Autres journaux



mercredi 24 avril 2024 à 06:11

Chaque mercredi, prenez de la hauteur avec l’Aéro-Club du Bassin Minier

  Venez découvrir l’ULM !  



 

Prendre de la hauteur, c’est bien mais il n’y a pas que l’avion.

En effet, à l’ACBM il y a une section ULM qui ne demande qu’à être connue.

Depuis plusieurs années, l’ULM, ultra-léger-motorisé a bien évolué.

Il suffit de voir sur la piste, les appareils profilés, sophistiqués, haut de gamme, qui bousculent les idées reçues.

 

Pour piloter un ULM, que faut-il faire ? Que faut-il savoir ?

Le plus simple est de s’adresser directement à l’instructeur ULM de l’association, Serge Monchanin, également pilote Avion et qualifié Voltige.

 

Il a débuté le pilotage avion en 1986 et l’ULM en 1998. Il est devenu instructeur en 2011. Il totalise 1000 heures de vol en avion et 1850 en ULM. « Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours rêvé de voler ».

Depuis 38 ans, il a toujours le même plaisir à voler plusieurs fois par semaine avec l’envie de partager sa passion avec le plus grand nombre.

 

Première chose, c’est quoi un ULM ?

Il existe 6 classes d’ULM du paramoteur à l’hélicoptère ultra léger.

Pour l’AEBM, on s’attache à  l’ULM de classe 3, dite « multiaxes », c’est à dire un ultra-léger-motorisé, couramment appelé ULM, un aéronef ultraléger, muni d’un moteur et dont les conditions de navigabilité spécifiques sont simplifiées par rapport à la certification d’un avion léger et soumis à une licence de pilotage plus simple que la licence de pilote privé.

Les ULM sont autorisés à décoller et atterrir hors des aérodromes.

 

Ils répondent aux conditions techniques suivantes :

→ la puissance maximale est inférieure ou égale à 65 kW pour un monoplace et à 80 kW pour un biplace ;

→ la masse maximale est inférieure ou égale à 330 kg pour les monoplaces et 500 kg pour les biplaces, ces masses peuvent être augmentées de 5 % dans le cas où l’ULM est équipé d’un parachute de secours, ou de 9 % dans le cas d’un ULM à flotteurs. Le parachute et son installation répondent à des conditions techniques fixées par le ministère chargé de l’aviation civile.

→ la vitesse constante minimale de vol en configuration d’atterrissage ne dépasse pas 70 km/h en vitesse conventionnelle.

Apprendre à Piloter un ULM

Depuis 2013, l’ACBM a fait l’acquisition d’un ULM Super Guépard, ce qui permet à tous les amateurs d’Ultra Légers Motorisés d’assouvir leur passion.

N’hésitez pas à contacter l’Aéroclub et son instructeur Serge Monchanin, pour un vol découverte, et pourquoi pas passer votre brevet de Pilote ULM !

À l’ACBM, une dizaine de pilotes s’adonnent au vol en ULM. Certains ont même acheter leur propre machine.

Comme pour conduire une voiture, pour piloter un ULM il faut obtenir un permis, qu’on appelle le brevet qui est acquis définitivement. Ce brevet est accessible aux personnes en situation de handicap.

Pour obtenir le brevet et la licence de pilote d’ULM, le candidat doit remplir les conditions suivantes :

→ être âgé de 15 ans révolus

→ avoir satisfait à un examen au sol (QCM – 40 questions) commun aux 6 classes, et un questionnaire spécifique à la classe pratiquée.

→ avoir ensuite reçu une autorisation de vol seul à bord par un instructeur habilité

 

Comme tous les engins volants, un ULM est soumis aux règles de circulation aérienne. Ces règles sont appelées règles de l’air. Ils sont de plus limités au mode dit de vol à vue : vol durant le jour aéronautique, en dehors des nuages, avec une visibilité minimale et la vue du sol.

 

L’aviation sportive et de loisir est avant tout destinée au vol plaisir. Mais le vol, sous toutes ses formes comporte des risques : des risques maîtrisés, assumés qui sont le pivot des formations, de l’expérience, de chacun des vols.

Les statistiques montrent que l’ULM n’est pas une activité plus dangereuse que les autres pratiques, les causes d’accident sont les mêmes qu’en aviation certifiée.

L’ULM n’est pas en cause, la réglementation non plus, c’est bien l’erreur humaine qui prédomine.

 

 

La devise de l’instructeur : « ne pas oublier de se faire plaisir »

https://www.aeroclub-montceau-creusot.fr/

 

J.L Pradines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






Le commentaires sont fermés.