Autres journaux :



mardi 16 juillet 2019 à 05:27

Crop circle à Pouilloux : qui sont ces passionnés de ces formes géométriques ?

Rencontre avec l’un d’entre eux



 



 

Depuis son découverte le 30 juin dernier dans le champ de blé d’un agriculteur de Pouilloux, le crop circle qui y est apparu ne cesse de faire parler. Les passionnés de ces phénomènes échangent photographies et remarques.

Et certains viennent des 4 coins de la France pour étudier le phénomène.

 

Mais pourquoi donc ces phénomènes intéressent-ils ? S’agit-il de supercherie ? Dans quel but ?

 

Éléments de réponses avec l’un des premiers qui a mené l’enquête sur place, un creusotin passionné par ce phénomène, Sylvain Matisse.

 

C’est la voix d’un passionné qui raconte comment il s’est retrouvé sur place, d’abord à décoller pour voir d’en haut le crop circle, puis plus tard le découvrir de l’intérieur pour poursuivre ses investigations.

 

Son témoignage complet est relaté sur le site internet de sa compagne Emmanuelle (https://area51blog.wordpress.com/).

 

Un crop circle en Saône-et-Loire, mais pas le premier !

 

 

« Il n’y a pas de hasard disent certaines personnes . Remontons le temps quelques jours en arrière, de  4 ou 5 jours environ.

 

 

Alors que j’étais au volant de ma voiture en voyant les champs en bordure de route lors d’un trajet, je me disais que mon département possède pas mal de prairies et de champs et que la campagne est à portée, toute proche. Peut-être qu’un jour peut-être il pourrait y avoir dans l’un d’entre eux un dessin de culture ? Mais je chassai cette idée de mes pensées car la plupart de ces œuvres nous les trouvons au Royaume-Uni principalement, et en France l’Alsace a déjà eu ce privilège, même si les crop circle ont été recensés au moins dans 80 pays. En Saône-et-Loire il y a eu cependant un précédent à Verdun sur le Doubs, alors je ne pensais pas être le témoin de ce genre de chose un jour à quelques kilomètres de chez moi, loin de là. » raconte Sylvain.

 

Et il poursuit son témoignage avec le rôle primordial de celui qui a découvert le crop circle en premier au cours d’un vol – Olivier Morlet – alors qu’il pilotait son propre avion.

Le pilote a alors l’idée de partager sa découverte sur le mur Facebook d’un groupe ufologique « OVNI en FRANCE. la vérité. », cette découverte étrange.

 

C’est un ami de Sylvain Matisse qui l’informera de cette découverte à quelques kilomètres seulement de chez lui. Tout s’emballe alors pour Sylvain qui va profiter de ses jours de récupération pour aller voir peut-être pour la seule occasion de sa vie un crop circle en réel.

 

Et surtout pour mener l’enquête pour voir s’il s’agit d’un authentique crop circle.

Il n’est d’ailleurs pas le seul à se rendre rapidement sur place, car les passionnés sont informés rapidement via un réseau très dense.

 

Poursuivant son enquête pendant plusieurs jours, son objectif est de collecter le plus d’informations possibles sur le phénomène pour éliminer ou en tout cas réduire les hypothèses quant à sa réalisation.

 

Il écrit ainsi dans un autre article sur le site de sa  compagne. Il rapporte des faits, des constats objectifs. Il refuse de partir tout de suite dans des histoires ou des hypothèses trop faciles de bonhommes venus de l’espace.

 

Il écrit ainsi tel un rapport d’un enquêteur : « Au sol nous avons remarqué :

 

 

 1)-terre sèche et craquelée par la chaleur, normal vu les températures caniculaires cette semaine.

2)- hors du crop à l’ombre, le blé est encore un peu vert, bien « cramé » dans le crop.

3) – les tiges pour la plupart ne sont pas cassées

4) – un tracé précis a été fait à partir des petits motifs allant jusqu’aux plus gros

5) – Nous voyons clairement la courbe des plis dans un sens puis d’un cercle à l’autre dans un autre sens ce qui veut dire que 2 personnes ont bien pu réaliser le même motif mais placés parallèlement l’une à l’autre.

6) -Les tiges sont comme tressées en paquet liées entre elles pour la plupart, ce qui intrigue vraiment si ceci a été conçu avec des planches et des cordes

7) -L’accès sans l’aide de l’agriculteur ou quelqu’un qui vous ouvre est vraiment difficile si vous entrez à vide, mes jambes en ont des stigmates (coupures et boutons dus aux ronces, chardons, orties etc), alors avec du matos je pose la question comment ont-ils pénétré dans ce champ sans aide intérieure ? 

8) – Pas d’anomalie magnétique, pas de traces de poudre quelconque ou de produit ou de graisse (je pense aux traces mécaniques d’une fuite de tracteur ou autre par exemple ) ».

 

 

Et de poursuivre : « Je doute , je ne dis pas que c’est impossible, nuance!  que ceci ait pu être réalisé de façon rudimentaire et conventionnelle. Si tel est le cas, quelle performance ! Ensuite, si ce n’est pas de manière basique que ce crop a été réalisé alors avec quels moyens, quelle technologie ? Et dans quel but s’il en est un ? Je vais tenter d’obtenir d’autres informations. »

 

 

Contacté par téléphone, Sylvain Matisse n’en revient toujours pas de ce qu’il a vécu. Non seulement il a survolé un crop circle, mais il a surtout pénétré au sein même du crop circle.

 

Tout comme Umberto Molinaro, l’un des spécialistes des phénomènes, il a souhaité débuter son enquête, mais nous a concédé qu’il ne possédait pas tous les outils de celui-ci : outils de mesures techniques, et des outils moins conventionnels de radiesthésie.

 

Néanmoins ses premières constatations soulèvent beaucoup de questions sur l’origine du phénomène et sur les crop circle plus particulièrement.

 

Questions auxquelles il a bien voulu répondre.

 

Passionné, oui ! Prudent également

 

Montceau-News : Qui sont les personnes passionnées par les crop-circle ?

 

Sylvain Matisse : Les gens du paranormal, les ufologues, les chercheurs indépendants comme ma compagne et moi et les curieux ceux qui aiment l’art et aussi celles et ceux qui aiment se moquer des interprétations dites fantaisistes

 

MN : Pourquoi une telle passion pour ces phénomènes ?

 

SM : Tout ce qui est intriguant mérite une étude poussée que ceci mène à du banal et du concret ou non.

 

MN : Il existe visiblement deux théories quant à la réalisation des crops. Une théorie est liée à l’intervention humaine. Une autre est souvent jugée plus fantaisiste et s’appuie sur le rôle d’autres êtres non humains. Mais quel est le rôle des crops ?

 

SM : Les crops ont -ils un rôle, un but ? Peut-être. Si on penche pour la partie art de l’humain ceci peut être une façon de s’exprimer, de s’amuser tout simplement, pour faire le buzz comme on dit ou bien pour piéger les gens crédules. Si l’option est de nature exogène alors nous pouvons penser que ceci peut avoir un message de nature écologique pour la sauvegarde de notre planète ou bien ce serait des repères par des visiteurs interplanétaires qui laisseraient ce genre de traces afin de se repérer sous forme de code. Mais ceci ne sont que de pures théories parmi d’autres.

 

MN : Comment les sites « d’implantation » des crops semblent-ils être choisis ?

 

SM : Je pense que c’est aléatoire mais peut-être cela suit une logique mathématique (lignes d’or) comme pour les sites mégalithiques. Car ceci a commencé à sérieusement se développer au Royaume-Uni. Et depuis ce sont des milliers de crop qui ont été recensés dans environ 80 pays. En France cette année semble un record.

 

MN : Des points communs entre les sites ?

 

SM : Oui, ils sont exécutés pour être vus du ciel et souvent sans que ceux qui les exécutent soient repérés. Par exemple le motif de Pouilloux sa position est subtile et ne laisse pas de place au hasard, quand j’entends ou je lis que c’est le vent ou l’orage qui réalise ceci ou des animaux je me dis que ces gens sont de mauvaises foi. La position de l’agroglyphe de Pouilloux se situe proche de l’aérodrome au seuil de la piste 27 située à l’Est. Et du ciel il est bien visible, ce qui n’est en revanche pas du tout le cas de la route. Puis l’accès au champ est en retrait des regards, un endroit idéal pour pénétrer dans le champ sans être repéré surtout de nuit, ça c’est un fait !

Je me suis amusé à un petit exercice :

27 pour les spécialistes en  numérologie (donne la suite suivante 2+7 = 9 , neuf est un multiple de 3, 3×9 donne 27. Le 33 est un chiffre de connexion si on décompose 33 cela donne deux 3 qui multipliés entre eux donnent 9 multiplié par 3 donne 27. Ma réflexion est la suivante. [Note de la rédaction : si on suit cette logique, le crop circle a été découvert le 30 juin 2019, 3+6+2+1+9 = 21, 2+1 = 3]. Qui que ce soit qui ait réalisé ce crop, ils ont vraiment un sens développé des suites mathématiques, de l’humour et doté d’une certaine imagination.

Ensuite certains présentent des anomalies, tiges pliées et non cassées, changement de la germination, changement physiologique, biologique. Et souvent les récoltes sont meilleures l’année suivante voire les autres années et surtout meilleures que l’endroit où il n’y pas eu de crop.

 

MN : Quels sont les points communs entre les crop circle dont les auteurs sont identifiés comme des humains ?

 

SM : Les crop réalisés par les humains n’ont pas d’anomalie de champ magnétique, biologiques, thermiques ou autres. Par contre les moins réussis présentent des tiges cassées et pas pliées et sont moins réussis. Mais attention ils sont de mieux en mieux et plus complexes aussi alors difficile de dire si tous les crops sont faits ou non par les humains. Je reste prudent sur l’interprétation.

 

MN : Et les autres dont on ne peut pas identifier clairement aujourd’hui la méthode ?

 

SM : Je ne suis pas dans le secret. Toutefois celle qui est avancée serait des cordes et des planches après qu’un gabarit ait été réalisé en amont sur papier (plan).

 

MN : Et pour lesquels persistent-ils des doutes quant à l’intervention humaine ?

 

SM : Impossible de répondre si nous ne savons pas identifier l’origine, une technologie à base de micro-ondes, ondes sonores, autre ? Nous spéculons pour l’ heure, en toute franchise. Déjà soyons certains de l’origine.

Je me permet de signaler que des spécialistes en France, j’en connais au moins 3 , qui sont Umberto Molinaro, Daniel Harran et Philippe Weber. Ces trois spécialistes font ou ont fait un travail technique remarquable même si leurs interprétations sont à prendre avec prudence et qu’ils peuvent se tromper, ce qui est humain. Deux réalisations posent problème car elles sont complexes d’une part et ceci exclut les Youtubeurs, les agriculteurs ou des amateurs dans le sens qu’il fallait des connaissances scientifiques,informatiques  et mathématiques assez poussées.

Chibolton en 2001 et Crabwood en 2002 tous les deux situés en Angleterre.

 

Il cite :

« Le motif de Chibolton réalisé en 2001 au pied de l’observatoire astronomique de Chibolton, formé de deux parties : la représentation d’un visage « humanoïde » d’une part, et un rectangle contenant une grille de points d’autre part, appelé message de Chibolton, du nom de l’observatoire, et l’autre apparu en 2002  à Crabwood, près de la ville de Winchester, dans la même région que le précédent. Il représentait aussi un visage mais de type différent (type alien), associé à un disque dans lequel était comme « imprimé » un message . On y voit en effet une série de « points » alignés sur une spirale, ce qui fait inévitablement penser à un disque compact contenant des informations imprimées sur une piste de lecture. (source Daniel Harran   Docteur  ès Maître de Conférences  en  Sciences physique Auteur de plusieurs livres sur le sujet ) ».

 

 

Chibolton, l’histoire :

 

L’homme a envoyé le message Arecibo le 16 Novembre 1974, dans l’espace, afin de recevoir une éventuelle réponse de potentielles civilisations extraterrestre. Le 16 Novembre 1976, un code digitalisé schématique a été diffusé grâce au radio télescope  d’Arecibo situé à Puerto Rico. Le pouvoir de diffusion du message est l’équivalent de 12 milliards de watt d’émission omnidirectionnel et aurait été pratiquement détectable partout dans notre Galaxie ! Mais le but était d’émettre dans le groupe d’étoiles M13 (M étant la 13e de l’alphabet), à 20,000 années lumière de notre planète Terre, presque sur le bord de la voie lactée ! Précisons que La vitesse de propagation des ondes radios est limitée, ce qui veut dire que l’ on aurait seulement eut une réponse dans 40,000 ans au mieux,  s’ils avaient à nous  répondre de la même manière que nous. Hors, le 17 Août 2001, 2 larges et incroyable crop circles ont été imprimés sur les champs de Chibolton pas loin de Wherwell, dans la région du Hampshire, au Royaume-Uni.

 

Concernant Crabwood, le 16 Août 2002, sur un champ à environ 5 miles (env. 8 km) de Chibolton une nouvelle formation représentant une silhouette d’alien “gris”, dans un rectangle, accompagnée d’un disque assimilable à un CD-ROM. La formation fait 110m sur 70 environ. Le décryptage du disque (blé debout = bit ‘1’ et blé couché = bit ‘0’) donne un message en anglais : Beware the bearers of FALSE gifts & their BROKEN PROMISES.Much PAIN but still time.BELIEVe.There is GOOD up there. We oppose DECEPTION. Conduit CLOSING.  ( SOURCE :apprendre-en-ligne.net)

 

[note de la rédaction, ce message pourrait être traduit ainsi : «  Méfiez-vous des porteurs de faux cadeaux et des promesses non tenues. Beaucoup de souffrance mais il est encore temps. Croyez. Il y a du bon là-haut. Nous nous opposons à la tromperie. Fermeture ».

 

Les incidences des crop circle sur les champs

 

MN : Quels incidences ont-ils pour le terrain ? Pour les récoltes ? A-t-on pu observer des changements pour les récoltes dans des champs qui ont des crop circle ?

 

SM : Comme je l’ai mentionné plus tôt il y a des changements notables. Quelquefois des animaux sont victimes comme cuits sur place. Des mouches, des hérissons on été trouvés comme vitrifiés en exagérant à peine.

 

MN : Les trouve-t-on uniquement dans des champs de blé ?

 

SM : Non, Colza, mais, orge, froment et il y a plus rarement des cercles dans la neige ou la glace, la terre.

Pour conclure, je dirai simplement que les crops méritent une sérieuse enquête avec des prélèvements d’échantillons qui devrait être examinés en laboratoire par des professionnels bien sûr et l’année suivante aussi afin de voir s’il y a eu des changements qu’ils soient positifs ou négatifs pour le terrain, la récolte, l’environnement. Tout envisager, ne rien croire surtout pas aux idées préconçues et toutes faites. Et ceci vaut aussi bien pour les croyants aux thèses dites paranormales qu’aux cartésiens. C’est ma façon de fonctionner, être objectif, s’occuper des faits vérifiables.

Dans le monde, je me répète, des personnes se sont davantage spécialisées dans ces phénomènes. Umberto Molinaro est l’un d’entre eux. Ses travaux de base sont souvent reconnus pour le sérieux de leurs investigations et les outils employés pour vérifier l’origine des crops circles, une origine parfois difficile donc à définir avec certitude. Je ne suis pas un spécialiste même si j’ai une certaine base, mais je ne suis pas un néophyte pour autant.

Je laisse les gens faire leur recherches, attention c’est du travail mais à partir de là ils vont rapidement se rendre compte que l’affaire des crop circle est bien plus complexe que celle-ci ne le paraît au départ. Tout envisager mais ne rien croire c’est la devise des ufologues.

Pour ma part je suis auteur et chercheur sur les observations aquatiques non identifiées OANI dont mon premier ouvrage est sorti en janvier 2016 (intitulé OANI/OVNI, Enquête, méthode réflexion aux éditions SAINT  MARTIN – ISBN 978-2-916766-78-2) et le second tome arrive bientôt. Il a été préfacé par Nick Pope qui a travaillé au sein du ministère de la défense britannique au département des OVNIS qui a été dissou depuis.

 

Merci à toi Émilie et à Montceau News d’avoir permis de m’exprimer en toute objectivité sur ce sujet intéressant. »

 

Alors ce crop circle de Pouilloux constitue-t-il un simple message esthétique et artistique ? Ou bien s’agit-il d’autre chose ?

 

Les passionnés pourront peut-être donner davantage de réponses dans les semaines ou mois à venir.

 

Et pour en savoir un peu plus sur le sujet, voir la vidéo réalisée par Sylvain Matisse, sa compagne Emmanuelle et la fille de celle-ci ici : https://www.youtube.com/watch?v=E4is9tQVT-s

 

Remercions enfin Sylvain Matisse pour le partage de ses photographies.

 

EM

crédit photos Matisse sylvain © juillet 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Crop circle à Pouilloux : qui sont ces passionnés de ces formes géométriques ?”

  1. […] Crop circle à Pouilloux : qui sont ces passionnés de ces formes géométriques ? […]