Autres journaux



mardi 30 janvier 2024 à 05:02

Saint-Vallier

Réunion publique « Zones d'accélération des énergies renouvelables (ZAER) »



 

La ville de Saint-Vallier a organisé une réunion publique sur les ZAER, ce lundi 29 janvier à 18h 00 au centre René Rousseau qui a rassemblé 35 personnes dont une huitaine d’élus, pour être en accord avec l’obligation réglementaire de la loi qui impose de consulter la population sur le sujet des zones d’accélération des énergies renouvelables.

Les communes doivent désormais définir, après concertation avec les administrés, des zones d’accélération, où elles souhaitent prioritairement voir des projets d’énergies renouvelables s’implanter (photovoltaïque, solaire, thermique, géothermie, biogaz, …).

Cette réunion est organisée pour présenter les grandes lignes de la loi et les options que la ville pourrait avoir en matière d’implantation de ses énergies.

 

Le Maire Alain Philibert a ouvert la réunion et s’est félicité de la participation des valloiriens.

 

Puis, Françoise Lussiaud, adjointe déléguée au Patrimoine et à la Transition écologique et Christophe Dumont, 1er adjoint ont exposé l’objet, la procédure et les différents contextes dans lesquels se situe cette démarche.

 

Le contexte international,

être en phase avec les objectifs de la COP 21, de la COP 28 qui marque la fin des énergies fossiles  reconnaît le nucléaire comme solution à la décarbonation.

Le contexte national,

l’élue rappelle les différentes lois : en 2015,  la loi de transition énergétique pour la croissance verte, en 2019 la loi  relative à l’Énergie et au Climat, en 2021, la loi climat et résilience, et en 2023, la loi APER.

En 2021, la loi a fixé les engagements de l’État : le développement de la vente en vrac représentant 20 % des surfaces de vente, interdiction des voitures anciennes, un menu végétarien par semaine dans la restauration collective, interdiction de louer les logements passoire énergétique, …

 

Des enjeux majeurs et primordiaux vont se jouer dans les années à venir :

des enjeux environnementaux : se préparer et s’adapter au dérèglement climatique, prise de conscience, baisse des ressources en eau, développer la production d’énergie renouvelable.

→ des enjeux politiques : réduire notre dépendance énergétique et sécuriser les approvisionnements

→ des enjeux économiques et sociaux : la hausse des factures énergétiques va accentuer la précarité de nos concitoyens. Modifier nos modes de vie. Le problème à terme d’une fracture sociale.

 

Au niveau de la région, le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet) est un outil régional qui dresse le futur de la région Bourgogne-Franche-Comté, à l’horizon 2050. L’objectif est de se concentrer sur la transition écologique et numérique,  de renforcer la lutte contre le réchauffement climatique et de réduire l’artificialisation des sols.

L’objectif est de baisser de 54 % la consommation par rapport à 2012.

En 2050, la région devra produire 77 % d’énergie renouvelable et stopper l’artificialisation des sols.

 

Au niveau de la CCM, le plan climat-air-énergie territorial (PCAET) est un outil de planification, à la fois stratégique et opérationnel, qui permet aux collectivités d’aborder l’ensemble de la problématique air-énergie-climat sur leur territoire.

 

Les ZAER, des zones à définir par filières…

Les « zones d’accélération des énergies renouvelables » correspondent à des zones jugées préférentielles et prioritaires par les communes pour le développement des énergies renouvelables, afin de répondre aux objectifs fixés par la programmation pluriannuelle de l’énergie. Elles sont définies à l’article 15 de la loi d’accélération de la production d’énergies renouvelables de mars 2023.

 

Un travail a été conduit avec la CCM et a abouti à deux sites sur la commune pour de l’installation de panneaux photovoltaïques au sol :

→ rue Roger Chapuis, : peu probable selon les élus, lieu entouré d’habitations à proximité.

→ terrain privé, aux Bois Francs, les berdoulés.

 

La commune a identifié 10 zones et 5 filières :

-le solaire photovoltaïque : sur l’ensemble de la commune

-le solaire thermique : totalité de la commune

-géothermie de surface : toute la commune

-hydroélectricité : moulin de Galuzot

-Bois – Biomasse : plusieurs quartiers ciblés pour développer un réseau de chaleur

   *Croix Racot rue Anatole France

   *Bois Francs

  * le Bourg – les Goujons

  * les Gautherets

  * l’Ecuyer

  * les Bois Perrauds

 

L’éolien et la géothermie profonde ont été écartés.

 

La parole est donnée à la salle pour des échanges et des questions.

 

→ La ville a-t-elle prévu l’installation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments existants ?

« Sur l’existant, rien n’est prévu », répond le Maire, « mais sur les constructions nouvelles, on fera. »

→ est-il prévu une traduction locale pour des aides aux particuliers ?

« Ce n’est pas de notre compétences », indique le Maire, « le département peut apporter des aides du type ANAH ».

 

→ Un habitant raconte comment il s’est fait arnaquer par une entreprise de pose de panneaux photovoltaïques.

Ne serait-il pas possible d’avoir un guichet unique sur la CCM par exemple pour aider et guider les habitants.

→ Y-a-t-il eu des démarchages au niveau de la mairie concernant de l’éolien ?

Pas à ce jour.

 

J.L Pradines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer