votre ministre écologique qui a voté pour la continuité des pesticides, car il vous fait passer pour des clowns !