Autres journaux



samedi 23 mars 2024 à 02:36

Ferme prison : projet contesté de Ciry le noble

L’inquiètude ne peut remplacer le besoin naturel de savoir



 

En 2019, Patrice Sarrazin, le président des Fruits de la terre, annonçait qu’il ne renonçait au projet de ferme prison à Montmort. Cette fois là il n’avait rien signé avec la propriétaire de Montmort.  A l’époque les habitants lui avaient  déjà reproché un manque de transparence. Il souhaitait  changer de méthode « en se rapprochant des mairies intéressées pour travailler avec elles ».

Il ne semble pas que dans le cas présent l’approche pro active ait porté ses fruits face au refus catégorique du Maire, Alain Robert, et que franchissant une étape l’association a déjà signé avec la propriétaire. Certains diraient que l’on a mis la charrue avant les bœufs : volontairement ?

Nous retrouvons le manque de transparence dans ce dossier, mais ne connaissant ni les tenants ni les aboutissants il est très difficile de se faire une opinion certaine.

Il est normal que ce genre de projet provoque de l’inquiètude chez les habitants, surtout les riverains en l’absence de pédagogie et d’association de la population. Si l’on parle d’un futur équipement pénitentiaire alternatif on se doit d’expliquer en quoi consiste son but, son fonctionnement, les garanties sécuritaires qui l’accompagnent. Dans le cas présent le flou est le plus complet.

Or des fermes prisons il en existe plusieurs en France depuis quelques années. Emmaüs est impliqué par des associations rattachées dans tous ces équipements spécifiques. Pour le moment aucune catastrophe n’a été enregistrée nulle part.

On peut citer à titre d’exemple  la ferme de Moyembrie, notamment à Saint-Gildas-des-Bois (près de Nantes), à Tarnos (Landes) et à Lusignan (Vienne), la Ferme Emmaüs Maisoncelle, près de Poitiers (Vienne). Les fruits de la terre ne sont pas les seuls porteurs de projet dans la mosqïque Emmaüs, nous trouvons aussi l’association « À l’air libre », Le lecteur trouvera des liens pour se documenter.

La grande majorité des prisonniers inclus dans dispositifs alternatifs sont des hommes, mais le mouvement actuel privilégie les détenues en fin de peine. Les structures semblent n’accueillir que 10 à 12 personnes toujours sous main de justice. L’Etat confronté à une surpopulation carcérale qui fait régulièrement condamner la France, entend trouver des solutions alternatives à l’enfermement et mettre l’accent sur un domaine qui pèche encore dans le système carcéral, la préparation à la libération, l’autonomisation des sortants et leur intégration professionnelle et sociale. C’est aussi un moyen de lutter contre la récidive assez efficace car dans la pénitentiaire normale on compte un taux de récidive de 63 %  dans les cinq ans contre 34 % parmi la population pénitentiaire ayant bénéficié  de mesures de  travail d’intérêt général, dont les fermes prisons font partie.

Aucun système n’est parfait, encore moins infaillible, celui là pas plus que les autres, mais il peut permettre de faire évoluer à la fois les pratiques et à les mentalités.

Mais une fois encore ce genre de projet doit être clair, transparent, expliqué avec la pédagogie nécessaire mais aussi partagé avec les populations des lieux où l’on veut l’implanter. Ce n’est pas le cas actuellement à Ciry le noble et donc la tension monte.

Nous avons adressé à l’association « les fruits de la terre » un questionnement sur les buts, le fonctionnement, les publics visés et les moyens mis en œuvre, nous attendons sa réponse.

En attendant le collectif de citoyens cirysois s’efforce se faire entendre par tous les moyens

 

Gilles Desnoix

 

https://reporterre.net/Dans-les-Landes-une-prison-ferme-pour-alleger-la-peine

https://oip.org/analyse/une-ferme-de-reinsertion-dediee-aux-femmes/

https://emmaus-france.org/accueil-de-personnes-detenues-chez-emmaus-les-fermes-essaiment/

https://www.agribourgogne.fr/articles/20/07/2023/Permettre-a-des-detenus-de-preparer-leur-reinsertion-en-travaillant-dans-l-agriculture-91301/

 

lesfruitsdelaterrefrance@gmail.com

lesfruitsdelaterre71@gmail.com

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Ferme prison : projet contesté de Ciry le noble”

  1. marius dit :

    Bon courage !!!!!!!!