Autres journaux :



mardi 25 juin 2019 à 08:19

Sanvignes : Résidence Louis Veillaud-Papillons Blancs

Après deux ans de cohabitation, la séparation a été difficile…





Il y a deux ans, 21 jeunes adultes, issus des Papillons Blancs d’Entre Saône-et-Loire, déménageaient à la résidence Louis Veillaud, leur Foyer de la rue de la Prise d’Eau devant impérativement être rénové et surtout désamianté (Le désamiantage a coûté 300 000 euros).

 

Le maire Jean-Claude Lagrange ayant donné son accord pour accueillir ces personnes en mai 2017, ils devaient y rester environ 18 mois. Or, les travaux avaient pris du retard et finalement, les pensionnaires ont été hébergés deux ans.

 

La semaine dernière, les déménagements battaient leur plein puisque le Foyer est maintenant opérationnel.

 

Et en ce lundi soir, c’est à la résidence Veillaud qu’a été organisé un pot de départ des Papillons Blancs.

 

Sur place, le maire Jean-Claude Lagrange et de nombreux élus sanvignards, Christine Métivier, directrice générale des Papillons Blancs (Montceau, Paray-le-Monial et Gueugnon), Jean-François Reniaud, président de l’association des Papillons Blancs d’entre Saône-et-Loire, et bien évidemment, l’équipe de la résidence.

 

Jean-Claude Lagrange, dans son discours, a récapitulé comment et pourquoi ces 21 personnes avaient intégré la résidence et il se dit prêt à les recevoir à nouveau.

 

Et si au départ, seniors et jeunes ont pris le temps de se connaitre et s’apprivoiser, avec une certaine appréhension des deux côtés, ce lundi, c’est l’émotion qui primait.

 

En effet, les résidents ont avoué que les jeunes allaient leur manquer et vice-versa. A tel point que les pensionnaires de Louis Veillaud, ont offert à chaque membre des Papillons Blancs, un cadeau. Et les Papillons blancs ont offert à la résidence une magnifique composition florale.

 

Le président Reniaud, ému lui-aussi, constate que les Papillons Blancs ont appris l’autonomie, le vivre ensemble, au contact des seniors. « Ils prenaient même le bus tous seuls pour aller en ville, à Montceau » dira-t-il en substance.

 

« Ils pleuraient en arrivant, ils pleurent en partant » mais pas pour les mêmes raisons. A leur arrivée, ils avaient un peu peur de l’inconnu. Quitter leur Foyer n’a pas été évident. Et aujourd’hui, ils pleurent parce qu’ils auraient voulu rester locataires à la résidence, encore un peu. Mais est-ce possible ?

 

« Une idée pas si folle » concède le président Reniaud, approuvé par Mme Métivier.  Car ils réfléchissent à cette éventualité, car les Papillons Blancs ont vraiment eu le sentiment, à Louis Veillaud, d’accéder au dispositif de droit commun.

 

« Nous réfléchissons à un autre type d’inclusion » ont-ils concédé en souriant.

 

En ce lundi, les 49 résidents de Veillaud ont tous eu la même réflexion : « On est tristes de les voir partir… ».

 

Le verre de l’amitié a réuni jeunes et seniors, encore pour un laps de temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Sanvignes : Résidence Louis Veillaud-Papillons Blancs”

  1. Nicole dit :

    Super idée ce partage des différences qui finalement n en sont pas. Puisque ceci a si bien marché peut être à étudier. Réunir jeunes et anciens pour grandir et vieillir ensemble dans le respect mutuel. Bel exemple à suivre.