Autres journaux



lundi 7 juin 2021 à 06:51

BLANZY

Les Élèves de Terminale CAP Serrurerie Métallerie du lycée Haigneré sur les Chemins de la Mémoire de la Résistance dans le Morvan





 

 

Les élèves de Terminale CAP Serrurerie Métallerie du lycée professionnel Claudie Haigneré se sont rendus au Musée de la Résistance en Morvan à Saint-Brisson et ont découvert le maquis Bernard où le quotidien et l’organisation des Résistants leur ont été présenté.

 

Ce vendredi, pour clore l’année scolaire et leur cursus de CAP au sein de la section Serrurerie-Métallerie du lycée professionnel de Blanzy, les élèves de terminale SM sont allés visiter le Musée de la Résistance en Morvan à Saint-Brisson dans la Nièvre avant dans se rendre en forêt pour « toucher » au plus près la vie quotidienne des quelques 1200 maquisards qui ont tenu cette place forte de la Résistance bourguignonne lors de la Seconde Guerre mondiale.

 

Organisée par leur professeur d’atelier M. Grégulski et leur professeur d’Histoire-Géographie M. Akchiche avec la présence de Yolande Bory, Assistante d’Elève en Situation de Handicap, cette sortie pédagogique a permis aux élèves qui avaient déjà participé au cours de l’année au concours « Lettre d’un Maquisard en Morvan » organisé par le Musée de Saint-Brisson, de découvrir avec des documents d’archives et des objets d’époque, la réalité de la vie quotidienne d’un « combattant de l’ombre » de la période sombre de la Seconde Guerre mondiale.

 

Menée et expliquée par une guide-conférencière, la visite matinale du Musée a été l’occasion pour les élèves de se remémorer la situation de la France (et plus précisément du Morvan) pendant la période du Gouvernement de Vichy où la République française n’existait plus et avait laissé place au pouvoir du maréchal Pétain. Une France où les libertés n’étaient plus assurées et où de nombreuses personnes étaient menacées du fait de leur appartenance religieuse ou de leur engagement politique et militant.

 

Dans le Morvan où les exactions allemandes et les privations de l’Etat français étaient difficilement acceptées, différents réseaux de Résistance ont vu le jour et c’est sur les traces du « Maquis Bernard » que ce sont rendus les élèves l’après-midi. Une balade en forêt d’une trentaine de minutes -éprouvante pour certains- a mené les élèves au coeur du maquis où ils ont découvert la cuisine du camp, le centre d’entraînement, l’hôpital de campagne et aussi le cimetière franco-britannique où repose les « martyrs » du Maquis.

 

Une plongée au coeur de l’Histoire et un Devoir de Mémoire nécessaire pour perpétuer le sacrifice et le don de soi de centaines d’anonymes qui n’avaient que la France et la Liberté comme seuls motifs d’espoir pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer