Autres journaux :



mercredi 21 septembre 2022 à 06:18

Blanzy : Ceux que l’on ne regardait plus

Un documentaire sur les gilets jaunes du bassin minier



 



 

 

Ce mardi soir, le musée de la mine a accueilli la diffusion en avant-première du documentaire « Ceux que l’on ne regardait plus ». Celui-ci sera diffusé sur France 3 dès jeudi soir.

C’est une cinquantaine de personnes qui avait été invité au Musée de la mine pour profiter de la diffusion du documentaire « Ceux que l’on ne regardait plus », réalisé par Sofian Aissaoui et à l’image, le journaliste-reporter d’images Benjamin Bonte.

 

Le duo a rencontré pendant plusieurs mois des gilets jaunes du bassin minier, aussi Michel dans son bar.

Le réalisateur explique : « On trouvait qu’il y avait beaucoup de colère en 2019. On se demandait comment cette colère allait se traduire dans les urnes. Aujourd’hui tous sont plutôt perdus. » Parmi les protagonistes, on rencontre Nina qui vit une vraie désillusion au niveau de la politique. Michel quant à lui a toujours cru à la valeur du travail.

 

Le documentaire suit les protagonistes jusqu’à la fin de l’élection présidentielle et leurs questionnements quant aux choix du candidat.

Parmi les acteurs du documentaire, on retrouve essentiellement des habitants du bassin minier héritiers de l’histoire de la région. Nina est ainsi une ancienne femme de mineur.

 

Un tournage réalisé dans le bassin minier

 

C’est dans le bassin minier entre l’ancien camp des gilets jaunes du Magny et Montceau-les-Mines que le tournage du documentaire a eu lieu entre le 17 novembre 2021 et le 24 avril 2022.

 

Pour le réalisateur, il était important de pouvoir comprendre le point de vue des personnes (les facteurs sociaux, économiques etc.) qu’il s’agisse d’un engagement politique pour les uns ou d’autres raisons pour les autres.

Le constat est clair, les gilets jaunes sont très hétéroclites. « C’est plus complexe que ce qui a été montré dans les médias. Ils ont essayé de se solidariser et sont finalement partis dans tous les sens » a expliqué le réalisateur du documentaire.

 

Ce mardi soir, ce sont les protagonistes, les habitués du bar de Michel, ses amis, qui étaient invités à la diffusion.

 

Le film propose de prendre de la hauteur sur le mouvement : comprendre comment un tel mouvement peut persister, évoluer.

 

Le réalisateur se rappelle : « Au moment des gilets jaunes, je travaillais à France 3 Dijon. J’étais impressionné par les assemblées structurées et aussi le décalage entre ce qui était présenté dans les médias et ce qu’on constatait sur le terrain. »

 

Ce mardi soir, devant la salle de projection du musée de la mine, le duo à l’origine du documentaire s’est remémoré de belles rencontres, avant de laisser la place aux protagonistes du film.

 

Diffusion jeudi soir à 22h50 sur France 3 dans le programme « La France du vrai ». Et disponible en replay dès vendredi matin pendant 30 jours. Taper la France du vrai dans le moteur de recherche.

 

EM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer