Autres journaux



mercredi 10 juillet 2024 à 04:04

Chaque mercredi, prenez de la hauteur avec l’Aéro-Club du Bassin Minier

 S'il vous plaît... dessine-moi un moteur !



 

Un futur Petit Prince des airs ? Sans aucun doute. Un passionné ? Totalement. Un mécano pilote ? Absolument.

Kevin Bodin, 18 ans, également barman diplomé ayant passé son BIA en 2019 est pour l’instant le mécano qui murmure aux pistons des moteurs d’aéronefs.

Ça lui plait les travaux manuels, ça l’éclate de farfouiller dans les moteurs pour que ça tourne rond, ça compte énormément pour lui de veiller à la sécurité des pilotes en l’air.

Lycéen préparant le CAP Hôtelerie il ne s’y est pas vu du tout, alors à gauche toute il est étudiant en mécanique générale option système ensemble hors Electricité. Puis il prépare un bac pro d’avionique en alternance au Lycée Astier de Paray le Monial.

La passion du plus lourd que l’air est toujours là et l’aiguillonne « la vie n’est pas possible sinon » affirme-t-il gravement. Il prépare la licence de pilote privé, lorsque nous l’avons rencontré en Fevrier il en était au trois quart de la formation théorique, il lui restait 15 à 20 heures de manche pour passer la PPL. En attendant il est aide mécano sur le tarmac, il entretient les zincs, il bichonne les moulins.

Son rêve ? Devenir pilot de ligne, il y a encore un long chemin, mais c’est un projet de vie et Kevin entend bien arriver aux buts qu’il se fixe. Là il en a encore pour minimum 5 ans. Sinon il a un plan B, au cas où, Mécano sur gros coucous, sur du gros porteur.

Mais pas question de plan C. D’abord le plan A, celui qui lui débloquera un monde nouveau, qui fera coincider aspiration, passion et élévation.

Kevin Bodin a les rêves qui lui font pétiller les yeux. A l’ACBM c’est comme ça que les passions éclosent, se développent et permettent aux jeunes de prendre leur envol. Peut être que dans quelques années, en étant bien assis dans un Airbus, nous entendrons la phrase sacramentelle « Mesdames, Messieurs, je suis Kevin Bodin, votre commandant de bord ».

S’il rêve pourquoi ne pas en faire autant ?

 

Gilles Desnoix

 

 

20

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer