Autres journaux :



jeudi 5 décembre 2019 à 05:47

Montceau : Municipales 2020

Montceau 2020 : Lancement de campagne pour Laurent Selvez.



 



 

Ce mercredi 4 décembre se déroulait le lancement de campagne de Montceau 2020. Une première réunion publique pour Laurent Selvez et la gauche unie qui a permis de présenter une partie de l’équipe entourant l’élu socialiste d’opposition et de présenter quelques mesures autour de plusieurs thèmes.

Des tables sont installées dans la salle du centre nautique. Il ne s’agit pas d’un meeting « classique » où l’orateur s’adresse un public qui lui fait face, assis sur de simples chaises. L’accueil se veut simple, propice aux échanges et à la discussion.

 

Après la diffusion d’un film de campagne, Isabelle Louis ouvre la réunion. Elle précise que les différents soutiens de Mr Selvez ne sont pas tous du Parti socialiste. Ainsi, dit-elle, de nombreuses personnes se sont rassemblé autour du candidat, estimant que lui seul avait la légitimité de mener le combat pour la reconquête de la municipalité après la défaite de 2014. Isabelle Louis rappelle ainsi que Laurent Selvez a continué son travail d’opposition malgré les difficultés ou même malgré de potentielles « lassitudes ».  Ainsi, selon elle, Laurent Selvez possède toutes les qualités afin de faire de Montceau « une ville nouvelle ».

 

Bruno Silla, membre du Parti communiste, soutien de Laurent Selvez prend ensuite la parole. Il explique comment l’association s’est menée avec son parti. En effet, Bruno Silla rappelle que, de son point de vue, la gauche ne peut l’emporter qu’en cas de liste unique, ou d’un rassemblement  très large. Ainsi, le PCF avait-il invité les différentes forces de gauche à discuter de la composition d’une liste commune. Pour reprendre sa métaphore, il y avait un « bateau où nous étions trois, mais maintenant nous ne sommes plus que deux » . Mr Silla fait ici référence à la « division de la gauche » entre les listes de Laurent Selvez et d’Eric Commeau.

 

Suite à ces premières interventions Laurent Selvez prend la parole afin de présenter les règles de la soirée. L’équipe de Montceau 2020 présentera plusieurs thèmes ; à chaque thème un rapporteur expliquera les mesures, les observations, les questionnements que proposent Montceau 2020. La phase des questions du public interviendra juste après cela. Il s’agit d’une forme symbolique censée représenter la manière dont Laurent Selvez entend mener la campagne mais également la municipalité en cas de victoire. Pour lui, Madame Jarrot, actuelle maire exerce le pouvoir de manière solitaire, « dans son bureau ».

 

Le premier thème abordé est ainsi la démocratie participative. Comment faire en sorte que les montcelliens participent à la vie de la cité ?

 

Plusieurs éléments sont avancés. Il est question de mettre en place des conseils d’habitants. Les modalités de mise en place ne sont pas encore arrêtées. Ces conseils auraient un rôle de relais mais auraient également un pouvoir de décision, en particulier sur des travaux. Ils pourraient également être un organe de remontée des dysfonctionnements. Aujourd’hui, l’équipe de Montceau 2020 semble avoir arrêté le nombre de quatre conseils d’habitants. Il s’agit là d’une expérimentation qui demandera peut être une évolution du nombre mais le chiffre de quatre semble être une bonne échelle de commencement pour Laurent Selvez et son équipe.

 

Le second thème abordé est celui de la culture. Pour l’équipe de Laurent Selvez, le souvenir du TSB et son bilan actuel, qualifié de « catastrophique » sont des éléments importants d’opposition à la politique culturelle menée par l’actuelle municipalité. Il est donc question, pour Montceau 2020, de « construire une nouvelle politique culturelle qui ressemble aux montcelliens ». Pour cela plusieurs pistes et mesures sont avancées : Il est question de créer une commission « OFF ». Il s’agirait d’une commission qui regrouperait tous les acteurs culturels locaux et qui serait en charge d’une programmation « OFF », en complément de la programmation municipale. Cette mesure serait ainsi un moyen de pouvoir introduire concrètement des éléments de démocratie participative dans des décisions agissant sur le réel. La seconde mesure annoncée est la mise en place d’une « thématique annuelle » concernant la politique culturelle. Ainsi, dans une volonté de tisser des liens forts avec l’Education Nationale, les écoles, collèges, lycées pourraient participer, de diverses manières à l’action culturelle locale.

 

Il est question de créer un « espace adolescent » à la médiathèque, de recruter un directeur de l’embarcadère qui pourrait faire bénéficier la structure d’un carnet d’adresse important.

 

De plus, et ce dès l’édition 2020, il serait question d’ajouter une soirée des bars au festival TSB.

 

Enfin, et ce dans une perspective de valorisation du patrimoine industriel de la ville, il serait question de créer, dans un des bâtiments administratif du Lavoir des Chavannes, un lieu d’organisation de concerts de musiques actuelles, de résidence d’artistes. Citer le Lavoir entraine de nombreuses réactions dans l’auditoire. Laurent Selvez précise que la ville de Montceau ne rachètera pas le Lavoir. L’Etat en est le propriétaire et cela ne pose pas de problème à Monsieur Selvez. Il entend néanmoins faire preuve de force afin de pousser l’Etat à prendre ses responsabilités concernant ce bâtiment. La « question du cinéma » est également abordée. Pour Laurent Selvez, Mme Jarrot à une grande responsabilité dans le fait que ce dossier n’ait pas avancé. Pour lui, il n’est pas question de construire un multiplex à côté de l’embarcadère. Il préfère se centrer sur un cinéma de centre ville qui garde une offre variée de films à des tarifs abordables. 

 

Pour la sécurité l’équipe de Laurent Selvez estime également que le bilan de l’actuelle municipalité est « catastrophique ».  Il est donc question de mettre en place un médiateur par quartier qui permettrait de faire remonter les incivilités. De plus, Il est question de pouvoir « être fort » dans les relations avec le préfet et le procureur afin de pallier aux problèmes liés au trafic de stupéfiants, par exemple. L’équipe propose également de réfléchir à la mise en place d’une application du type « ILLIWAP », qui permettrait d’informer les citoyens directement sur divers sujets. Il est également question d’équiper l’équipe de la police municipale d’un radar jumelle afin de pouvoir remédier aux questions d’excès de vitesses dans des lieux très précis. Monsieur Selvez profite de cette occasion pour insister sur la nécessité de redéfinir les missions de la police municipale qu’il estime aujourd’hui floue. Laurent Selvez s’inquiète également de l’absence de signature de la convention.

 

Sur le thème suivant, à savoir l’éducation et la jeunesse, Laurent Selvez avoue qu’il risque d’être moins sévère avec l’actuelle municipalité. Il estime ainsi que l’Espace Jeunesse, l’Eté du Lac sont de bonnes idées qui semblent fonctionner. Il estime néanmoins que certains jeunes se sentent « exclus » de l’Espace Jeunesse. Il entend également créer un espace pour les 16/22 ans.

 

Concernant l’éducation, il apparait important pour l’équipe de Montceau 2020 de réhabiliter le patrimoine immobilier qui s’est, selon elle, dégradé pendant les six dernières années. L’équipe entend également favoriser les circuits courts dans les cantines scolaires.

 

Le dernier thème est celui de l’économie et de l’attractivité du territoire. Laurent Selvez estime que le projet cœur de ville a pris du retard et il propose de nommer deux élus référents à ce projet. Il entend mettre en place une boutique des associations permettant une visibilité accrue des associations locales. Il entend pouvoir développer les « boutiques test », qui par des avantages particuliers permettraient à des commerçants de tester leur activité afin d’estimer ou non la viabilité de leur projet sans pour autant avoir à prendre des risques inconsidérés.

 

Laurent Selvez souhaite   « être concret pour agir vite ». Pour lui, en cas de victoire, la situation de la ville ne lui permettra pas de penser à de trop gros projets. C’est pourquoi il propose des mesures qui devront « s’ancrer dans le quotidien des montcelliens ». Enfin, en conclusion, Laurent Selvez explique que l’idée d’une union totale de la gauche n’est pas complètement terminée. Il explique néanmoins que « dans l’autre liste, il y a quelqu’un qui entend se présenter (…) moi je privilégie l’ancienneté (…) ce n’est pas à un an ou six mois de l’élection qu’on se dit je veux y aller ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




11 commentaires sur “Montceau : Municipales 2020”

  1. Bof71 dit :

    Quelle bonne blague
    70 personnes C est peanuts
    Vous avez été aux manettes de la villes pendant des décennies et on a pu constater le résultat catastrophique.
    Vos paroles sont l’aveu de votre propre échec.

  2. Kikidilui dit :

    La gauche socialo-coco..une catastrophe depuis 50 ans pour la FRANCE…!!!

  3. jeanchatneclair dit :

    Quelle désolation pendant 20 ans ils ont fait mourir notre ville. Et maintenant , le grand projet c’est de mettre en place des conseils citoyens. On en est restés à Montceau à la révolution socialo bolchévique? Mais c’est d’un niveau lamentable!

  4. jeanclaude dit :

    Elisez Monsieur Selvez comme maire et alors là, on sera la dernière ville de France a être gérée par “la Gauche” ! Ca envoie du rêve….

  5. Matheo D. dit :

    Il n’y aurait qu’un seul candidat légitime à gauche à Montceau ???
    Tous les autres seraient donc illégitimes ?!

    Qui en a décidé ainsi ? Quand et selon quels critères ?
    Et comment peut-on prétendre vouloir réunir toute la gauche quand on fait preuve d’un tel sectarisme ?

    Merci M. Selvez de bien vouloir éclairer ma lanterne.

  6. astro71 dit :

    70 personnes à un premiers meeting…Serais ce à l’image du nombres de voies qui vous seront alloués au premiers…et seul tour pour vous?
    Mr Selvez,,franchement,vous avez vous vos colistiers!!!!

  7. moune71 dit :

    Enfin,une personne qui écoute,entend,qui donne la parole et fait preuve de bienveillance lorsqu’une personne s’exprime et qui n’a pas l’habitude de s’exprimer en public,bref une vraie leçon de démocratie.Merci M.SELVEZ

  8. domini75 dit :

    Certains enseignants, pas tous, heureusement, mais toujours les même, sont plus attachés à faire de la politique, plutôt que d’exercer consciencieusement leur fonction d’enseignant.

  9. Gerard13 dit :

    et rien pour rendre Montceau plus attractif pour les industries ? car le Mecateam vous l’avez tous mangé à toute les sauces, va falloir trouver autre chose .