Autres journaux :



dimanche 14 mars 2021 à 05:39

Catherine Barboiron, Présidente de l’association Préserver Mont Saint Vincent et ses alentours

  Pour dire non à l'enfouissement d'amiante dans la carrière de Bourgueil



 



 

 

Ce samedi en début d’après-midi, c’est une trentaine de personnes contre le projet d’enfouissement d’amiante à Mont Saint Vincent qui se sont réunies non pas au Théâtre des Verdures mais à la salle polyvalente de Collonge-en-Charolais.

Nadine Therville et Joël Jouve, les deux animateurs de l’après-midi ont chaleureusement remercié Josette Lagrange, maire de la commune pour son secours face aux intempéries qui menaçaient d’annulation l’événement.

En effet, elle a jugé l’importance du rassemblement et a ainsi mis à disposition un local.

 

Nadine Therville et Joël Jouve ont rappelé l’objectif principal de la réunion, à savoir, la mise en place d’une association loi 1901, solution retenue lors d’une précédente réunion afin de permettre aux opposants du projet d’enfouissement d’amiante de structurer leur mouvement et de parler d’une seule voix en direction des différents acteurs à rencontrer.

 

La réunion qui a débuté à 14h pour s’achever un peu après 17h a été animée par des débats passionnés, où chacun a pu exprimer ses idées, tout en restant respectueux les uns envers les autres.

 

L’objectif commun des personnes réunies au sein de l’association créée est de dire NON à l’enfouissement de l’amiante sur le site des carrières de Bourgueil.

Et le nom retenu est : Préserver Mont Saint Vincent et ses alentours. L’association s’autorise aussi à veiller aux ressources en eau et autres enjeux environnementaux de ce territoire.

 

Un vote pour décider du mode de fonctionnement de l’association

 

Dans l’après-midi, les personnes présentes ont procédé à un vote afin de décider quel serait le mode de fonctionnement de l’association : collégiale ou classique. Et c’est d’une voix que le choix a été réalisé en faveur d’un fonctionnement classique d’une association.

 

A la suite de ce vote, un bureau a ainsi été constitué pour administrer l’association :

  • Catherine Barboiron a été élue Présidente.
  • Martine Moreau est la secrétaire de l’association, assistée de Jean-Michel Raoul, secrétaire adjoint.
  • Jean Ballandras est le trésorier, secondé de Patrick Charollais, trésorier adjoint.
  • Pierre Bertrand est vice-président.
  • Pierre Richard est à l’image.
  • Sophie Marionnet est aussi au bureau de l’association.

 

Plusieurs actions devraient être mises en place par l’association ainsi constituée dont :

  • une pétition déjà en cours de rédaction qui sera certes contre le projet actuel d’enfouissement de l’amiante sur le site des carrières de Bourgueil et aussi l’occasion de faire des propositions constructives pour la vie du site ;
  • une action sera réalisée auprès de tous les élus du conseil municipal de Mont Saint Vincent d’ici la fin du mois.

 

Une présidente qui souhaite maintenir une qualité de son cadre de vie

 

Catherine Barboiron est donc la Présidente de l’association qui regroupe les opposants au projet du centre d’enfouissement d’amiante sur la commune de Mont Saint Vincent. Arrivée depuis quelques mois seulement sur la commune, elle trouve le projet « révoltant ». Avant de venir s’installer de ce havre de paix et de verdure, elle habitait avec son mari dans l’Ain. « On a pris notre retraite et on cherchait une maison dans un environnement sain. La région nous a plu. On est au milieu de la verdure, d’un environnement sain. Et donc ce projet ne nous convient pas. Il ne coïncide pas avec nos objectifs de vie. Jusqu’à présent, la région nous semble à l’écart de toute pollution et d’un problème de gestion du confinement. Ce sont des raisons objectives qui nous poussent à nous opposer au projet d’enfouissement d’amiante. Il faut que des personnes se présentent en face de cela ».

 

Le nouveau mouvement à présent structuré au sein de l’association Préserver Mont Saint Vincent et ses alentours, est donc plus que motivé. Il est déterminé à faire barrage dans les mois à venir au projet d’enfouissement d’amiante.

 

Les projets mois seront donc particulièrement cruciaux et déterminants pour l’avenir de l’environnement du Mont Saint Vincent.

 

EM

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Catherine Barboiron, Présidente de l’association Préserver Mont Saint Vincent et ses alentours”

  1. gilbert71 dit :

    la premiere des choses c’est au conseil municipal de mont st vincent d’organiser le referendum maintenant pour savoir se que la population veut et inciter des decisions de la Prefecture d’agir suivant le resultat du vote