Autres journaux :



jeudi 16 janvier 2020 à 06:40

Municipales à Saint-Valler

 Martine Durix, liste ou pas liste ?



 



 

Les élections municipales approchent, et avec elles, la fameuse question : Qui seront les candidats ? Qui sera sur les listes ? Y aura-t-il des alliances naturelles ou non ?

Martine Durix, conseillère municipale à la Ville de Saint-Vallier, ex-PS, désormais sans étiquette, s’était déjà positionnée dans la course. Elle organisait ce 15 janvier, une nouvelle réunion afin de discuter « des enjeux d’avenir à Saint-Vallier ».

 

On note une dizaine de personnes présentes. Mme Durix regrette le manque d’affluence :

 

« C’est toujours difficile de mobiliser quand on n’est pas le candidat sortant ».

 

Quel est l’objectif de Martine Durix ? Son objectif affiché est d’être candidate aux élections municipales. Elle estime qu’elle n’a pas pu accomplir en totalité son rôle de conseillère municipale, notamment à cause de sa place dans « l’opposition ». Aussi cherche-t-elle à s’investir plus dans l’action municipale.

 

Son point de vue sur l’équipe municipale actuelle et sur son bilan est mitigé voire sévère. Les personnes présentent partagent ce sentiment : Pas d’avancement dans le dossier de la Fibre, Insécurité dans le quartier des Gautherets, état de la voirie, absence de commerce de proximité et pratiques de la majorité…

 

Pour l’assemblée, le dossier de la Fibre Internet nuit fortement à l’attractivité de la ville de Saint-Vallier et peut être une explication, parmi d’autre, de la perte démographique actuelle.

 

Les problèmes de sécurité, s’ils ne sont que de « la petite délinquance » ; jouent sur le quotidien des habitants. Aussi, les participants s’interrogent sur les actions mises en place pour atténuer ce problème.

 

Aussi, l’assemblée déplore unanimement l’état des routes à Saint-Vallier. « Nous avons un Vice Président de la Communauté et on voit les routes ce n’est pas normal »

 

Concernant l’activité commerciale : « Cela se meurt ». L’absence de commerces de proximités dans différents quartier apparait comme un autre élément de la non attractivité de la commune.

 

Pour Martine Durix, certaines pratiques de la majorité relève des « casseroles ». Aussi, et c’est un point sur lequel elle insiste, elle entend impliquer plus largement la population dans les décisions municipales. «  On ne demande pas assez aux habitants s’ils sont d’accord avec les décisions municipales ».

 

Ainsi, au-delà de ces questionnements et de ces ébauches de programmes ; la question est de savoir s’il sera possible d’aller défendre ce programme devant les électeurs ? Pour Martine Durix c’est la plus grande difficulté : Trouver 29 personnes. Ainsi, entend-elle : « Chercher des alliances auprès des autres candidats ». Son idée est donc de réaliser un front uni qui permettrait de mettre en difficulté la candidature d’Alain Philibert, maire sortant ; candidature qui ne serait là que pour : « décourager d’autres candidats à se présenter ».

 

Tractation et recherche d’alliances seront donc au programme pour Martine Durix qui a jusqu’au 27 février pour déposer une liste et participer aux élections municipales de Mars prochain.

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Municipales à Saint-Valler”

  1. Houria dit :

    D’après les photos, une réunion de famille en somme !

  2. Gerard13 dit :

    Mais c’est quoi cette nouvelle mode d’imputer aux maires le manque de petits commerces en ville, alors que nous consommateurs sommes les responsables ?
    Lorsque je vais au petit casino au bourg , je vois quand meme moins de personnes qu’à Intermarché , pas vous ?